Vésicule biliaire

Publié par Audrey Gast le Vendredi 15 Janvier 2016 : 13h26
Mis à jour le Vendredi 15 Janvier 2016 : 13h26
-A +A

Quelles plantes en cas de troubles de la vésicule biliaire ?  La bile, produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire, est un élément important de la digestion. Les plantes comme le radis noir, l'artichaut ou le boldo peuvent favoriser la production et l’élimination de la bile et ainsi favoriser la digestion. 

Digestion, foie et vésicule biliaire

La digestion est un processus complexe qui engage de nombreux organes. Parmi eux, le foie et la vésicule biliaire jouent un rôle non négligeable dans l’assimilation des nutriments (glucides, protéines…). Le foie détoxifie l’organisme et sécrète la bile qui est ensuite stockée dans la vésicule biliaire d’où elle sera déversée vers les intestins. La bile participe à l’élimination des toxines par l’organisme et à l’assimilation des graisses.

Petit organe de stockage situé sous le foie, la vésicule biliaire n’est pas à l’abri de dysfonctionnements plus ou moins importants comme la formation de calculs (lithiase), une inflammation aigüe (cholécystite) ou une colique biliaire douloureuse si la bile ne peut plus s’écouler, car bloquée par un calcul important. Il est nécessaire de consulter en cas de douleurs. Une colique biliaire peut être un cas d’urgence. Dans la plupart des cas, la formation de calculs est asymptomatique et souvent ignorée des patients. Les calculs biliaires sont très fréquents et touchent plus les femmes (surtout multipares) que les hommes. La formation de calculs augmente aussi avec l’âge.

Les maladies du foie et de la vésicule biliaire doivent faire l’objet d’un suivi médical.

En l’absence de pathologie, la phytothérapie recommande de nombreuses plantes pour favoriser le fonctionnement hépatobiliaire et soulager une digestion un peu lente ou simplement caractérisée par un simple mal de ventre après un repas copieux. Ces plantes, souvent amères, ont pour la plupart un effet cholérétique et cholagogue, ce qui signifie qu’elles favorisent la sécrétion de la bile au niveau du foie et son élimination au niveau de la vésicule biliaire. Elles sont idéales en prévention et dans une optique de « détox » digestive.

Les plantes pour favoriser le fonctionnement du foie et de la vésicule

  • Le radis noir est utilisé pour traiter les troubles de la digestion associés à un foie paresseux, à une inflammation vésiculaire ou lors des cures de « détox ». L’usage du radis noir dans les troubles de la digestion, notamment ceux liés à la vésicule biliaire, est reconnu par la Commission E (Commission allemande officielle de phytothérapie) qui recommande entre 50 et 100 ml de jus de radis noir par jour. Il est généralement conseillé de ne pas dépasser cette dose.
  • Les feuilles d’artichaut sont traditionnellement recommandées dans les affections liées au foie et à la vésicule biliaire : digestion difficile, foie paresseux mais aussi intoxications. Elles contiennent notamment de la cynarine à laquelle on attribue l’action cholérétique de la plante. L’artichaut a aussi une action diurétique et cholagogue.

  • Parfois associée à l’artichaut, la fumeterre est une petite plante que l’on retrouve très fréquemment dans nos jardins. On la considère comme capable de réguler la production de bile par le foie. Comme l’artichaut, la fumeterre est très amère. Il est cependant possible de la préparer en infusion avec 30 à 40 g de plante (entière ou sommités fleuries) par litre d’eau. Laissez infuser 10 minutes et boire avant chaque repas. Pour ceux que l’amertume rebute, il existe des gélules à base d’extrait sec pour ces deux plantes.

  • Le boldo, originaire du Chili est un arbuste cousin du laurier sauce. Ses feuilles sont utilisées pour leur propriété stimulante sur le foie. On le considère comme cholérétique et cholagogue. On le conseille également contre la constipation. Son usage dans les digestions difficiles et contre les douleurs spasmodiques est reconnu par les autorités de santé. Le boldo est déconseillé chez la femme enceinte et en usage prolongé.

  • L’achillée millefeuille est une plante médicinale traditionnelle. On la conseille généralement en cas de ballonnements et de flatulences. Elle possède des propriétés cholérétiques et antispasmodiques. Les jeunes pousses de la plante peuvent se consommer en salade. On la trouve également en préparation pour tisane. On peut préparer une infusion avec une à deux cuillères à café de plante pour 150 ml d’eau bouillante.

  • Considéré comme purgatif, le liseron est une plante traditionnellement employée en cas d’insuffisance hépatique et de troubles liés à la vésicule biliaire. Attention cependant, son utilisation nécessite quelques précautions, car il considéré comme fortement purgatif.

  • La menthe poivrée est conseillée en cas de troubles de la vésicule biliaire, car elle augmente la production de bile. Pour une infusion, utilisez les feuilles. Une cuillère à café par tasse d’eau bouillante, laissez infuser dix minutes. Boire 3 tasses par jour. La menthe a un gout agréable et prononcé.

  • D’autres plantes amères comme le pissenlit ou le chardon-marie sont utilisées pour favoriser la production et l’élimination de la bile. L’ortie, le souci, le chiendent et le chrysanthellum (draineur hépatique) sont également traditionnellement employés pour cet usage.

Ces plantes sont à éviter en cas d’obstruction des voies biliaires.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Vendredi 15 Janvier 2016 : 13h26
Mis à jour le Vendredi 15 Janvier 2016 : 13h26
A lire aussi
Boldo Publié le 31/08/2015 - 15h01

Les feuilles de boldo (Peumus boldus) sont recommandées pour stimuler la fonction hépatique et favoriser la digestion. Le boldo calme les maux de ventre liés à la digestion.

Artichaut Publié le 19/05/2015 - 12h54

Les feuilles d’artichaut (Cynara scolymus) sont utilisées pour les troubles liés à un mauvais fonctionnement du foie, susceptibles d’entraîner une digestion difficile, voire une insuffisance hépatique.

Fumeterre Publié le 07/09/2015 - 14h33

La fumeterre (Fumaria officinalis) est utilisée en cas de digestion difficile et de troubles intestinaux. Elle agit sur la sécrétion biliaire.

Radis noir Publié le 19/05/2015 - 13h26

Le radis noir (Raphanus sativus var. Niger) est utilisé pour traiter les troubles de la digestion associés à un foie paresseux, à une inflammation vésiculaire ou lors des cures de « détox ».

Plus d'articles