cricri59
Portrait de cgelitti
Il y a un an, je ne passais pas une journée sans picoler, sans m'anesthésier le cerveau pour ne pas réfléchir, pour ne pas voir la réalité.Je m'enfonçais, je ne m'assumais pas.

Grâce à certaines personnes, j'ai eu, comme on dit, LE DECLIC.

J'ai comencé mon abstinence en octobre 2008, puis grosse rechute en janvier 2009, pour mieux me reprendre en main en mars 2009.

Depuis, je suis toujours abstinente, ma vie a totalement changé, j'ai quitté boulot, mari et maison. Je me sens beaucoup mieux dans ma tête, en paix avec moi même, je m'assume même...

J'ai passé beaucoup d'épreuves que, je pense, j'ai surmonté.

Pourtant, aujourd'hui, enfin depuis quelques jours, l'envie de boire est bien là, me hante.

Certes, je ne veux pas gacher tous mes efforts, je ne veux pas perdre toutes ces bonnes choses comme l'amour, la paix, et la joie de vivre que cette abstinence m'a apportées.

Mais alors, pourquoi cette envie de boire? Ce poison va-t-il toujours être présent dans mon esprit?

Je n'attends pas de réponse, je voulais tout simplement mettre des mots sur mes maux.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés