Vous allez prendre l'avion : que faire pour arriver en forme ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 02 Juillet 2012 : 16h10
Mis à jour le Vendredi 01 Juillet 2016 : 15h13

Prendre l'avion est un moyen rapide de franchir de très longues distances, et pratiquement la seule solution si vous voulez visiter des pays lointains.

Mais c'est aussi un mode de transport qui impose beaucoup de contraintes à notre organisme.

Comment prendre l'avion et arriver en forme ?

Avion : se protéger contre les modifications de pression

En avion, nous nous élevons dans l'atmosphère et cela a pour résultat de diminuer la pression à laquelle nous sommes soumis.

Ceci est en partie corrigé par une pressurisation artificielle à l'intérieur de la cabine d'avion, mais cette compensation ne se fait pas à 100%. La pression diminue tout de même avec l'altitude, et en conséquence, l'air qui se trouve dans notre corps augmente en volume.

Quand ce sont des poches d'air fermées qui augmentent de volume, les tissus environnants se déforment, ce qui occasionne des douleurs.

Lorsque l'avion redescend, les tissus sont déformés dans l'autre sens, ce qui est tout aussi douloureux. Chez la plupart des gens, ce sont les oreilles qui souffrent de la modification de la pression, mais les sinus peuvent aussi être affectés.

Comment réagir ?

Dès le décollage, vous pouvez tenter de rééquilibrer la pression de vos oreilles en expirant tout en vous bouchant le nez, ou en avalant. Le fait de mâcher un chewing-gum, ou de sucer un bonbon, peut aussi soulager.

Maintenir une bonne circulation veineuse en avion

Les longs trajets en avion favorisent aussi la formation de caillots dans les veines. En effet, ils supposent de passer de nombreuses heures assis.

Le retour veineux du sang depuis les pieds vers le coeur se fait mal. Et le risque de formation d'un caillot sanguin augmente, lequel peut obstruer la circulation, ou phlébite. Or la phlébite peut être très grave.

Comment se protéger ?

  • Dans la mesure du possible, levez-vous régulièrement au cours du vol pour faire quelques pas, même seulement jusqu'aux toilettes.

  • Faites aussi des exercices de temps en temps, assis, en faisant des pointes puis en levant vos pieds pour rapprocher vos orteils de vos tibias.

  • Ne portez pas de vêtements serrés ou qui comportent une ceinture étroite.

  • Enfin, buvez suffisamment avant le vol et évitez l'alcool.

  • Consultez votre médecin au sujet du port de bas de contention si vous présentez des risques de phlébite : insuffisance veineuse, surpoids, antécédents de phlébite, tabagisme, port d'un pacemaker, etc.
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 02 Juillet 2012 : 16h10
Mis à jour le Vendredi 01 Juillet 2016 : 15h13
Source : Astrid Eslan: "Trucs et astuces pour voyager en avion", éd. Jouvence.
A lire aussi
PhlébitePublié le 28/01/2002 - 00h00

La phlébite - ou thrombophlébite - se définit comme l'inflammation (ou enflure) d'une veine causée par la formation d'un caillot de sang dans le vaisseau sanguin.Si le vaisseau bloqué est près de la surface de la peau, on parle de phlébite superficielle. Si c'est une veine profonde qui est...

Pourquoi porter des bas de contention en avion ? Publié le 04/07/2016 - 09h45

En avion et particulièrement en vol courrier, les risques de phlébite et d’embolie pulmonaire sont démultipliés. Il en est de même lors des longs voyages en voiture, en train, en autobus. Il faut retenir que plus la durée du voyage est longue plus le risque de complications veineuses est...

Plus d'articles