Articles

Vous avez envie de faire l'amour malgré vos règles ? Rien ne vous y empêche à condition que vous soyez d'accord avec votre partenaire. Positions à privilégier, pratiques à tester, précautions pour éviter une IST... Voici les conseils d'Isabelle Braun-Lestrat, psychologue et sexologue clinicienne, vice-présidente du Syndicat national des sexologues cliniciens.

Les maladies contagieuses sont souvent les plus redoutées. Grippe, varicelle, VIH, elles peuvent revêtir différentes formes. Le point sur leurs modes de transmissions et comment les éviter avec le Dr Jacques Amselem, médecin généraliste, liste les maladies dont il faut se méfier.

Saviez-vous qu’un spermatozoïde a besoin de 800 ondulations pour parcourir un centimètre dans le vagin ? Quantité, qualité, toxicité, allergies... Avec le Pr François Desgrandchamps, urologue à l’hôpital Saint-Louis (Paris), E-Santé fait le point sur six choses insolites à savoir sur la semence masculine.

Une femme sur cinq développe un kyste ovarien au cours de son existence. Le point sur les éventuels symptômes pouvant alerter de la présence d'une telle grosseur à l'ovaire, qui mérite consultation.

Problèmes sexuels, infections gênantes, pertes vaginales... Il est parfois compliqué de poser certaines questions très intimes. Le Dr Morgane Perrin, chef de Clinique-Assistant du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Lariboisière, fait le tour des interrogations fréquentes des patientes.

Il n’y a pas que la fellation dans la vie… sexuelle ! Le Dr Burté, médecin sexologue, revient avec nous sur ce qui est considéré comme les préliminaires préférés des hommes.

Couleur, odeur... Si la quantité des secrétions vaginales diffère selon les femmes, leur aspect reste identique. Sauf en cas d'infections, bénignes ou plus graves. Voici les signes qui doivent vous pousser à consulter un médecin.

Nous menons tous une vie plus ou moins fatigante et stressante. Pour tenir le coup et s’aménager une vie aussi agréable que possible, s’accorder des pauses et savoir se relaxer est important. 

Les infections à papillomavirus humains (HPV) sont dues à ces virus très courants qui se transmettent par simple contact cutaneo-muqueux au cours des relations sexuelles. Une exposition récurrente et persistante à ces virus peut entrainer la survenue d’un cancer du col de l’utérus : parmi les 20 HPV oncogènes, 2 sont responsables de 70% des cancers du col. Si la vaccination présente une efficacité réelle  sur les infections à HPV et leurs conséquences, la couverture vaccinale est en baisse depuis 2010 et est tombée à 14% chez les jeunes filles de moins de 16 ans.

massage minceur

Petit ventre rebondi ? Jambes lourdes ? Cuisses et fessiers en manque de tonus ? Voici trois massages minceur à réaliser à la maison pour vous alléger avant l’été.

trouble de l'érection

Le cancer de la prostate et ses traitements exercent une influence sur la sexualité et la fertilité. Il est essentiel d’être bien informé des changements potentiels et de se faire aider. Un accompagnement dédié à la sexualité fait partie intégrante de la prise en charge de ce cancer. Mais qu’est-ce qui change réellement et quelles sont les solutions ?

Sécheresse vaginale : solutions

Après la ménopause, de nombreuses femmes souffrent de sécheresse vaginale, pouvant fortement affecter leur vie sexuelle. Trois méthodes s’offrent à elles. Zoom sur les deux nouvelles méthodes non hormonales.

préservatif féminin prix, avis

En vente depuis 1998, le préservatif féminin est un moyen de contraception sûr, efficace, facile à mettre et agréable à utiliser grâce notamment à sa finesse qui laisse passer la chaleur du corps. Il permet surtout aux femmes de ne pas dépendre de leurs partenaires pour se protéger.

Cortisone : prise de poids et autres effets secondaires

Très efficaces, les corticoïdes permettent de soulager les symptômes ou de guérir de nombreuses maladies. Avant de les prescrire, le médecin doit, néanmoins, informer des multiples effets indésirables – plus ou moins graves – qu’ils peuvent induire.

Symptômes d'endométriose profonde

L’endométriose se caractérise par le développement anormal de muqueuse d’endomètre en dehors de l’utérus. Au gré des variations hormonales, cette muqueuse s’épaissit puis saigne, pouvant selon sa localisation provoquer des douleurs et des lésions susceptibles notamment de mettre la fertilité des femmes en péril. Lorsque cette muqueuse se situe très en profondeur, infiltrant les muqueuses digestive ou urologique, on parle d’endométriose profonde, l'une des formes les plus graves.

Avoir mal aux sein

Avoir mal aux seins n'est pas rare, mais cela peut inquiéter.

Nous vous présentons ici les douleurs les plus fréquentes, et ce qu'elles démontrent. Quand une douleur dans les seins (mastodynie) est bilatérale, on peut supposer qu'il s'agit d'un souci général; le plus souvent, il est d'ordre hormonal.

Syndrome de l'intestin irritable

Troubles fonctionnels gastro-intestinaux et troubles de la personnalité sont liés. Récemment, les recherches se sont affinées : les personnes ayant un syndrome de l'intestin irritable ont des traits psychologiques particuliers. Mais au sein même des diverses manifestations cliniques de ce syndrome, les caractéristiques psychologiques diffèrent. Quelles sont-elles ?

Vision scintillante et déformée, fourmillements, difficultés à s’exprimer… le phénomène de la migraine avec aura concerne un quart à un tiers des migraineux. Ces troubles visuels, parfois sensitifs, annoncent l’arrivée imminente d’une céphalée. Que signifient-ils ?

«  Avec 2 enfants encore petits, un travail des transports et tout ce qu’il y a à faire dans une journée, le soir, je n’ai plus très souvent envie de faire l’amour. Mon désir est au point mort ». Cette plainte, les médecins sexologues l’entendent presque autant des hommes que des femmes. Alors, comment faire pour que le plaisir de se retrouver et l’envie du soir restent suffisamment vivants ?

La vie sexuelle après la ménopause existe-t-elle encore ? La réponse est oui, et sans équivoque. Actuellement, 90 % des femmes de plus de 50 ans ont eu des rapports sexuels dans l’année. Et en moyenne, 5 par mois. Ce n’était pas le cas dans les années 70 où seulement une femme sur 10 environ avait une vie sexuelle au même âge ! Mieux encore, la pratique sexuelle est bénéfique pour les femmes ménopausées. Pourquoi ? Réponse à suivre.

À 14 ans, la moitié des garçons a expérimenté la masturbation. A 18-19 ans, 90 % des hommes l’ont expérimentée au moins une fois. La masturbation est un geste banal sans aucun danger pour la santé physique ou mentale et universellement répandu. Cela nous paraît aujourd’hui une évidence et pourtant, ça n’a pas toujours été le cas. Des idées fausses continuent à circuler à ce sujet. Pourtant, la masturbation masculine peut également poser quelques soucis…

L’âge, la grossesse, l’obésité, certains sports et métiers favorisent l’incontinence urinaire chez la femme. La génétique aussi, qui compte pour près de 40% dans ce risque. Quelques gènes ont été identifiés mais le dépistage génétique des femmes à risque de troubles de la statique pelvienne -incontinence urinaire et prolapsus uro-génital- n’est pas à l’ordre du jour. En attendant, comment limiter le risque de fuites urinaires ?

Plus de trente ans ont passé mais le point G, ce "bouton" qu’il suffirait de stimuler pour procurer à coup sûr plaisir et orgasme, n’a jamais pu être localisé précisément chez la femme. En réalité, ce serait plutôt une zone floue débordant sur les territoires anatomiques de l’urètre, du vagin et du clitoris.

Ne dites plus "point G". Dites "complexe clitorido-urétro-vaginal".

 

Arrivée du premier anneau vaginal contre la sécheresse intime, 1er anniversaire de la pilule qui déclenche les règles chaque semestre, la dose d’œstrogènes pour une contraception la plus sûre pour la santé… voici les dernières nouvelles en gynécologie.

Ejaculation féminine et femmes fontaines : la Science a parlé

Sur fond de romantisme, l’éjaculation féminine ou son équivalent poétique français de "femme fontaine" est fantasmée depuis l’Antiquité. Mais est-ce une réelle éjaculation ? Toutes les femmes sont-elles des fontaines qui s’ignorent ? Les hommes "sourciers" sont-ils une légende ?

Le Dr Pierre Desvaux, sexologue et co-auteur d’un travail scientifique qui vient de bouleverser les connaissances, nous explique tout.

L’eau de mer : un trésor de santé pour toutes les vacances

Vous partez à la mer ? Profitez pleinement des vertus de l’océan, capable de vous remettre en forme des pieds à la tête. L’eau de mer est un élixir de santé, plongez !

Hygiène intime

Brûlures, pertes, démangeaisons…, peuvent gêner votre sexualité. Des soins et de bons réflexes d’hygiène intime peuvent venir à bout de ces bobos, sources d’inconforts.

La chirurgie de l’obésité n’est pas une chirurgie esthétique. Toutes techniques confondues, 40% à 50% des patients regrossissent à moyen et long terme. La faute principalement au manque de suivi, en particulier psychologique comme le dénoncent l'Académie nationale de chirurgie et le Collectif National des Associations d'Obèses. L’avis des spécialistes.

Applications mobiles santé

A la veille des vacances, on ne se contente plus de faire sa valise, on télécharge les applis santé  ! Que l’on s’évade à la plage, à la montagne ou que l’on reste en ville, voici une sélection des applications santé qui pourraient bien rendre quelques services.

 

Dans les maladies chroniques si répandues comme le diabète, l’insuffisance cardiaque ou rénale, le cancer, des malades formés et qualifiés d’"experts" peuvent être un soutien indispensable auprès de ceux pour qui la maladie est un fardeau quotidien. L’Université des Patients, installée dans les murs de la faculté de médecine Pierre et Marie Curie dans le 13ème arrondissement de Paris est unique en son genre : elle diplôme les patients afin qu’ils deviennent des " acteurs de santé ", en collaboration avec les équipes soignantes. 

Pages

La contraception dans tous ses états
Les méthodes contraceptives sont nombreuses et certaines peu connues. Il est important de s’informer et de tenir compte de leurs avantages et inconvénients respectifs afin que chacun puisse choisir la méthode qui lui convient, à savoir également que les besoins en terme de contraception évoluent au cours de la vie…
La contraception dans tous ses états
PUB