cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je viens désespérement poster sur ce site en espérant trouver une réponse à mon problème !

J'ai 42 ans et depuis plusieures années, je suis sujette à ce que j'appelle "des crises d'estomac".

Ces crises ne se déclenchent QUE de temps en temps.

Donc, je peux très bien avoir une période où je vais en avoir tous les jours ou une fois au bout de 6 mois ou 2 ans.

Cette crise se déclenche, généralement, en fin de journée et monte progressivement et rapidement.

Donc, forcément, imaginez la nuit d'enfer que je passe à chaque fois.

Les symptômes commencent généralement par une sensation de ballonement ou durcissement du bas ventre.

Du moins, c'est + ou - comme ça que je sent qu'une crise arrive.

Ensuite, ça arrive à l'estomac ou jusqu'au plexus (je n'en sais trop rien) et ca me fait une violente brulure permanente qui dure, qui dure et qui dure !

A ce moment maximum de la crise, impossible de rester en place sans bouger, donc, soit je me berce dans mon lit ou je me plie en 2 en faisant des vas et vient, ou je me lève et je fais les 100 pas etc...

Qd j'ai eu ces premières crises il y a des années, j'avais pensé à des remontées gastrique ou une mauvaise digestion de quelque chose, donc, j'avais essayé les fameux malox, gaviscon, rennie, xolam, des sachets de gel rose dont j'ai oublié le nom etc... mais rien n'y faisait !

Donc, on avait fait venir un docteur à la maison et après une bonne oscultation de palpations, prise de tention, cachet qu'il m'a mit sous la langue et m'a fait faire plusieurs tours de table en marchant pour voir si ca ne venait pas du coeur, il a fini par me faire une piqure de tranxène 50 qui m'a fait "tomber" au bout de 10 minutes.

A mon réveil, quelques heures après, plus rien, terminé !

Quelques jours après, recrise, donc, je suis retrounée le voir et rebelotte, il m'a refait une piqure de tranxène 50.

Je lui ai demandé ce que j'avais et il m'a répondu que c'était simplement les nerfs et il m'a prescrit une boite de tranxène et me dit d'en prendre la moitié d'1 si je sent qu'une crise va revenir.

Il m'a demandé si j'avais des soucis professionnels ou sentimentaux ou pécuniers etc... mais non, je n'avais rien.

Il m'explique que même si je n'avais pas l'air d'avoir de soucis, que le subconscient déclenche beaucoup de choses inconsciemment et que le centre des nerfs étant au mileu du ventre, qu'il est normal d'avoir ces symptômes !

J'ai trouvé ça bizarre mais bon.

Ensuite, plus rien pendant plusieurs mois, et un jour, rebelote !

J'ai consulté un autre médecin qui m'a donné la même explication: les nerfs.

Depuis, bien sur que j'ai eu d'autres crises de temps en temps, et j'ai changé de région, donc, j'ai vu un autre docteur et lui aussi me dit que c'est les nerfs !

Depuis le temps, j'ai pris le temps d'analyser ces crises à savoir comment détecter les premiers symptômes déclencheurs etc...

Et ce que je trouve bizarre, c'est qu'aucun ne m'a fait faire d'axamens, ou me faire hospitaliser.

Il est vrai qu'en dehors d'une crise, je n'ai rien, donc...

Pour récapituler ces crises, je n'ai pas envie de vomir, je ne sais pas si je suis constipée ou si j'ai une diarhée car pendant, je ne vais pas aux toilettes, que j'ai donc une gène dans le bas ventre, que le fait de me "masser" l'estomac douloureux et/ou toute la partie ventrale me fait du bien, que ça se déclenche généralement en fin de journée ou la nuit et qu'il faut que je me prenne un calmant pour m'endormir et me réveiller sans plus aucunes douleurs !

La nuit dernière, j'ai fait une crise (que je n'avais pas eu depuis des mois) et mon ami m'a donné un comprimé de Tramadol.

10 minutes, je me suis écroulée, et me voilà à vous écrire et mon estomac est calme !

Par contre, je sent comme une petite gène dans le bas ventre, et je me demande si ça va stagner ou si une autre crise va redémarrer !

J'ai fais énormément de recherches sur le net avec mes symptômes mais je n'ai jamais rien trouvé, ce qui me désespère parce que j'ai l'impression d'être la seule au monde avec ce problème !

Vous serait-il possible de m'aider à savoir si ça ne vient bien QUE des nerfs ou si ça vient d'autre chose, ou si c'est une maladie ?

Dans l'attente et en vous remerciant, cordialement.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés