Cholestérol : conseils pratiques pour un régime efficace
© Fotolia

Régime anti-cholestérol : que faire en pratique ?

  • Réduisez la quantité de matières grasses utilisées pour cuisiner.

  • Remplacez le beurre, la crème et les margarines riches en mauvais cholestérol par des huiles végétales (colza, olive, noix).

  • Limitez les aliments apportant des graisses saturées : viandes, charcuteries, fromages et autres produits laitiers, oeufs (pas plus de 2 par semaine), etc.

  • Privilégiez les viandes maigres : jambon dégraissé, viande blanche.

  • Attention, des graisses saturées sont également présentes en bonnes quantités dans les viennoiseries, gâteaux et autres biscuits industriels.

    Il faut donc limiter aussi ces aliments.

    PUB
    PUB

  • Pas plus d'un produit laitier par repas : gruyère râpé, fromage ou yaourt, il faut choisir.

  • Privilégiez les produits laitiers allégés en matières grasses.

  • Attention avec les margarines et autres produits annonçant « enrichie en oméga-3 » en phytostérols ou encore anti-cholestérol.

    Ce n'est parce qu'ils contiennent une substance dite anti-cholestérol qu'ils ne contiennent pas de graisses saturées !

    Soyez rusé(e) et lisez les compositions.

  • Privilégiez le poisson, particulièrement les poissons gras (hareng, sardine, saumon, truite) : minimum deux à trois fois par semaine.

  • Veillez à un apport suffisant en fibres : fruits, légumes, pain et féculents.

  • D'une manière générale, privilégiez les fruits et les légumes.

Cette alimentation anti-cholestérol doit être secondée par la pratique régulière d'une activité physique, même modérée (marche à pied), car c'est vraiment la régularité qui compte.

Et bien entendu, en cas de surpoids, il faut viser une perte de poids en fixant un objectif raisonnable.

Dernières consignes : pas de grignotage, ne pas dépasser 1 à 6 verres d'alcool par semaine et faire trois repas par jour, assis tranquillement à table.

Comment contrôler l'efficacité de son régime ?

  • Un régime bien suivi est souvent efficace.

    Cependant, il sera insuffisant dans plus de la moitié des cas.

    Pourquoi ? Parce que les 2/3 de l'excès de cholestérol sont de source interne.

  • Il est donc essentiel de contrôler l'efficacité de son régime par une prise de sang tous les 3 mois la première année.

  • Et si le régime diminue le cholestérol (ce qui est toujours le cas) mais de façon insuffisante, il faudra le compléter par la prise quotidienne d'une statine, médicament anti-cholestérol.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 04 Décembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Mardi 15 Janvier 2013 : 15h59
Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, " Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique ", mars 2005.