Yoyi992
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous et à toutes,

Depuis quelques mois, je viens régulièrement sur ce site pour prendre quelques informations et aussi pour vous lire et me rassurer de temps à autre.

Aujourd'hui, je poste un message car je ne trouve pas de réponses et peut-etre qu'à tout hasard certaines personnes pourront me répondre et m'aider.

Au mois de novembre (2014), un cancer de l'estomac a été diagnostiqué à mon papa (57 ans). Son oncologue nous a donc informé qu'il fallait procédé à une ablation totale de l'estomac, avec 4 séances de chimiothérapie avant et 4 après. L'intervention été programmée pour le 9 avril 2015.

Après ses 4 séances de chimio, mon papa à fait un scanner du thorax pour controler la tumeur de l'estomac. D'après le scanner la tumeur est stable, mais une embolie pulmonaire a été découverte... Alors là, une grosse claque dans la figure, une peur immense (ma maman étant décédée d'une embolie pulmonaire il y a 9 ans 1/2).

Du fait de cette embolie pulmonaire, l'intervention de l'ablation totale de l'estomac a été reportée au 15 juin 2015, car ils ne peuvent endormir mon père, fort risque qu'il ne se réveillerait pas, et on recommence 4 séances de chimio.

Dimanche dernier (22/03/2015), mon papa a "déconnecté" pendant une heure, c'est à dire qu'il n'arrivait plus à parler, et ensuite il confondait les mots (des omelettes à la place des assiettes, etc...), il était très fatigué. Ma belle-mère a eu très peur. Alors nous avons appelé le 15 et une ambulance est venue, mais mon papa avait retrouvé ses esprits donc ils l'ont laissé à la maison et m'ont conseillé d'en parler à l'oncologue.

Donc mardi (24/03/2015), j'ai emmené mon papa à l'hopital pour la chimio et j'en ai donc parlé à l'oncologue. Celle-ci a prescrit un scanner cérébral à mon père, "juste pour se rassurer", simple contrôle!

Jeudi (26/03/2015), ma belle mère emmène mon papa faire son scanner, et là le radiologue annonce que mon papa a les mêmes cellules au cerveau que celles gastriques (tumeur) ce qui a provoqué un oedème au cerveau gauche, et il a rajouté "je suis vraiment désolé Monsieur", il a rajouté que c'était très grave et qu'il fallait réagir très vite.

Un rendez-vous a été programmé en urgence pour mardi (31/03/2015) avec l'oncologue...Nous sommes dans le flou total et mon père n'a pas compris ce qu'il avait au cerveau.

Tout devient vraiment compliqué a gérer, compliqué de faire bien devant les gens, compliqué de m'occuper de mes enfants sans avoir l'esprit ailleurs, compliqué de ce dire qu'il va peut-être mourir.

Si des personnes ont traversé une situation similaire, merci de m'aider, de me dire comment "gérer".

Désolée pour le roman, mais écrire tout cela, fait du bien aussi.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés