etienne
Portrait de cgelitti
Bonjour, j'espère que je suis sur le bon forum, c'est la première fois que je viens.

En ce moment je souffre énormément et j'aimerai mettre un nom dessus. Peut être pouvez-vous m'aider?

Je ne supporte plus la moindre remarque, quand un proche me dit quelque chose qui me blesse je ressens un immense désespoir. Des fois je vais bien, je ne me sens pas désespérée, mais une toute petite chose peut me faire basculer. Dans ces moments, j'ai l'impression que personne ne me comprend et ne m'aime, et qu'il n'y a aucun intérêt à ce que je m'obstine à essayer de maintenir la face. Pour faire sortir ma colère, j'ai parfois envie de faire du mal aux autres ou à moi. Je me suis auto-mutilée il y a quelques années, et je me dis que si je recommençais, ça ferait partir ma douleur.

Je commence à avoir peur de devenir folle, et la nuit je me réveille plusieurs fois en ayant peur de ne pas me réveiller à temps pour aller travailler. Pourtant j'ai mis deux réveils et je les vérifie plusieurs fois le soir. Du coup, quand je me réveille la nuit, je recommence.

Je me suis mise à penser au suicide, pas parce que j'ai envie de mourir, mais parce que je ne vois pas d'autre alternative: en effet je n'arrive pas à dire ce que je ressens, ni même à me confier à qui que ce soit. Ecrire est le seul moyen.

A cela il faut ajouter que j'ai toujours eu des problèmes relationnels, les autres m'intimident et je voudrais tant leur plaire. Je n'ose pas leur parler, quand j'ai besoin de demander quelque chose à une personne avec qui je me sens inférieure, il me faut énormément de temps et de courage pour me résoudre à y aller.

J'ai aussi des troubles alimentaires, j'alterne entre boulimie et anorexie.

Est-ce que tout ceci regroupe plusieurs troubles? Ou est-ce que ce ne sont que les symptomes d'un même trouble (pensez-vous que je puisse faire une dépression?)

Je ne sais plus quoi faire, j'avais commencé à voir un psychanaliste mais il est parti pour deux mois et demi. Je me suis dit que le seul remède pour que tout aille mieux d'un coup c'était d'aller voir un médecin pour qu'il me donne des médicaments. Rien qu'à me relire, j'ai honte parce que j'ai peur de ne pas être normale.

PUB
PUB