Zyban : antitabac sous surveillance

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 28 Janvier 2002 : 01h00
Le Zyban LP® est un nouveau médicament pour la prise en charge du sevrage tabagique. Présentant des contre-indications importantes, il est indispensable de l'utiliser sous suivi médical. L'annonce de décès de personnes utilisant du Zyban LP® en Grande Bretagne amène l'Afssaps à une grande vigilance.

Le Zyban LP®, un nouvel antitabac dont le principe actif est le bupropion, est commercialisé en France depuis le 17 septembre 2001. Sans nicotine, il constitue une approche radicalement nouvelle du sevrage tabagique en agissant directement sur la région de notre cerveau responsable de l'apparition des symptômes liés au manque nicotinique. 130.000 Français motivés par l'arrêt du tabac se sont déjà laissé tenter. Aux Etats-Unis, ce sont 28 millions de personnes, dont 8 millions dans l'indication de sevrage tabagique, qui ont été traités par ce médicament.

Des effets secondaires importants

Cependant, il n'est pas dénué d'effets secondaires et non des moindres. Il s'agit de réactions cutanées ou allergiques, de troubles neuropsychiatriques (insomnies, angoisse ou dépression) ou neurologiques (vertiges, maux de tête). Des effets cardiovasculaires ont également été signalés chez des personnes souffrant d'hypertension artérielle, avec notamment 4 cas d'infarctus du myocarde.Le Laboratoire GlaxoSmithKline souligne que l'utilisation du Zyban LP® n'est pas recommandée chez les patients présentant des risques de convulsion et notamment en cas de diabète, d'abus d'alcool ou en association avec certains médicaments.En Grande-Bretagne, 57 décès ont été rapportés chez des personnes suivant un traitement au Zyban. Il n'existe toutefois aucune certitude d'un lien entre ce médicament et les décès, il n'y a donc pas lieu, pour le moment, de prendre des mesures supplémentaires. Cependant, l'Afssaps (Agence de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) reste vigilante.Pour GlaxoSmithkline, « Le bénéfice qu'apporte le Zyban LP® dans la lutte contre le tabagisme responsable de 60.000 décès par an en France, n'est nullement remis en cause. »

La nécessité d'un suivi médical

Le Zyban LP®, est disponible uniquement sur ordonnance médicale. La prescription est d'une durée moyenne de 6,6 semaines. Les médecins peuvent donc veiller au respect des indications et surtout les contre-indications de ce produit. Dans ce cadre, les effets secondaires sont généralement modérés.

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 28 Janvier 2002 : 01h00
A lire aussi
Plus d'articles