fasalo
Portrait de cgelitti
kikou!

je suis en plein parcours pma et mon homme me semble complètement out meme si verbalement il m'assure qu'il tiens beaucoup a voir un bb et malgré sa soumission a tout les examens ,il a parfois un comportement bizarre qui fait que je sais plus quoi penser?

j'ai peur de le regretter car peut être qu'au fond il se sent pas près ,et qu'il sera pas le bon père que j'espère pour notre bb.

avis aux femmes qui ont eux ce sentiments faite moi part de vos expériences.

cecile
Portrait de cgelitti
bonjour,
le sterilité est une epreuve pour un couple, comme peuvent l'etre : la maladie, le chomage, les enfants, la famille...
C'est dans les epreuves que la solidité des couples est mise a l'epreuve et que les personnalités se revelent.
Certains affrontent les problemes, d'autres les fuient en se separant.
Nous sommes de ceux qui affrontent et cela nous a toujours reussi.
Je n'ai pas de recette miracle si ce n'est de parler, discuter librement du sujet a 2 et au besoin se faire aider d'un psychologue.
Avoir un enfant une grande responsabilité que l'on ne peut pas prendre lorsque l'on a pleins de doutes dans la tete.
donc eclaircis tes doutes et ensuite fonce.
Cecile en liste d'attente pour adopter des enfants apres un parcours d'ICSI
fasalo
Portrait de cgelitti
bonjour cecile!

tu viens de dire tout haut ce que je pense tout bas,c'est a dire ai-je réellement envie de supporter tous les traitements et les éventuels échecs?
peut etre avec un comportement différent de mon conjoint m'aurai motiver plus .
ou alors c'est mon coté pessimiste qui prend le dessous ,c'est vrai que ma crainte est que ça ne fonctionne pas et qu'en plus mon couple ne résiste pas a cette épreuve.
mais par ailleurs mon désir de bb,les regards des autres ,les phrases qui tues justement .......ect me laisse pas trop le choix pour l'instant j'ai choisi une solution qui ne peut qu'être provisoire celle d'éviter tout ça ,mais au fond je sais que la politique de l'autruche ne sert a rien sinon qu'a compliquer les choses.
ca me fait du bien d'en parler a quelqu'un qui sait ce que je ressent,pour la psy il y en a une au centre mais j'aurai aimé qu'on aille tout les deux ,moi j'arrive a parler de tout sur des forum certes les filles ne sont pas psy mais néanmoins elles c'est du vécue donc ça peut m'aider étant donné que c'est le meme pb .
merci pour tes conseils,je me confie on attendant mon prochain rdv ma gygy ,je verrai plus clair et peut etre que mon compagnant va reagir qu'on il verra qu' on est en plein dedans.

bisou @+
fasalo
Portrait de cgelitti
merci a toi cecile pour ces conseils ,deja la vie de couple en elle meme de nos jours n'est pas facile et si avec un pb en plus comme la sterilité c'est sur que nos sentiments seront a rude epreuve , au fait je sais que les hommes ne fonctionent pas comme les femmes ,nous sommes beaucoups plus expressives et plus émotionnelles donc je me dis c'est peut etre ça .
ce qui me fait dire ça c'est que quant on a appris son azoospermie ca etait un coup dure pour lui j'ai du le reconforter pendant des jours et puis quelques temps apres j'ai senti qu'il se détachait petit a petit et j'ai l'impression le faite d'en parler c'est comme remuer le couteau dans la plaît en fin c'est ce que je pense ,et parler a un psy c'est son orgueil qui va prendre un autre coup.
felicitation pour ces enfants que tu vas adopter ,ton parcour a etait long a ce que je vois.
cecile
Portrait de cgelitti
merci pour ton gentil message.
Effectivement ce parcours n'est pas simple et remet en cause toutes tes croyances et toutes celles de tes proches. ex : maintenant qu'elle est mariée, elle va nous faire un beau bébé...
Au lieu de tomber enceinte facilement en voulant un bébé mais sans avoir trop reflechit a la suite, on a tout le temps de se torturer la tete sur notre conception de la famille. Et c'est encore plus vrai quand on parle de don de sperme, don d'ovule ou adoption.
Alors que la plupart des gens se retrouve juste a assumer l'enfant qui est venu facilement, nous on devient acteur dans la construction de la famille.

A t on envie de supporter tous les traitements, tous les echecs, les phases d'attentes, les deceptions, le regard des autres, les petites phrases des autres qui comprennent pas, les grossesses des autres, les conseils des autres......

tout cela est tres dur a supporter.

Et puis comme tu le dis si bien, la PMA, ce n'est pas une baguette magique. 3 petits coups sur l'eprouvette et tu n'es pas enceinte. 1 couple sur 3 quittera le parcours PMA sans enfant. bon, ça ils oublient un peu de le dire.

La suite?? partir a l'etranger (Belgique, Espagne...) pour continuer les traitements....

Adoption.
Encore une etape a franchir.

Je te sens effectivement perdue.

Avez vous une psy qui travaille avec l'equipe de la PMA. Nous sommes allés la voir a un moment ou nous n'allions pas tres bien.
Tu peux aussi y aller seule si ton mari n'est pas pret.
Elle pourra t'aider a y voir plus clair et a te poser les bonnes questions.
A bientot
Amicalement
Cecile
SAFALO
Portrait de cgelitti
coucou cecile!
comment vas tu ,je t'imagine impatiente de serrer tes enfants dans tes bras.
quelle merveilleuse aventure moi aussi j'aimerai adopter je l'ai toujours voulue bien avant que n'apprenne notre pb mais mon mari n'est pas d'accord deja il est hésitant pour un bb a nous alors pour entraîner un pauvre orphelin dans un avenir incertain c'est pas l'idéal.

franchement 2 ans dans ce parcours c'est une éternité,avant d'être confronté a ce pb j'ai cru que la fiv puisque c'est le seul mot que je connaissait a l'époque c'était comme un coup de baguette magique (j'extrapole bien sur)mais comme je m'intéressait pas donc j'avais entendue par hasard que des gens ont eux des bébés grâce a la fiv ,j'étais loin d'imaginer que ça pouvait ne pas marcher ou que c'était aussi long j'ai vu sur d'autre forum des cas plus long.

avant de venir sur le forum j'avais hâte de commencer mais maintenant ,trop de sentiments sont entremêlés dans ma tête que je ne sais plus ou j'en suis???????

sinon sincerement je suis contente pour toi et ces petits anges du bout du monde je suis sure que vous formerez une belle famille.

cecile
Portrait de cgelitti
bonjour Fasalo
notre parcours PMA n'a pas ete tres long.
Notre probleme a vite ete detecté (azoospermie). Ensuite entre les examens et l'attente pour la premiere ICSI, il s'est ecoulé 10 mois. puis nous avons fait 3 tentatives en 1 an. Donc 2 ans de parcours medical. C'est bien suffisant.
Nous avons pris rapidement la decision de stopper tout traitement. Car cet acharnement nous est apparu disproportionné. nous avons eu peur pour ma santé (3 ICSI, ça suffit) et nous commencions a perdre espoir. Et puis nous avons rencontré plusieurs familles qui ont adopté. Nous avons rapidement compris que c'etait notre voie. Nous avons repris espoir.
L'adoption est une aventure merveilleuse.
Nous avons pris le temps de cheminer vers nos enfants du bout du monde.
Nous ne regrettons rien et les attendons de tout notre coeur.
je te souhaite un beau parcours vers ta famille
cecile

pour ton mari. Les croyances ont la vie dure de melanger sterilité et impuissance. Et puis c'est recent de dire que les hommes ont des problemes de fertilité. Avant c'etait forcement les femmes qui etaient steriles (voir le nombres de femmes repudiées par leur maris...)
Il faut lui laisser du temps pour encaisser le coup et vraiment en parler. se refugier dans le silence n'est pas une solution. Mon mari l'a plutot bien encaissé. Ce qui l'embeté le plus c'est que c'est moi qui ai eu tous les traitements alors que le probleme venait de lui.
Sujet vérouillé