Votre bébé est constipé ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 04 Mai 2005 : 02h00
-A +A
Attention à la " fausse constipation ". Avec l'idée communément admise qu'un nourrisson fait une selle après chaque tétée, rien d'étonnant à ce que l'inquiétude monte quand bébé n'a pas sali sa couche de la journée. Et pourtant, même une seule selle tous les deux jours ne signifie pas que votre enfant est constipé.

Si bébé boit bien, ne vomit pas et émet des gaz, pas de panique, une selle peut très bien tarder, mettre trois à quatre jours, voire un peu plus en cas d'allaitement.

On parle de véritable constipation lorsque les selles sont rares, moins de trois fois par semaine, mais aussi lorsqu'elles sont dures, sèches (en billes) et émises avec difficultés. Mais là encore, ne vous alarmez pas. C'est le plus souvent un état banal et transitoire sans aucune gravité. Vérifiez que son biberon est bien reconstitué et pas sur-dosé. Assurez-vous également qu'il boive suffisamment, surtout s'il fait chaud. Dans tous les cas, ne lui donnez jamais de laxatif de votre propre initiative. En revanche, vous pouvez l'aider à améliorer son transit.

  • Si vous allaitez, mangez davantage d'aliments riches en fibres : légumes et fruits.
  • Dans le cas contraire, commencez par lui donner une cuillérée à café par jour de jus de fruits, ou augmentez la quantité que vous lui donnez habituellement.
  • Si ça ne suffit pas, donnez-lui à boire de l'eau de Vittel ou de l'Hépar (eaux riches en magnésium), ou préparez un ou deux biberons par jour avec de l'eau d'Hépar.
  • Si la diversification alimentaire a débuté, privilégiez les aliments riches en fibres (céréales, légumes verts, fruits, pain complet).

Les symptômes à repérer

Si la constipation persiste ou si votre bébé pleure de douleur, il faut consulter. En effet, il faut savoir que la constipation est la première source de douleur abdominale de l'enfant. La prescription d'un laxatif pour passer ce « cap » sera alors utile. La consultation chez le médecin permettra de plus d'éliminer deux maladies graves : l'occlusion intestinale aiguë ou la maladie de Hirschsprung. L'occlusion intestinale aiguë est une urgence imposant une opération. Cette souffrance de l'intestin se manifeste par des maux de ventre, des vomissements et un arrêt des selles et des gaz.La maladie de Hirschsprung, également appelée mégacôlon congénital, est due à une absence de plexus nerveux dans la paroi intestinale. Les mouvements intestinaux étant absents, l'intestin ne peut évacuer le bol fécal. Le plus souvent, on constate que les selles sont rares depuis la naissance, tandis que le méconium (matière obstruant le tube digestif durant la vie foetale) n'a pas été émis dans les premières 24 heures à la maternité. En l'absence de complication (occlusion ou péritonite), un régime peut aider le transit. Sinon, une intervention chirurgicale vers 8 ou 10 mois peut être proposée.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 04 Mai 2005 : 02h00
A lire aussi
Mon enfant est constipé Publié le 29/01/2003 - 00h00

Le terme de constipation est devenu subjectif. Il faut bien différencier l'affection occasionnelle de la constipation chronique, qui elle nécessite une consultation chez le médecin. Sinon, voici quelques repères et conseils pour déconstiper.

La constipation n'est pas une fatalité ! Publié le 31/07/2000 - 00h00

Si elle est banale par sa fréquence, la constipation, qui concerne en majorité les femmes, peut être très gênante dans la vie quotidienne. Elle est rarement liée à une maladie sous-jacente ou à une lésion du tube digestif, qu'il faut néanmoins rechercher en cas d'apparition soudaine ou...

Constipation : avez-vous les bons réflexes ? Publié le 20/08/2010 - 14h14

Nombre d’entre nous présentent des intestins capricieux. Quelques règles simples permettent souvent d’y remédier. Et vous, adoptez-vous les bons réflexes anti-constipation ? Découvrez les bonnes réponses.

Plus d'articles