8 habitudes dangereuses pour la vulve

Porter des sous-vêtements synthétiques

PUB

Si vous avez des mycoses vaginales à répétition, mieux vaut éviter de porter des culottes en matière synthétique. "Les sous-vêtements synthétiques augmentent la transpiration locale" explique le Dr Jean-Marc Bohbot. Qui dit humidité dit plus de risque de mycose vagino-vulvaires. Mieux vaut privilégier des sous-vêtements en matières naturelles - coton ou soie - si vous êtes sensible aux mycoses.

PUB

Bronzer nue

Si vous adorez bronzer nue, votre vulve ne vous dit pas merci. "La vulve est une zone de peau extrêmement fine aussi il y a un risque de brûlures en cas d’exposition au soleil » explique le Dr Jean-Marc Bohbot. Si vous êtes sur une plage, des grains de sable peuvent aussi entraîner une irritation vagino-vulvaire. Alors mieux vaut porter une culotte de bain, même minimaliste.

Publié le 01 Février 2019
Auteur(s) : Anne-Sophie Glover-Bondeau, journaliste santé
Source : Remerciements au Dr Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue, Directeur Médical de l’Institut Alfred Fournier à Paris, auteur de Microbiote vaginal : la révolution rose, Comment les nouvelles découvertes sur la flore vont transformer votre santé intime, Éditions Marabout, janvier 2018