Voyage tropical : deux grands principes à respecter

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 02 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 22 Juin 2016 : 13h06
-A +A
Les maladies tropicales sont très nombreuses et dangereuses. Le premier grand principe consiste à se renseigner avant de partir sur les vaccinations recommandées et les traitements préventifs à emporter. Le second doit s'appliquer au retour de voyage : toute fièvre inexpliquée doit faire penser à un paludisme et entraîner une consultation sans délai.

Comment partir en voyage en bonne santé et revenir encore en meilleure santé ? C'est l'objectif de la médecine des voyageurs, discipline hautement spécialisée qui doit jongler avec les maladies infectieuses tropicales. Elle dispose de deux armes essentielles : les vaccinations et les traitements préventifs, que les médecins appellent aussi "traitements prophylactiques".

Avant le séjour : quelles sont les vaccinations recommandées ?

Un voyageur doit en tout premier lieu se renseigner bien avant son départ des vaccinations recommandées en fonction de sa destination, des conditions de séjour et de sa durée. Il peut s'adresser à son médecin traitant et consulter au préalable la rubrique conseils aux voyageurs du guide voyage e-sante. Il doit également vérifier que ses rappels vaccinaux sont à jour comme pour le tétanos par exemple. La plupart des vaccins peuvent être réalisés par le médecin traitant (DT Polio, hépatite A et B, typhoïde, grippe, méningite à méningoque, etc.). Mais attention, certaines vaccinations comme celle contre la fièvre jaune (anti-amarile), doivent se faire dans un centre de vaccination internationale, lequel délivrera un certificat qui peut être exigé aux passages de certaines frontières. Renseignez-vous bien au préalable des obligations vaccinales selon le pays visité sur le site France diplomatie.

Au retour : consulter immédiatement en cas de fièvre

Les principales causes de consultation au retour d’un voyage sont les infections respiratoires, les dermatoses, les troubles digestifs et la fièvre. Le

Paludisme représente la première cause de fièvre au retour de voyage en France. Chaque année, plus de 4.000 cas de paludisme d'importantation sont déclarés en France (4840 cas en 2015).

Avant tout voyage en zone infectée par le paludisme, il est impératif de prendre les mesures nécessaires pour se protéger des piqûres de moustiques (vêtements couvrants, répulsif, moustiquaire imprégnée de répulsif) et de suivre éventuellement un des traitements préventifs, choisi en fonction de l'évolution des résistances, des conditions de séjour et de la durée du voyage. Et au retour, il convient de considérer que tout symptôme infectieux, notamment la fièvre, est potentiellement un paludisme qu'il faut diagnostiquer pour débuter un traitement le plus vite possible. Le paludisme peut être mortel !

Pour en savoir plus

Recommandations sanitaires 2016 pour les voyageurs :

http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2016/BEH-hors-serie-Recommandations-sanitaires-pour-les-voyageurs-2016 (InVS, BEH hors-série).

Institut Pasteur :

http://www.pasteur.fr/fr/sante/vaccinations-internationales/recommandations-generalesFrance diplomatie :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 02 Juillet 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 22 Juin 2016 : 13h06
Source : Société de médecine des voyages, avril 2007.
A lire aussi
Vacances : recommandations 2015 aux voyageurs Publié le 17/06/2012 - 22h00

Un voyage, ça se prépare… Après avoir réservé votre moyen de transport et votre lieu de séjour, il faut penser à votre santé.Chaque année, l’Institut de veille sanitaire (InVS) publie une actualisation de ses recommandations aux voyageurs avec le même objectif : « faire en sorte...

Plus d'articles