Une vaste étude sur le diabète mobilise patients et médecins

Publié par Hopital.fr le Lundi 10 Mars 2008 : 01h00
-A +A
Dans les prochaines semaines, les personnes atteintes de diabète, ainsi que leurs médecins, seront sollicités dans le cadre d'une vaste étude sur la maladie. Objectifs : mesurer la qualité de la prise en charge médicale, l'état de santé et la qualité de vie des personnes atteintes, évaluer les besoins en éducation thérapeutique et apprécier le coût des soins restant à la charge des malades.

Baptisée Entred (Echantillon national témoin représentatif des personnes diabétiques), cette enquête associe l'Institut de veille sanitaire (InVS), l'assurance maladie (le régime général et le régime social des indépendants), la Haute autorité de santé (HAS), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) et l'Association française des diabétiques (AFD).Une première sollicitation a été lancée au mois d'octobre dernier et, à ce jour, 41 % des personnes diabétiques contactées par courrier (soit plus de 3.700 patients) et 1.200 médecins ont répondu favorablement.

Mais, compte tenu des enjeux de cette maladie et de la précision attendue des résultats, la mobilisation la plus large possible est nécessaire. Aussi, les personnes sélectionnées mais qui n'ont pas encore participé à l'enquête seront recontactées afin de répondre à un questionnaire détaillé sur leur état de santé (maladies cardiaque, rénale, des yeux, troubles du sommeil), leur qualité de vie, les difficultés rencontrées, les besoins en termes d'information et d'éducation sur le diabète. Leurs médecins traitants seront également contactés afin de recueillir les données d'examen clinique et biologique, et d'évaluer leurs besoins en matière d'éducation thérapeutique des malades.

Cette grande étude nationale donne déjà de premiers résultats partiels. Dans le domaine du suivi médical et des traitements, la comparaison avec les résultats d'une étude similaire lancée en 2001 (Entred 2001) fait apparaître une nette amélioration. La fréquence des examens médicaux annuels recommandés a sensiblement augmenté entre 2001 et 2007. La pratique des trois dosages nécessaires à la surveillance de l'équilibre glycémique est passée de 30% à 39% chez les patients concernés. Par ailleurs, au moins deux dosages étaient pratiqués chez 66% des personnes en 2007, contre 53 % en 2001.Même tendance pour la surveillance de la fonction rénale : le dosage de la créatine est désormais effectué par 80% des malades contre 71% en 2001, tout comme celui des lipides (72% contre 63%) et de l'albumine (26% contre 18%). Par ailleurs, plus de deux tiers des patients (68%) ont fait estimer leur taux de cholestérol en 2007. Côté coeur, la surveillance progresse également avec un électrocardiogramme ou une consultation de cardiologie pratiquée chez 34% l'année dernière contre 30% en 2001. En revanche, la fréquence de consultation ophtalmologique progresse plus faiblement chez les patients diabétiques passant de 43% en 2001 à 45% en 2007.Enfin, ces premiers résultats révèlent aussi un accroissement de la prescription de traitements préventifs des maladies cardiovasculaires et rénales chez les patients diabétiques.Plus de renseignementswww.invs.sante.frwww.hopital.fr

Publié par Hopital.fr le Lundi 10 Mars 2008 : 01h00
A lire aussi
Diabète : à quand l'amélioration ? Publié le 12/07/2004 - 00h00

Selon les premiers résultats de l'enquête « Entred », le diabète reste très insuffisamment pris en charge. C'est regrettable, car les complications de cette maladie, qui se prévient mais dont on ne guérit pas, sont redoutables : ulcération du pied, perte visuelle, atteinte rénale… C'est...

Grandes manoeuvres autour du diabète de type 2 Publié le 26/11/2001 - 00h00

Bernard Kouchner se mobilise contre le diabète. Autour d'un « plan diabète » articulé en cinq points essentiels, le ministre délégué à la Santé vise à enrayer cette épidémie en pleine expansion. Plus de 18 millions d'euros seront engagés dès 2002 afin de prévenir cette maladie. Au...

Diabète : halte à la négligence ! Publié le 07/01/2004 - 00h00

Le suivi médical des personnes atteintes de diabète reste très insuffisant. Malgré les programmes d'information et de sensibilisation auprès des personnes diabétiques, les recommandations ne sont toujours pas appliquées.

Plus d'articles