8 habitudes dangereuses pour la vulve

Dormir avec ses sous-vêtements

Dans la mesure du possible, mieux vaut éviter de dormir avec ses sous-vêtements. Pourquoi ? "Les sous-vêtements en coton absorbent les sécrétions naturelles de la vulve, ceux en matière synthétique augmentent la transpiration locale" explique le Dr Jean-Marc Bohbot. Or, la vulve a besoin de rester bien hydratée pour être bien protégée et la macération favorise les mycoses. La nuit, laissez votre vulve respirer, en dormant avec juste un vêtement de nuit assez ample.

PUB
PUB

Utiliser des gels douche ou savons

Se laver la vulve avec le gel douche ou le savon utilisé pour le reste du corps est une habitude à abandonner. Pourquoi ? "La zone vulvaire est une zone particulièrement sensible et qui a besoin de garder une hydration importante. Les gels douche sont allergisants et ils assèchent la peau. Le savon de Marseille dessèche énormément" explique le Dr Jean-Marc Bohbot, gynécologue et infectiologue.

Son conseil pour nettoyer la vulve : utiliser des produits spécifiques pour la zone intime, ne contenant pas de produits antiseptiques de préférence. "Cela permet de préserver l’hydratation naturelle et le microbiote de la vulve, ce qui est important pour prévenir le risque d’infections" informe ce spécialiste. Le nettoyage de la vulve est à faire au maximum deux fois par jour. N’y ajoutez pas de nettoyages à l’eau seule, en sortant des toilettes par exemple. "L’eau déshydrate et n’élimine pas les débris microbiens" explique le Dr Jean-Marc Bohbot.

Publié le 01 Février 2019
Auteur(s) : Anne-Sophie Glover-Bondeau, journaliste santé
Source : Remerciements au Dr Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue, Directeur Médical de l’Institut Alfred Fournier à Paris, auteur de Microbiote vaginal : la révolution rose, Comment les nouvelles découvertes sur la flore vont transformer votre santé intime, Éditions Marabout, janvier 2018