michel
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous!

Ca fait un moment que je me tate à venir vous rejoindre pour parler...et je pense qu'il est temps...

Voilà ce que je vis est trés difficil. Je suis trés amoureuse d'un homme, nous vivons ensemble depuis 7 mois, qui a, je pense un probléme avec l'alcool, mais qui est totalement dans le déni.

Je vais essayé d'être la plus précise possible. Au début je ne m'en suis pas forcement rendu compte, c'était des resto bien arrosés, faire la fête...Puis il a commencé à consommer tout les jours. Un p'tit verre ou deux, pour se détendre comme il dit. Pendant une période ça n'allait pas du tout et durant un peu plus d'un mois il s'arrétait au bistro tout les soirs pour déscendre des verres avec ses potes du bar avant de rentrer.l me parlait souvent de réunion qui ont fini tard ou de dossiers à finir...

Ca a commencé à aller mieux, il rentrait directement à la maison mais toujours avec une bouteille "pour se détendre". Il a aussi énormément de mal à s'arréter quand on est en soirée ou même à la maison. Il ne sait pas refuser un verre. Il n'y a jamais d'alcool d'avance dans le frigo. Il va en chercher à l'épicerie quand il a envie. S'il en prend une il va la terminer et s'il en prend deux...il boira les deux.

Il y a un 15 jours j'ai craqué et je suis partis.Je suis revenu et il m'a promis d'arréter de boire parceque "quand je bois on se dispute". Quelques jours aprés il m'en a reparlé. Il a reconnu qu'il avait exagéré ces derniers temps. Mais qu'il n'avait pas envie de "devenir un moine". Il se définit comme un "bon vivant" qui aime bien boire quelques verre dans des moment de convivialité. Bref...il a négocié...Nous avons donc établit des régles: Pas d'alcool en semaine, sauf circonstance exeptionnelle (j'y reviendrai)mais le week-end on peut se faire plaisir. Mêmme si je reconnais ses efforts, il a du mal à les tenirs. Hier il avait invité des amis à diner à la maison (recevoir fait partit des circonstance exptionnelles)il a bu 2-3 verres de biéres avec eux. Mais j'ai l'impression que parfois il boit en cachette. Genre,il y a une semaine je suis rentée d'une réunion un peu plus tôt que prévu et il se brossait les dents, j'ai retrouvé une canette en bas de notre balcon...

Il est beaucoup dans le déni. Quand je lui dis le nombre de verre qu'il peut descendre au bistro il dit que j'exagére. Il reconnait qu'il m'a quelques fois caché qu'il passait au bistro avant de rentrer, mais il ne reconnait pas les mensonges et leurs fréquence...Il se cache derriére ses efforts "je bois moins", ce qui est vrai. Mais le probléme est toujours là et il refuse de le voir. Je me bat depuis de nombreux mois, je supporte par amour, j'essais de le rendre heureux...mais je me sens épuisé.

Oui ça va mieux, mais je vis avec l'impression que ça peut flamber à tout moment...

Comment lui ouvrir les yeux sur son probléme?

Excusez-moi c'était long mais j'en avais vraiment besoin

PUB
PUB