maryline29
Portrait de cgelitti
Bonjour,

En décembre 2007, maman a souffert de douleurs abdominales très fortes avec vomissements et constipation prolongée (plus de 12 jours). Devant les douleurs insupportables, j'ai réussi à l'emmener à la clinique. La radiographie a montré une grosseur. ..Au cours de l?opération, le chirurgien a retiré la tumeur et le tissu avoisinant et lui a posé un anus artificiel temporaire pour laisser reposer le colon. Les analyses ont montré que c'était une tumeur cancéreuse. Mon frère et moi avons décidé de ne pas informer maman de sa maladie surtout qu'elle était démoralisée suite à la pose de la poche de colostomie.

Deux mois après l'opération, on a eu l'analyse du sang et il s'est avéré qu'il y avait plus de cellules cancéreuses. L'oncologue a décidé alors de lui faire 6 séances de chimio comme traitement préventif mais à la demande du chirurgien il a retardé la chimio vu l?état de faiblesse de maman.

Un mois après, maman a eu des douleurs et des vomissements et n?avait plus de transit normal. Le chirurgien, qui allait de toutes les façons l'opérer pour recoller le colon et retirer la poche de colostomie, a décidé de l'opérer d'urgence. A sa surprise, il a découvert un autre genre de cancer à l'intestin grêle. Il a retiré une partie de l?intestin mais il en restait car il y avait plusieurs taches sur plusieurs parties de l?intestin. Ni le chirurgien ni l?oncologue ne s?attendaient à ça.

Après cette opération, maman était très fatiguée. Elle a perdu du poids, elle a perdu son appétit, elle est tout le temps fatiguée, des nausées, des vomissements?

Malgré son état, l'oncologue a décidé de commencer la chimio le plutôt possible.

On ne sait pas vraiment si maman avait subi les effets secondaires de la chimio car elle était déjà fatiguée avant le traitement.

Après environ 20 jours de la deuxième opération et de la première séance de chimio, maman a eu une grosse infection interne de la plaie et a été opérée pour la troisième fois. Actuellement, elle a un drain et une infirmière vient tous les jours pour nettoyer la plaie et lui injecter les antibiotiques.

Vu l'état de fatigue de ma mère, le cancérologue a décidé de reporter la deuxième séance de chimio. Si tout se passe bien, maman aura sa deuxième séance de chimio demain.

Voilà mon histoire. Je suis très inquiète pour maman. J?essaye de lui remonter le moral mais elle est désespérée. Elle sent qu?il y a quelque chose qui va pas mais je n?ose pas lui dire ça car pour elle, et pour pas mal de gens d?ailleurs, le cancer veut dire la mort. Je ne sais pas quoi faire. Il y a des jours où je me sens très confiante? mais il m?arrive des moments où je perds tout espoir.

Est-ce que je dois informer maman de sa maladie ?

Quelles sont ses chances ?

Beaucoup de questions qui me gâchent la vie.

Aidez-moi s?il vous plaît.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés