2cvgti
Portrait de cgelitti

J'ai, depuis 3 mois de la goutte;je suis persuadée que je l'ai attraper car je ne bois JAMAIS , sauf le vin à table en quantitée très modérée. Len traitement : Colchimax+ allopurinol m'ont vite fait partir ce problème, sauf qu'un autre est apparu aussitôt, bien que depuis, je boive mes deux litres d'eau,et plus d'alcool et que je surveille mon allimentation.

On lit la notice,et avec la multitude d'effets secondaires évoqués, on s'interroge et on est obligé de faire confiance au médecin. On laisse de côté la notice et on fait confiance....

Dès le début, j'ai eu des sensations fugacesmais très répétitives de brûlures se déplaçant dans la zône de la plante des pieds;je me suis dit que c'est l'effet de la goutte ! A chaque fois que je vois le médecin pour renouveler l'ordonnance, je ne manque pas de lui parler du problème. Et là,il me dit que ce n'est pas la goutte qui fait ce problème. Après m'être longtemps interrogée sur ce phénomène ,je reconsulte la notice et je découvre : effets rares (?) : effets psychiques (j'ai le moral à plat et ne comprends pas pourquoi),atteinte des nerfs (j'ai été très énervée sans savoir pourquoi), et agression des nerfs ,sensations de brûlures ,aux membres. Il ne faut pas chercher plus loin. Ce qui me dégoüte, c'est que le médecin lui,qui a aussi des crises de goutte, ne prend pas de médicaments spécifiques pour la goutte mais un antidouleur antiinflamatoire,car il connaît les méfaits de ces médicaments.La moindre des choses c'était de rechercher si ces médicaments pouvaient être responsables de mon mal être.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés