yoyoblues
Portrait de cgelitti

Bonjour,

mon père vient d' être placé en ephad, pour une démence vasculaire, avec derrière, une supposition d' elzeihmer; après trois mois passés à <"coordonnées de l'établissement supprimées par le modérateur">, en alternance avec les hopitaux pour une opération sur la carotide, il est revenu à un état de santé satisfaisant pour intégrer l' épahd; cette strusture du <"coordonnées de l'établissement supprimées par le modérateur">, , venait d' aiileurs d' être inaugurée, et se prévaut d' être tout à fait adaptée à ce type de pathologie; néanmoins, au bour d' un mois, l' état de mon père s' est dégradé, et il devenu plus agressif, nécessitant, un week-end où il ne put être métrisé, son placement aux urgences, puis un retour au centre gérontologique. est ce que des étatblissement médicalisées de ce type, ne se doivent pas d' assurer le suivi des malades, grace au médecin coordinateur? est ce un manière de fontionner inhérente à tous ces établissements?

Merci pour votre réponse, car je suis vraiment désemparé.

PUB
PUB