7 erreurs à ne pas faire après une rupture
© Adobe Stock

Passer votre temps à l’espionner en ligne

Notre vie peut être "affichée" sur les réseaux sociaux, au point que tout le monde peut savoir ce qui se passe dans l’existence de chacun.

Pourquoi c’est une erreur : selon de nombreuses études sociologiques et psychologiques menées depuis l’apparition des réseaux sociaux, Facebook et autres plateformes participatives irait jusqu’à déprimer certains de ses utilisateurs. Et pour cause : les personnes seules ont l’impression que leurs "amis" ont une vie bien plus passionnante que la leur. "Espionner son ex-conjoint(e) en ligne, c’est possiblement constater que l’autre a retrouvé quelqu’un, passe du bon temps, sort, porte des vêtements plus tendance, plus sexy… En deux mots : va bien. C’est une supposition parfois fausse qui a pour effet d’accroître notre mal-être et de ralentir notre capacité à tourner la page.", explique David Buffault.

PUB
PUB

Que faire à la place : bloquer tous les profils de son ex et faire place nette.

Se poser les mauvaises questions

"Si j’avais réagi comme cela ou fait cela, nous n’en serions pas arrivés là", "Si j’avais fait des efforts, il (ou elle) serait toujours là"…

Pourquoi c’est une erreur : "Les personnes qui refont l’histoire avec des  'Si' ont tendance à culpabiliser beaucoup et à se dire que ce sont leurs erreurs qui ont provoqué la rupture. Mais une rupture provient d’une succession d’événements et d’états d’esprit qui ne sont pas contrôlables. Se poser ce genre de questions ne provoque qu’une chose : s’infliger un peu plus de mal-être, car il s’agit de l’échec de la relation, pas de l’échec de chaque partenaire.", explique David Buffault.

Que faire à la place : une relation se joue à deux et les torts sont partagés. Acceptez que ce n’était pas la bonne personne pour vous.

Publié le 19 Novembre 2018
Auteur(s) : Florence Massin, journaliste santé
Validé par : David Buffault, Psychothérapeute
Source : Remerciements à David Buffault, thérapeute en relation d’aide et psychopraticien en région parisienne dans le Val d’Oise.