kurbaga
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Mes voisines élèvent 3 chiens : 2 bergers et 1 petit chien de race inconnue. Leur maison est mitoyenne à la mienne par le jardinet d'une surface approximative de 60 m². Une haie de 2m nous sépare. Leur terrasse donne au sud, tandis que la mienne est plein nord.

Lorsqu'elles travaillent, elles laissent les chiens dans la cour où ils font leurs besoins. Jusque là pas de problèmes, c'est comme partout. Sauf, qu'elles laissent les escréments (crottes +/- volumineuses) à l'air libre pendant plusieurs jours, en plein soleil. Je vous laisse imaginer les odeurs agréables de ces déjections.

Je ne peux plus ouvrir mes fenêtres au nord, ni au rez-de-chaussée (cuisine/séjour), ni à l'étage (bureau et s. de bains). Les relents d'odeurs envahissent également ma chambre située à l'ouest et donnant sur l'espace où elles nourrissent leurs animaux.

Par ailleurs, le plus petit de leur chien a détruit la clôture côté ouest et s'introduit régulièrement dans mon jardin y laissant ses m..... surtout sur la terrasse. Super !

Le matin, on sort pour aller à l'école : on vient de déjeuner et on a encore la bonne odeur du chocolat dans l'esprit. Et bien on ne la garde pas longtemps cette bonne odeur, puisqu'on est envahit par celles nauséabondes des escréments.

Mon fils a 6 ans ; il a beaucoup de copains : ils pourraient jouer dans le jardin mais impossible de les inviter dans ses conditions...

Je n'en peut plus : et personne n'y peut rien.

L'agence immobilière qui loue les 2 biens a pris note, mais les expulsions pour non respect des closes du bail locatif et gênes du voisinage sont difficiles à obtenir surtout que nous arrivons dans la période hivernale (pas d'expulsion entre le 15/10 et le 15/03).

L'ARS (ex-DDASS) m'a dit d'en informer le Maire de notre commune de 2800 âmes, mais je la connais elle ne bougera pas compte tenu que nous entrons dans une période électorale et qu'elle voudrait pas perdre des voix.

Le policier municipal m'a dit que le Maire n'était pas concerné car c'était chez un particulier en bail privé. La gendarmerie a pris note de ma main courante, mais n'y peut rien non plus.

Lorsque j'ai visité la maison en mars 2011, rien ne m'a choqué. Lorsque j'ai pris possession des clés, non plus. Mais depuis le mois de juillet : c'est intenable. Je devais inviter des amis, cela fait 2 fois que je les annule en inventant des raisons futiles. Ce week-end on va quand même faire la pendaison de la crémaillère, mais je me demande dans quelles conditions ?

De plus, mon fils est asthmatique et je suis allergique aux odeurs fortes. Depuis 2 jours, je désinfecte mon jardin à l'eau de javel (j'y suis allergique). J'ai des irritations nasales et cutanées. Mon fils se gratte tout le temps. Que faire ?

J'attends votre aide. Merci d'avance.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés