Manonch
Portrait de cgelitti
Bonjour,

 

   Je vous écris aujourd'hui, parce que je me sens affreusement mal et inquiète vis à vis de mon père.

Il est alcoolique depuis l'âge de 25 ans et n'a jamais su s'arrêter ou alors de façon périodique de quelques mois.

   L'année dernière a été la plus difficile pour lui ainsi que pour ma mère, mes deux frères et moi même. Il était quasiment tout les soirs dans un état d'ivresse indescriptible, jusqu'à tenter de faire deux tentatives de suicide.

   Tout ça  s'est soldé par une crise de délirium et il a finit à l'hôpital. Il en est ressortit une semaine plus tard, jurant de faire quelque chose pour se soigner. Malheureusement il n'a pas tenu ses promesses.Mon père a malgré tout céssé de boire durant prés de trois mois faisant juste deux ou trois petit écarts.

   Mais vendredi dernier il a passé la nuit dans un bar et ma mère a du allé le chercher à un arrêt de bus ou il était allongé par terre, incapable de se relever. Suite à ça ,elle a appelé SOS médecins qui sont venus le chercher et lont enmené au service psychologique du CHU. là bas il a beaucoup discuté avec les médecins et sur le moment il a bien voulu reconnaître qu'il avait un problème. Ma mère elle a fait une demande d'hospitalisation forcée et il a alors été placé à l'hôpital psychiatrique de saint jacques. Les deux premiers jours se sont assez bien passés, il a dit se rendre compte que l'on ne pouvait plus continuer ainsi, quil nous faisait du mal et qu'il voulait changer. Mais la suite na pas été la même il est redevenu agréssif(nous n'avons pas eu le droit de le voir, je parle de son comportement au téléphone), il s'est mis à dire que moi et mes frères nous fichions de lui et que si il était interné c'est que nous voulions nous débarasser de lui, ce qui est faux bien sûr!

   Hier matin, il est sortit de l'hôpital, au bout de quatre jours, même si nous cela nous paraît insuffisant, les médecins ont dit qu'ils ne pouvaient pas le garder plus longtemps et que c'était à lui de faire les démarches nécéssaires pour se faire suivre et être admis en post-cure.

Mais jai bien peur qu'il ne le fasse pas et que tout cet enfer recommence, alors que doit on faire?

Ma mère, mes frères et moi même nen pouvons plus...Jeudi dernier il est devenu particulièrement agressif et jai bien cru que ça allait dégénérer, et quand il ne boit pas il passe ses journées à dormir, fumer des cigarettes et ne parle à personne.

Je sais trés bien quil ne boit pas pour rien, quil est triste au fond, mais il refuse de nous en parler alors que peut on faire pour l'aider à aller mieux et lui faire comprendre quil doit se faire soigner pour sen sortir?

De plus, il à 56, donc il nest plus tout jeune, et la dernière fois les médecins lui ont dit que si il continuait de boire il ne ferait pas les cinq ans à venir, mais ça n'a pas lair de l'atteindre.

Jai peur aussi que son cerveau ne soit atteint, car durant les trois mois ou il n'a rien bu il a eu plusieurs malaises où il a perdu connaissance.

Je m'excuse de vous écrire tout cela mais je ne sais pas à qui en parler, je ne veux pas que mes amis soient au courant et mon ami ne sait pas trop quoi en penser.

Je ne sais plus quoi faire...jaimerais quil accepte de se faire soigner, jaimerais quil accepte de nous parler de se qui le tracasse et le fait en partie boire, mais jai l'impression quil reste sourd à tout ce qu'on lui dit; et le pire cest que je suis sûr qu'il sen rend compte, qu'il est conscient de son état. J'aimerais l'aider mais je ne sais pas comment...

Alors je me permet de vous demander conseils, peut être pourrez vous maider.

Cordialement

PUB
PUB

Contenus sponsorisés