louloute
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

Nous sommes le 25 décembre soir de noël, je viens de quitter ma mère qui attends qu'une chose que je tourne le dos pour se jetter sur un bouteille de vin à moins que ce soit comme la dernière fois une bouteille de wisky.

Ma mère est alcolique, dépendante aux médicaments, dépressive.

La dépression elle l'a depuis toujours, un seconde euphorie tous va bien, la seconde après cris ou pleur (selon la situation). Mon père et moi avons dut la faire hospitaliser d'urgence dans une clinique spécialisée il y a deux ans, elle en est sortie plus calme, bien que sa nouvelle lubie est d'y habiter pour toujours.

La dépendance au médicament elle l'a depuis environ 5 ans

elle ne connaissait à l'époque que des anti stress léger mais maintenant elle est passé aux Xanax ce qui est apparement plus son truc.

Parlons de l'alcolisme, elle est une vrai alcolique depuis maintenant 1 an, crise de délirium tremens, chutte en tout genre, insulte à l'encontre de certains de mes amis surtout sur ma meilleure amie, et puis depuis ce soir crise de jalousie violente envers mon père qui "charmait" des huitres.

Je ne me confie jamais de ces choses là, malgrés et je le vois bien du manque de sentiment dans ce je dis, je suis en train de pleurer sur mon clavier. Je suis tellement fatiguée que je trouve à peine la force de me lever le matin pour aller travailler. Il suffit qu'elle me disent bonjour pour qu'elle me suce toute la force que j'avais. Le pire c'est qu'avec la prise médicamenteuse elle oublie tout. Elle te traite de menteuse et boude.

Alors voilà si quelqu'un à des conseils à me donner sur comment réagir et surtout comment réussir à dormir ce soir en me demandant comment je vais la retrouver demain?

PUB
PUB

Contenus sponsorisés