Épidémie : Elizabeth II n’a pas fui Londres… mais elle a pris des mesures

Alors que l'épidémie progresse, de nombreux journaux britanniques assuraient que la reine Elizabeth II avait quitté le palais de Buckingham pour se mettre à l’abri. L’équipe de la monarque britannique a démenti. Toutefois, des mesures ont été prises.
© abacapress

Ecouter l'article :

La reine Elizabeth II est bien à Buckingham Palace, malgré les informations qui indiquaient ce week-end qu’elle avait quitté la demeure royale londonienne par crainte du SARS CoV-2

Epidemie : "keep calm and carry on"...

Malgré l’augmentation du nombre de cas de personnes contaminées au SARS CoV-2 à travers toute l’Europe, la reine Elisabeth II reste fidèle à la célèbre maxime britannique, apparue pendant la Seconde Guerre mondiale : “Keep calm and carry on” (“restez calme et continuez”). L’équipe de la monarque assure qu’elle a bien regagné Londres ce lundi 16 mars, après son traditionnel week-end à Windsor. Contrairement à ce que la presse du Royaume-Uni rapporte, elle ne s'est pas installée avec le Prince Philip âgé de 98 ans au Château de Sandringham. 

Le démenti intervient après qu’une source du Sun ait expliqué ce week-end "Elle est en bonne santé, mais il a été déterminé qu'il fallait mieux la bouger. Une partie de son staff a peur de l'épidémie. La reine a rencontré beaucoup de monde jusqu'à récemment. Mais elle fêtera bientôt ses 94 ans et ses conseillers estiment qu'il vaut mieux éviter les risques de dangers."

Des mesures prises pour protéger la famille royale

Si Elizabeth est restée à Londres malgré l’épidémie, des mesures ont été prises pour éviter que le nouveau virus face des victimes au sein de la famille et du personnel de la reine qui aura 94 ans le 21 avril prochain. Plusieurs visites royales n'ont pas eu lieu. Le palais de Buckingham a annoncé dans un communiqué du 13 mars 2020 “En consultation avec les autorités médicales et le gouvernement, les prochaines visites de Sa Majesté au Cheshire et à Camden seront reportées.” Il ajoute “D'autres événements seront examinés de manière continue, en fonction des recommandations”.

Son château de Londres a été entièrement nettoyé et désinfecté pour éviter une propagation du virus dans ce lieu où plus de 500 personnes travaillent. Par ailleurs, si la quarantaine hors de la capitale britannique n’est pas encore à l’ordre du jour, les experts se sont déjà penchés sur la question. En cas de besoin, ils envisageraient d’"exfiltrer la reine" vers le château de Sandringham (situé à une heure en train de Londres) ou celui de Balmoral (Écosse), tous deux plus petits et moins staffés que Buckingham Palace... où ainsi les consignes sanitaires et les risques d'infections sont plus maitrisables.

Il a également été conseillé à la Reine de reporter ses célèbres garden-parties qui réunissent 30 000 invités en mai.

Pour se protéger de l'épidémie lors de ses obligations maintenues, Elizabeth II a choisi de porter des gants pour éviter les contacts directs et de potentiels contaminations. Son fils le prince Charles offre désormais, pour sa part, un namasté plutôt qu’une poignée de mains aux personnes qu'il rencontre. De plus, ses prochains voyages officiels en Bosnie, Chypre et Jordanie ont été annulés.


Épidémie : les gestes qui protègent

Ce week-end, le gouvernement a décidé - en plus de la fermeture des écoles - que tous les établissements non-essentiels comme les restaurants, magasins et bars ferment leurs portes jusqu’à nouvel ordre. Seuls les supermarchés, les pharmacies, les banques et les tabacs peuvent rester ouverts. 

Afin de maîtriser l’épidémie, il est aussi primordial de suivre les mesures de confinements demandés et de respecter les gestes qui évitent la propagation du nouveau virus. 

  • Se laver les mains très régulièrement avec un gel hydroalcoolique ou de l'eau et du savon.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Porter un masque quand on est malade.

Infographie : épidemie, ce qu'il faut savoir

Infographie : épidemie, ce qu'il faut savoir© Service de presse

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.