Vaccin contre le cancer du col de l'utérus : la fin d'un mythe

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Décembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Lundi 09 Mai 2011 : 15h38
-A +A

On en a beaucoup parlé, il est enfin disponible ! Depuis le 23 novembre, les pharmacies tiennent à disposition le tout premier vaccin contre le cancer du col de l'utérus. À qui est-il destiné, quel est son prix, sera-t-il remboursé, la prévention actuelle par le frottis est-elle devenue obsolète ?

Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus dénommé Gardasil®

Ce premier et unique vaccin contre le cancer du col de l'utérus a été mis au point par Sanofi Pasteur MSD. Dénommé Gardasil®, il protège les femmes adultes de 16 à 26 ans et les enfants de 9 à 15 ans contre les maladies provoquées par les Papillomavirus de type 6, 11, 16 et 18, soit contre les plus dangereux et/ou les plus fréquents.

À noter que les types 16 et 18 sont impliqués dans plus de 70% des cancers du col, tandis que les types 6 et 11 sont responsables de condylomes (verrues génitales).

Il s'adresse principalement aux jeunes filles n'ayant pas encore débuté leur vie sexuelle et n'ayant donc encore jamais été en contact avec les Papillomavirus. C'est précisément la population sur laquelle l'efficacité et la sécurité d'emploi du Gardasil® ont été prouvées. L'intérêt du vaccin chez les femmes plus âgées, ayant déjà été en contact avec les Papillomavirus, ou ayant déjà souffert d'un cancer du col, n'est pour l'instant pas prouvé cliniquement.

Sera-t-il remboursé ?

Le schéma vaccinal comprend trois injections à 2 et 6 mois d'intervalle. Le prix public conseillé d'une dose de vaccin étant de 145,94 euros, l'immunisation coûte en définitive 437,82 euros. Dès lors se pose la question du remboursement par l'Assurance maladie. Pour l'instant, rien n'a encore été décidé. Les discussions sont en cours en France et dans l'Union européenne, afin de fixer un prix de remboursement. Mais il faudra également définir les personnes qui pourront bénéficier de ce remboursement. Pour l'instant, on peut logiquement penser qu'il s'adressera à la population chez laquelle l'efficacité du vaccin a été validée, soit chez les enfants de 9 à 15 ans. Il est probable qu'il s'étende aux femmes les plus à risque, encore faudra-t-il définir précisément cette deuxième indication

En attendant les recommandations, il est conseillé d'en discuter au cas par cas avec son médecin. Soulignons que Gardasil® est délivré en pharmacie uniquement sur prescription médicale.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Décembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Lundi 09 Mai 2011 : 15h38
Source : Communiqué de presse de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 23 novembre 2006.
Site de l''AFSSAPS, Médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée dès le début de leur

commercialisation

A lire aussi
Plus d'articles