Marc
Portrait de cgelitti
Bonsoir à toutes et à tous , en février 2002, j'ai été agressé en allant travailler par un jeune beur drogué à mort .

Il voulait de l'argent de frais pour acheter sa dose tellement il était en manque .

En me débattant , je me suis retrouvé cloué au sol , mon genou à porté le poids de mon corps ( 80 kgs environ) et il m'a " défoncé le dos à grands coups de pieds .

J'ai été opéré de deux hernies discales en Janvier 2003 et après avoir eu 8 mois et demi d'arrêt de travail en tout , à mon retour , j'ai ressenti qu'il y avait de l "eau dans le gaz"

Je travaillais depuis 26 ans dans un grand groupe alimentaire où je m'occupais de suivis et gestions de stocks et je participais à tous les inventaires de juin et décembre de chaque année.

Or en décembre 2003 , mon nom ne figurait pas sur la liste des participants , j'ai de suite compris que je n'avais plus ma place ici et que j' étais le " mal aimé " comme l'a chanté le regrette Claude François.

En janvier , un jeune chef de service , car aucun responsable n'a eu le cran de venir me le dire en face , m'a demandé de former une collègue pour que j'épuise mes congés non pris en 2002 et ma cure thermale de 3 semaines en juin.

J'ai formé ma collègue , à la fin de cette période et de prendre 8 jours de congés , j'ai demandé à ce jeune chef de service ce que j'allais devenir , il m'a dit répondu " je ne devrais pas te le dire mais tu laisses ton^poste à Sophie et tu reviens avec nous en réception marchandises à brassser des colis .

Travail qui m'était interdit par la médecine du travail et le chirurgien qui m'avait opéré avait limite mon port de charge à 5 kgs.

Le syndicat de l'entreprise m 'avait promis qu'il irait aux prud'hommes et qu'il s'occuperait de moi .

Il n'a rien fait , car c'est le syndicat du patron , le directeur avait décidé que je démissionnerai .

J'ai tenu bon , je n'ai pas démissionné , la direction m'a propsé un poste de rclassement , tenir une station service dans le sud de la france .

La seule station sans bouteilles de gaz , car j'ai un certificat médical qui limite mon port de charge à 5 kgs.

Le lendemain matin à 10h00 , j'étais sur place , le TGV roule vite , heureusement!!!!!!!!et j'ai constaté qu'il y avait 7 casiers de bouteilles de gaz .

Mon psychiatre m'a recommandé de refuser ce poste " suicidaire" qui allait me replonger dans les mêmes symmtômes que mon agression .

Ayant ma reconnaissance COTOREP en catégorie 2 , j'ai touché 2 fois ma prime ,de licenciement , chose que mon directeur ne voulait pas .

Aujourd'hui , je suis inapte au travail , je n'ai plus le droit de travailer , pas d' ANPE , pas d' Assédic , il a fallu que mon psychiatre fasse une demande de mise en invalidité de catégorie 2 , je suis en arrêt maladie de longue durée depuis le 28 juillet en attendant d'être reconnu invalide.

Croyez moi , c'est dur de se retrouver sur le pavé , après 26 ans de bons et loyausx services , aujourd'hui ma vie n'a plus aucun sens .

J'ai déjà fait 2 tentatives de suicide , car je me sens inutile , les antidépresseurs que je prends depuis novembre 2003 ont anénantis ma libido et je me retrouve seul dans mon coin comme un pauvre chien abandonné............

Je n'ai goût à plus rien , plus de désirs , plus d'amis , les anciens collègues vous ignorent , vous êtes mort avant de l'être vraiment.........

Aujourd'hui , j'attends d'aller me défouler aux prud'hommes pour demander réparation du préjudice subi , harcèlement moral et licenciement abusif .

Je veux les faire " cracher au bassinet" , j'ai fixé mes conditions à mon avaocate .

Voilà , j'avais besoin ce soir d'écrire ce que je ressens , en parallele , j'écrire mes mémoires à partir du 20 février 2002 où ma vie s'est arrêtée" et ça va être Dallas en 2600 épisodes!!!!!!!!!!!

Amitiés à Toutes et à tous .............

Bernard dans le 69

PUB
PUB

Contenus sponsorisés