Alimentation et santé : les différents omégas

Publié le 23 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Indispensables à la circulation sanguine et au fonctionnement du cœur, les omégas sont aussi bénéfiques que certaines vitamines. Omégas 3 et omégas 6 se trouvent pourtant dans les aliments gras que beaucoup essayent d'éviter.
PUB

 

Qu'apportent les omégas 3 et omégas 6 ?

Les omégas 3 (ou acide a-linolénique) et omégas 6 (ou acide linoléique) sont des acides gras nécessaires au fonctionnement de notre corps. Ils permettent la constitution des membranes cellulaires et participent aux réactions biologiques immunitaires et hormonales. Les omégas 3 et les omégas 6 se différencient par la localisation des liaisons chimiques doubles au sein de leur chaîne moléculaire. L'apport de ces acides gras polyinsaturés est d'autant plus important que l'organisme ne les fabrique pas lui-même. Pour une alimentation saine et une bonne santé, on conseille un taux de 3 % des calories quotidiennes ingérées en omégas 6 et 0,5 % pour les omégas 3.

PUB

Les vertus des omégas 3 et des omégas 6 dans l'alimentation

Selon des études, les omégas 3 stimuleraient la production de la protéine LR11 et freineraient ainsi le développement de la maladie d'Alzheimer. Permettant de mieux éliminer l'eau de notre organisme, ils pourraient diminuer les risques de cancer, notamment du rein. Entretenant le système cardiovasculaire, ils font baisser la tension. Enfin, les omégas 3 ont un intérêt esthétique : ils faciliteraient les régimes et retarderaient le vieillissement de la peau. Ils sont également utiles en cas d'eczéma et de peau sèche. Les omégas 6, eux, favorisent la reproduction et les défenses immunitaires. Ils développent l'élasticité de la peau. Ce sont également des précurseurs de différentes molécules pro-inflammatoires qui agissent sur les caillots sanguins. Il ne faut cependant pas en abuser, car une inflammation persistante peut entraîner des maladies chroniques.

PUB

Où trouver des omégas 3 et des omégas 6 dans notre alimentation ?

Les poissons gras, comme le maquereau, le hareng, les sardines ou le saumon, sont réputés pour être riches en omégas 3. C'est également le cas pour les fruits de mer, les graines de lin, la mâche, les amandes, les noix ou encore l'huile de colza. Les omégas 6, eux, sont présents dans les huiles de tournesol, de pépins de raisin, les graines de sésame et de citrouille, la margarine ou la viande. Nos enzymes, qui assimilent les omégas, favorisent les omégas 6 au détriment des omégas 3. En Occident, nous avons tendance à beaucoup plus consommer d'omégas 6, notamment dans les aliments gras transformés, alors que nous manquons d'omégas 3. Dans le cadre d'une alimentation saine, il faut veiller à équilibrer ces apports.

Les omégas 3 et omégas 6 en compléments alimentaires

Sauf cas particulier, il est déconseillé de prendre des omégas 6 en complément alimentaire, déjà consommés de façon conséquente. Concernant les omégas 3, les professionnels de santé conseillent généralement un régime alimentaire adapté à un plus grand apport d'omégas 3. Les compléments alimentaires en omégas 3 sont prescrits dans un cadre précis. Ils peuvent, par exemple, lutter contre les bouffées de chaleur et représentent une alternative naturelle aux troubles de l'humeur en période de préménopause et de ménopause.

PUB

 

La rédaction vous recommande sur Amazon :