La vraie vie sexuelle des femmes : révélation n°5

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Août 2007 : 02h00
-A +A
Révélation n°5 de l'enquête Sensuelle réalisée pour Monasens par les Laboratoires Théramex et proposée sur e-santé : un grand nombre de femmes sont gênées dans leur vie quotidienne par un manque d'hydratation vaginale ou vulvaire.

L'enquête Sensuelle, réalisée pour Monasens par les Laboratoires Théramex, a été proposée sur e-santé. Vous y avez peut-être participé, et elle nous a révélé des choses très intéressantes sur la vie sexuelle des femmes. Nous vous communiquons les résultats les plus marquants.

Le vagin a besoin d'une hydratation au quotidien et elle n'est pas toujours présente.

L'intérieur du vagin est une muqueuse, et il a besoin d'une humidité constante pour se sentir confortable. On pourrait le comparer à l'intérieur de la bouche, autre zone muqueuse, elle aussi nécessairement humide. Quand vous souffrez d'une bouche sèche en permanence, c'est une gêne extrêmement désagréable. C'est d'ailleurs un effet secondaire de certains médicaments parfois très mal supportés.

Or, un grand nombre de femmes (29 %) sont gênées dans leur vie quotidienne par un manque d'hydratation vaginale ou vulvaire

Ce chiffre paraît très élevé. Il montre qu'une éducation serait nécessaire pour apprendre à certaines femmes à mieux s'occuper de leur vulve, afin de lui conserver un climat humide confortable Éviter les protège-slips quotidiens (trop absorbants donc desséchants), les jeans serrés, les sous-vêtements en matière synthétique, les strings, les produits d'hygiène décapants (savon de Marseille ou désinfectants) et préférer des dessous en coton, des vêtements pas trop moulants, un produit d'hygiène qui respecte les muqueuses, utiliser si nécessaire un produit hydratant local. La douche vaginale, toilette interne, a pour la plupart des femmes été heureusement abandonnée, elle qui était source de desséchement vaginal, mais aussi d'infections à répétition.Voici l'intitulé exact de la question de l'enquête Sensuelle, ainsi que les réponses des femmes :Au cours des 4 dernières semaines, avec quelle fréquence avez-vous été gênée par un manque d'hydratation vaginale (et/ou vulvaire) dans votre vie quotidienne, en dehors de votre sexualité ? Presque toujours ou toujours : 3%La plupart du temps (plus de la moitié du temps) : 4 %Parfois (environ la moitié du temps) : 8 %Quelquefois (moins de la moitié du temps) : 13 % Presque jamais ou jamais : 65 %

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Août 2007 : 02h00
A lire aussi
Les mycoses vaginales en 4 questions/réponses Publié le 07/04/2015 - 09h54

Entre 10 et 20 % des femmes développent des mycoses vaginales. Ces affections représentent l’un des premiers motifs de consultation en gynécologie. Bénignes, elles nécessitent un traitement simple puis la mise en place de quelques règles d’hygiène pour prévenir les récidives.

Chouchoutez votre sexy-intimité grâce à nos recommandations Publié le 24/07/2009 - 00h00

Inconfort intime ou sexuel, brûlures, mycoses, vulvodynies, infections, tous ces désagréments peuvent atteindre la zone sexuelle féminine qui est fragile. Aussi mérite-t-elle d'être chouchoutée pour son confort, pour sa santé, mais aussi bien sûr, pour le plaisir. Alors, et vous, est-ce que...

Plus d'articles