Vomissement

Le mécanisme
Le centre du vomissement, une fois stimulé, déclenche un processus complexe qui vise à expulser le contenu de l'estomac.
Lors de la mise en branle de ce processus, les muscles abdominaux et le diaphragme se contractent, écrasant ainsi l'estomac. L'un des deux orifices de l'estomac, celui qui ouvre le passage de la nourriture vers les intestins (le pylore), se ferme, tandis que l'autre, celui qui ouvre le passage de la nourriture vers la bouche (le cardia), s'ouvre. Le contenu de l'estomac ne peut alors qu'être expulsé par la bouche.

Les symptômes associés
Le vomissement est généralement précédé de nausées, mais peut aussi être accompagné de douleurs à l'estomac, de douleurs à l'abdomen, d'une hypersalivation, de palpitations cardiaques, plus rarement de migraines, d'une raideur dans la nuque, de fièvre, d'étourdissement et même d'évanouissement.
La durée et l'intensité de ces symptômes associés varient selon les cas et les individus.
Cependant, ces symptômes sont à examiner beaucoup plus attentivement lorsqu'ils affectent une personne âgée ou un jeune enfant.
De plus, il est à noter que des complications graves nécessitant une hospitalisation peuvent survenir lors du processus d'expulsion du contenu de l'estomac. Elles sont cependant rares et elles se produisent quand la glotte est mal fermée, laissant ainsi les vomissures entrer dans les voies respiratoires, entraînant par la suite une pneumonie d'aspiration.

Infarctus du myocarde
Il commence souvent par des nausées et des douleurs à l'estomac pouvant aller jusqu'au vomissement.

Grossesse
Elle est considérée comme une cause fréquente de nausées et de vomissements surtout en début de grossesse, durant les 14 à 16 premières semaines de gestation.

Mal des transports
Il résulte d'une stimulation de l'équilibre qui se trouve dans l'oreille interne et il est lié aux mécanismes d'équilibre du corps. Cette stimulation a pour effet de causer des troubles de la motilité de l'estomac, générant nausées et vomissements.

Troubles digestifs
Les troubles digestifs tels que l'ulcère gastro-duodénal, les maladies des voies biliaires ou du pancréas, les calculs de la vésicule, l'appendicite, l'obstruction intestinale ou les troubles occasionnés par l'abus d'alcool, de nourriture ou même de tabac.

Troubles psychiques
Les troubles psychiques tels que l'anorexie, la boulimie, la peur, le stress.

Virus
Les virus, comme dans le cas d'une gastroentérite ou d'une hépatite virale.

Méningite
Surtout chez l’enfant, le vomissement est un signe majeur de la méningite. D’autres symptômes accompagnent le vomissement : mal de tête, fièvre, photophobie et raideur de la nuque.

Bactéries
Les bactéries, comme dans le cas d'une intoxication alimentaire ou d'une méningite.

Certains médicaments et traitements
Comme les antibiotiques (érythromycine), la chimiothérapie ou la morphine.

Faire de la prévention
Si vous souffrez d'une maladie pouvant provoquer des vomissements, discutez-en avec votre médecin. Cela vous permettra de mieux connaître votre maladie et d'éviter ainsi de déclencher les vomissements.

S'allonger et se reposer
Souvent le simple fait de vomir enraye les autres symptômes. S'il n'y a pas d'autres épisodes de vomissements, il est possible que vous retrouviez votre forme dans les heures qui suivent.

Apaiser son estomac et bien s'hydrater après avoir vomi
Prenez des repas légers et consommez uniquement des aliments liquides, comme des bouillons, de l'eau et des boissons gazeuses dégazéifiées. Introduisez les aliments solides dans votre alimentation de façon progressive. Tant que vous n'êtes pas parfaitement rétabli, évitez les repas gras, l'alcool, le café, les fritures et les viandes fumées, salées ou épicées. Nourrissez-vous plutôt de viande rouge, de riz, de pain, de biscottes et de céréales. Surtout pensez à bien vous hydrater et buvez beaucoup d'eau, car les vomissements favorisent la déshydratation. On trouve des solutions réhydratantes en pharmacie.

Éviter les produits laitiers
Ces derniers ne facilitent pas la digestion et ne feront que retarder la guérison.

Essayer de se souvenir du moment où sont survenus les vomissements
Vous pourrez ainsi mieux déterminer leur cause. Peut-être avez-vous fait un abus d'alcool ou de nourriture ou avez-vous pris un nouveau médicament... En effet, nombre de médicaments sont susceptibles d’entraîner des effets secondaires, dont des vomissements. Lisez la notice et renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour savoir si votre médicament pourrait être la cause de vos vomissements.

Prévenir le mal des transports
Si vous êtes sujet(te) au mal des transports, n'attendez pas que les nausées se manifestent. Prenez, quelques heures avant le départ, un médicament pour lutter contre les nausées. Demandez à votre médecin ou à votre pharmacien.

Se renseigner auprès de son entourage
Vérifiez auprès de vos proches ou de vos collègues de travail s'ils souffrent des mêmes symptômes que vous. Il se pourrait alors que vous ayez contracté une infection. Même chose si vous revenez de voyage ou si vous avez fait un repas avec des amis, vérifiez si les personnes qui vous accompagnaient ont aussi des nausées et des vomissements. Il pourrait s'agir d'une intoxication alimentaire.

Les manifestations suivantes nécessitent une consultation immédiate :

  • Vous soupçonnez qu'un problème cardiaque est à l'origine de vos vomissements.
  • Il s'agit d'un jeune enfant ou d'une personne âgée, et vous constatez plus de cinq épisodes de vomissements dans une même journée.
  • Vous vomissez plus d'une dizaine de fois dans une seule journée ou encore la fréquence de vos vomissements augmente et se poursuit pendant plus de 48 heures.
  • Vous vomissez du sang.
  • Vos vomissures contiennent des matières ayant une couleur semblable à celle du café ou des matières fécales.
  • Les symptômes associés au vomissement évoquent une méningite (surtout chez l’enfant) : mal de tête, fièvre, photophobie et raideur de la nuque.

Après avoir noté les informations importantes, le médecin procédera à un examen physique complet afin de déterminer l'origine du problème.

La prise de la tension artérielle, une analyse de sang, un examen abdominal et neurologique de base en font généralement partie.

Le médecin pourra ensuite décider de faire des examens plus approfondis tels que des radiographies, une échographie et une endoscopie.

Si le vomissement est la manifestation d'une maladie sous-jacente, le médecin traitera d'abord la cause, puis les vomissements, s'il y a lieu.

Les antihistaminiques H1 vendus sans ordonnance en pharmacie peuvent enrayer les vomissements et les nausées qui y sont associés. Pris une heure avant le départ, ils sont efficaces contre le mal des transports. Ils peuvent cependant entraîner de la somnolence (à éviter donc si l’on doit conduire) et d’autres effets secondaires (sécheresse de la bouche, accélération du rythme cardiaque). Ils sont déconseillés en cas de rétention urinaire due à un adénome de la prostate et en cas de glaucome à angle étroit.

Les médicaments homéopathiques peuvent aussi être utilisés, mais leur efficacité est aléatoire.

Les autres médicaments sont uniquement disponibles sur ordonnance du médecin et peuvent aussi être associés à des effets indésirables.

Les vomissements, lorsqu'ils sont aigus, peuvent nécessiter une hospitalisation, afin de réhydrater la personne par voie intraveineuse. Une hospitalisation sera aussi nécessaire dans le cas d'une pneumonie d'aspiration.

Si les vomissements sont secondaires à une appendicite ou à une obstruction intestinale, une intervention chirurgicale devient nécessaire.

Dans le cas où les vomissements sont associés à un problème d'ordre psychologique, une psychothérapie combinée à une médication peut être utile.

publié initialement le 31/05/2001 - 02h00 et mise à jour par Dr Philippe Presles le 12/12/2013 - 17h57

Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005. Pr Jean-Paul Giroud, Guide de l’automédication, Editions de La Martinères.

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Manonb

Depuis 7 mois j ai envie de vomir mais je ne vomie pas

PUB
A lire aussi
Maladies du foie : en augmentation chez l’enfant Publié le 24/10/2016 - 15h17

Ce serait une erreur de penser que l’accumulation de graisse dans le foie s’observe uniquement chez l’adulte, en particulier en surpoids et/ou diabétique. Les enfants souffrent aussi de cette maladie du foie que l’on appelle stéatose hépatique. De pl...

Hernie digestive : quels symptômes ? Publié le 10/10/2016 - 10h39

On parle d 'hernie lorsqu’une partie d’un organe traverse anormalement un orifice. Dans le cas d’une hernie digestive , il s’agit le plus souvent d’un morceau d’intestin qui passe par l‘orifice inguinal, situé au pli de l’aine. Mais il existe toute s...

Plus d'articles