celou
Portrait de cgelitti
Bonsoir a tous,

Je m'apelle jon et j'habite en suisse. je suis dans l'année de mes 18 ans, et je souffre d'un profond mal être qui est en train de me ronger la vie.

la cause?

Un séparement de mes deux parents, il y a 5 ans tout banal comme dans le 80% des familles d'aujourd'hui. J'ai un grand frère de 26 ans et une soeur de 23 ans. Ma mère parti de la maison avec moi et ma soeur, tantis que mon frère resta avec mon père. Puisque mon père est friqué, et que ma mère ce maria a 17 ans, arreta ces études pour être avec mon père, elle ce barra sans le sous avec un (ex) mari radin. je vous laisse deviner la suite. Une mère de foyer sans aucun papier pour pouvoir travailler, et la charge de 2 gosses sur le dos, dont moi. Etant le préféré de ma mère, (le petit dernier) et étant donner que elle n'avais pas de petit amis, j'etais le pilier de son moral, au détriment du mien. Pendant 5 ans, reproche vis a vis de mon père, les lettres de poursuites, les pleurs, j'etais le seul a pouvoir la maintenir debout. Ma grand mère, mon grand père détestais mon père tout auten que ma mère. Et moi, le pion qui ce laisse influencer.

J'ai grandit ce temps avec une haine contre mon père, qui n'étais meme pas vérifiée, mais puisque tout le monde le dit, c'est forcément vrais... Maintenant mon père approche doucement des 75 ans, et si je dis quoi que ce soit sur lui, ma mère ce met a gueuler. J'ai vraiment envie de lui dire tellement de chose, et en meme temps rien dutout... Je sais que jai fais une connerie de ten vouloir tout ce temps..

et plus tard une lumière arriva dans cette famille de dingue. Mon beau père "par lien". Un homme admirable, qui comprend tout, très calme, forcené du travail, bricoleur, et débordant de Bontée.

Et maintenant, he bien je pense que tout cela me

rattrape, comme on dit, le passé fini un jours par nous rattraper tant qu'il est pas résolu.

Je sais, je suis pas le plus a pleindre, je mange a ma faim, j'ai une famille, des amis, et j'ai une forme physique olympique, mais je me sens très mal.

Un cercle vicieux c'est instoré en moi. Depuis 3 ans, je dors au alentour de 1 a 2 heures du matin pour me réveiller a 7 heures. Je n'arrive pas a me concentrer en cours, je vien de commencer le licée, et c'est la catastrophe. J'ai très peu de patience, je suis très sensible a tout ce qui m'arrive, et je mens énormément, au point de me créé de fausse identitée sur internet.

Je suis nolife de l'ordinateur, des jeux vidéos, et tout ce que j'entreprend, je le fais a 300% jusqu'a que cela ne m'interesse plus, et que je change, comme si je devais impérativement trouver quelque chose qui m'occupe l'esprit.

Plus je dors tard, plus je suis agressif, plus je suis sensible, moin jai de la motivation, moin j'arrive pour les cours.

Cela influe sur toute ma vie, mon hygiène, mes amis, mes relations amoureuses,mes parents, mes etudes,mon physique et j'en passe...

Je sais, ce qui nous tue pas nous rend plus fort, mais je crois que sa va finir par me tuer. Meme si j'ai moult fois essayer d'arreter de jouer a l'ordi, de bosser, tout mes efforts en vains...

Le suicide? Métode de lache, qui pense qu'a sois, et je crois la bible que ceux qui ce suicide vont en enfer car c'est une manière totalement contraire a la vie, hereusement que je suis immunisé.

Je ne vis pas, je suis un zombie, qui n'espere qu'une chose, que la journée ce termine vite que je puisse être tranquille dans ma chambre, a attendre le lendemain en prian que cela ne soit pas trop long...

Je ne sais quoi faire, mais je sais que a ce train je ferais pas de vieux os. Le seul point positif dans cette histoire, c'est que je suis devenu quelqu'un de dur comme du béton, meme si au bout d'un moment, les plus dur craquent...

Le paradis et l'enfer sont sur terre, et je suis en plein enfer et j'aimerais bien sortir d'ici.

J'ai penser plusieurs fois au psycologue, je pense que je vais me diriger la dessus, en esperant que cela me donne un certain coup de pied dans le c**.

je voulais surtout créé ce sujet pour pouvoir en parler un peu, savoir vos impressions ou des gens qui on le meme problème que moi...

Dans un cas, sa ma servit de leçon... JAMMAIS je dis bien JAMMAIS je ferais subir au enfants ce qu'on ma fait subir, meme si je suis pas a pleindre. Je ne prendrais jammais mes enfants pour des pions qu'on guide d'un coter ou de l'autre, car sa fait souvent plus mal que ce que l'on croit !

Bonne soirée a tous et merci d'avance pour vos réponse

PUB
PUB

Contenus sponsorisés