Tara03
Portrait de cgelitti

Mon père venant d'être diagnostiqué d'un carcinome hépatocellulaire, je passe donc mon temps à lire les forums et à m'informer sur cette maladie. Cela faisait plus d'un an que je disais à ma mère d'insister auprès du docteur traitant pour qu'on fasse une échographie du foie à mon père car il perdait de l'appétit, avait un goût amer dans la bouche, des problèmes d'acides gastriques et oscillait entre diarrhées et constipation. Mais le médecin était sûr que mon père n'avait pas de problème de foie.

Mon père était sous traitement suite à un AVC qui l'avait laissé hémiplégique, suivi d'une chute qui a occasionné une opération pour poser une prothèse de hanche et pour terminer, une insuffisance rénale aigue suite à laquelle on lui a posé une sonde JJ à changer tous les 6 mois sous anesthésie générale vu son état hémiplégique.

Le cancer du foie n'est que la continuation de l'intoxication et de l'empoisonnement auquel il a été soumis depuis 4 ans. Imaginez qu'on mette sans cesse de la crasse dans l'huile de moteur de voiture (le foie dans le corps)! Combien de temps la voiture tiendra-t'elle?

Du coup, j'ai voulu comprendre les causes de cette maladie qui semble toucher de + en + de personnes et jeunes. Et j'ai découvert l'horreur de la société dans laquelle nous vivons. Croire en la médecine contemporaine, c'est croire à l'argent à tout prix! Vous trouverez toutes les explications et les faits dans le livre (en français): http://www.victory-over-cancer.org/fr/index.html - Si les modérateurs enlèvent le lien, cherchez Cancer-La fin d'une maladie de civilisation du Dr Rath. Un livre simple à lire et qui explique le processus de tous les cancers mais surtout qu'on peut l'éviter voire le soigner naturellement...

N'oublions pas que 85% des cancers sont d'origine environnementale, médicamenteuse et externe et rarement génétiques! Il faut absolument arrêter l'épidémie en disséminant les informations sur les avancées de la recherche en matière de lutte contre cette horrible maladie...

Coralie0506
Portrait de cgelitti

Bonsoir Igelle, je suis en grande partie d'accord avec ce que vous dites.  Ma maman est décédée le 25 mai dernier d'un cancer du foie traité depuis 10 mois par Nexavar puisqu'inopérable, une de ces trois tumeurs bloquant la veine portale. Cependant, ce que je peux vous dire lorsque la situation s'est compliquée et qu'il a bien fallu qu'on admette la réalité de phase terminale, tout a été mis en place à l'hopital pour que le service confort de même que le service oncologie la chouchoute au maximum et l'empêche de souffrir les derniers jours en lui administrant de la morphine et du tranxène. L'équipe a été fabuleusement compétente et gentille autant avec maman qu'avec nous qui avons pu rester (mon frère et moi) les cinq derniers jours de sa vie auprès d'elle. Bien sur nous travaillons mais nos patrons nous ont accordé le délai nécessaire sans rémunération. Accompagner maman et la chouchouter dans ses derniers moments de vie a été magique pour mon frère et moi, maman était sereine et s'en est allée comme une bougie. Je n'aurais jamais mais jamais laissé traiter maman dans les conditions vécues par votre papa !!! Dès lors il vous est toujours possible de placer votre papa dans un centre plus adéquat ne pensez vous pas ? En tout cas je vous souhaite courage. Bien à vous.

 

igelle
Portrait de cgelitti

Merci Coralie pour ce point de vue. Mon Papa s'est éteint le 4 septembre à l'hôpital. Ce n'est pas le cancer du foie mais son rein qui l'a lâché. Dès que l'insuffisance rénale puis hépatique se sont manifestées, les docteurs ont également mis sous pompe morphine et il s'est endormi sans jamais se réveiller et est parti serein dans l'autre monde après avoir reçu l'extrême-onction. Nous l'avons veillé pendant 2 jours. Il avait comme vous l'avez suggéré un matelas anti escarres et des séances de kiné pour la respiration. Nous avons essayé de le placer dans un centre adéquat mais ce fut un refus de partout. Les médecins et le personnel ont été compréhensifs et nous ont laissé rester près de lui. Le plus difficile est qu'il est décédé le jour où il devait rentrer à la maison.

Nous n'avons toujours pas compris comment son cancer du foie s'est déclenché. Son écho du foie un an auparavant ne montre RIEN.

Je reste persuadée que la médecine occidentale et notamment française, n'est pas intéressée à faire de la prévention et c'est là le grand mal pour nous tous. Des bilans complets devraient être faits régulièrement afin d'éviter des fins de vie aussi douloureuses.

igelle
Portrait de cgelitti

Bonjour Salvator,

Mon père est en phase terminale. Depuis son hospitalisation il y a 3 semaines, on l'a mis sous opioïdes ce qui n'arrange pas le rein unique qu'il lui reste et ni le foie d'ailleurs. De plus la biopsie a sûrement contribué à la multiplication des cellules cancéreuses. On refuse de l'hydrater avec de l'eau parce qu'il a des fausses routes et on insiste pour lui donner une gélatine hydratante au goût de fraise qu'il déteste! Quand il demande de l'eau parce qu'il a soif, les infirmières lui répondent qu'elles n'ont pas le droit de lui donner! Nous avons donc ici un malade qui boit et se nourrit (même si seulement un peu) de lui-même mais qui se voit refuser de l'aide car manque de personnel et pas le temps... et parce qu'on dit qu'il est foutu!  Cela fait 3 semaines qu'on ne le bouge pas du lit, même pas assis au bord du lit pour faire circuler le sang. J'appelle ce que les docteurs font de l'euthanasie officieuse.

Tout ceci pour vous dire que si votre ami arrive encore à se nourrir et à s'hydrater, à bouger un peu et n'a pas de problèmes connexes (métastases, oedèmes, problèmes cardiovasculaires et autres), il se pourrait qu'il ait plus de chances de survivre longtemps que s'il commence à se laisser traiter avec des médicaments toxiques pour le foie qui ne feront qu'empirer le mal. Bien sûr s'il souffre il faudra qu'il accepte un traitement sous morphine. Mon conseil serait qu'il voit un cancérologue si ce n'est déjà fait. Mais les informations que j'ai recueillies démontrent que le seul moyen de guérir d'un cancer du foie est la transplantation hépatique qui n'est possible que sur un sujet de moins de 65 ans et non affaibli. La nouvelle molécule Sorafenib semble avoir démontré une possible réduction de la tumeur mais pas une disparition.

Malheureusement les autres traitements sont palliatifs et c'est là que la micro-nutrition peut jouer un rôle important non pas pour guérir mais au moins pour stabiliser la tumeur (voire parfois la réduire un peu). Son hépatite a sûrement été causée par un polluant quelconque (médicament, pesticide, alcool...) ce qui a créé des lésions malignes au foie qui, intoxiqué, ne peut plus filtrer. La question est: est-ce que l'ajout de nouveaux toxiques va améliorer les choses? 

Je ne suis pas médecin donc je ne peux me permettre de donner un avis médical mais quand je vois les protocoles médicaux appliqués pour mon père, je suis triste de dire que je ne crois pas à la médecine européenne. Si elle était fiable, on aurait décelé le problème plus tôt en faisant les tests ou bilans qui devraient s'imposer à partir d'un certain âge (comme le font les Suisses - un bilan complet régulièrement). J'en suis à me demander sérieusement si les médicaments hépatoxiques et autres ne font pas partie d'un processus déguisé de sélection naturelle. En tous les cas, je ne vois pas chez les médecins qui traitent mon père une volonté de l'aider à vivre mais plutôt celle de l'aider à mourir plus rapidement... Je ne parle pas de l'amabilité de style 'porte de prison' du personnel soignant et du refus des médecins de nous transmettre le dossier médical (que nous demanderons quand même puisque légalement on ne peut nous le refuser)... 

Ceci dit, j'ai entendu parler de cas de personnes atteintes d'un cancer du foie qui vivent des années. Je pense que le moral et le système immunitaire jouent un rôle majeur dans ces cas. Il faut donc que votre ami se batte mais de manière éclairée sans se laisser traiter comme un cobaye de plus car chaque cas est différent et c'est pourquoi les médecins sont souvent impuissants devant cette maladie et même se trompent souvent dans leurs prognostics vitaux.

Je vous souhaite du courage.

 

Coralie0506
Portrait de cgelitti

Vous pourriez peut être du moins demander un matelas anti esquarres, très confortable et des séances de kiné lorsque vous  ne pouvez être près de lui...

salvator
Portrait de cgelitti

bonjour

comment est votre pere aujouurd'hui.

j'ai un ami d'enfance qui suite à une epatite a un cancer du foi depuis juin 2012.

j'aimerai l'aider ci possible.

pour le moment aucun traitement car il est trop faible.

salutations

Tara03
Portrait de cgelitti

Bonjour

Je viens d'apprendre que le cancer du sein et celui de l'utérus est génétiquement transmisble dans ma famille, je dois faire un test pour savoir si je suis porteuse du gêne savoir si je l'ai transmis à mes filles je n'arrive pas à trouver des réponses à mes questions es ce que cela peut sauter une génération, pour le moment je pense surtout à mes filles.

Sujet vérouillé