Cancers, AVC hémorragiques et hypertension : les risques à long terme de l’alcool

Boire de l’alcool n’est jamais anodin. Même sans être un très gros consommateur, sa consommation a une influence sur le développement de nombreuses pathologies (cancers, maladies digestives, pathologies neurologiques). Tout comme elle peut également être à l’origine de difficultés quotidiennes plus courantes comme la fatigue, des troubles du sommeil, ainsi que des problèmes de mémoire ou de concentration.

Malgré une diminution constante depuis les années 1960, l’alcool reste la substance psychoactive la plus consommée en France : en 2017, chaque habitant de plus de 15 ans boit 11,7 litres d’alcool pur dans l’année[1]. Ce qui n’est évidemment pas sans conséquence : 41 000 décès[2] (30 000 chez les hommes et 11 000 chez les femmes) sont attribuables chaque année à la consommation d’alcool dans l’Hexagone.

Cancer : des risques existent dès le premier verre

Depuis 1988, l’alcool est reconnu comme un cancérigène avéré[3] par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Et pas besoin de boire de grandes quantités pour être exposé : le risque de développer certains cancers (cancer du sein, de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du foie et du côlon-rectum) augmente à partir d’un verre d’alcool quotidien et ce, quelle que soit la boisson alcoolisée consommée : vin, bière, apéritif ou alcool fort (spiritueux). Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles contiennent toutes de l’éthanol qui, une fois absorbé, est transformé dans l’organisme en composés favorisant le développement de cancers. Or, chaque Français consomme 2,5 verres par jour en moyenne. D’où l’importance de rappeler que 8 % des nouveaux cas de cancers sont attribuables à l’alcool[5], ce qui en fait la deuxième cause évitable de mortalité par cancer derrière le tabac[6].

Enfin, notez que d’autres pathologies peuvent apparaitre dès lors que vous consommez de l’alcool. Par exemple, l'hypertension artérielle ou l'AVC hémorragique chez l’homme.

Voilà pourquoi, pour votre santé, l’alcool c’est maximum 2 verres par jour, et pas tous les jours. Plus concrètement, cela signifie :

  • Pas plus de 2 verres standard par occasion
  • Pas plus de 5 jours dans la semaine
  • Pas plus de 10 verres dans la semaine

Bon à savoir

Quel que soit le type d'alcool consommé, les verres standards (doses généralement servies dans les bars) contiennent la même quantité d'alcool pur. Ainsi, un verre de vin aura le même effet cancérigène qu'un verre de whisky par exemple.

Bon à savoir

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.