Urticaire chronique (boutons, démangeaisons…) : à vous de témoigner !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 06 Août 2015 : 11h46
Mis à jour le Jeudi 06 Août 2015 : 12h03

Se déroulera le 1er octobre prochain la 2e Journée mondiale de l’urticaire. Dans cette perspective, un appel à témoignages est lancé afin de « donner la parole à des patients qui se sentent souvent incompris, isolés et désorientés ». Trois histoires seront sélectionnées.

Boutons, démangeaisons, gonflements, etc., l’urticaire est invalidante

L’urticaire n’est pas une pathologie grave, mais bénigne et très fréquente. On estime que 15 à 20% de la population présente ou présentera au moins une poussée d’urticaire dans sa vie. Or les symptômes, pouvant aller jusqu’à des démangeaisons particulièrement intenses, affectent très fortement la qualité de vie dans les formes d’urticaire chronique évoluant par poussées imprévisibles.

PUB

Urticaire ou allergie ?

L’urticaire se manifeste par des boutons, des papules (plaques) et/ou des angio-œdèmes. Les papules ou plaques sont mobiles et plus fréquemment localisées sur les bras et les jambes. Elles se caractérisent par un gonflement de la peau, une rougeur et provoquent des démangeaisons importantes. Les angio-œdèmes quant à eux se localisent plus souvent au niveau du visage (paupières, lèvres, langue…), des mains ou des pieds et des organes génitaux externes.

L’urticaire est souvent associée à tort à des allergies. C’est ainsi que selon l’Association Asthme et Allergies, « 80 % des patients souffrant d’urticaire chronique consultent jusqu’à 4 professionnels de santé avant d’être diagnostiqués » et efficacement traités (via des antihistaminiques essentiellement). Durant ce laps de temps, cette affection est invalidante avec de fortes répercussions psychologiques (anxiété, troubles du sommeil, de la vie sexuelle, évitement social, baisse de l’estime de soi, absentéisme professionnel…) et un net impact sur les tâches de la vie quotidienne (activités ménagères, choix vestimentaire, etc.).

Pour soutenir les patients et les encourager à ne pas rester seuls, un appel à témoignages a été lancé : patients ou proches peuvent envoyer leur texte (5.000 signes maxi) avant le 15 septembre sur le thème des conséquences de l’urticaire chronique dans la vie de tous les jours : « Quand ça démange, il y a des jours avec et des jours sans… »

Pour en savoir plus :

http://www.journee-urticaire.fr/#vosJoursAvec

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 06 Août 2015 : 11h46
Mis à jour le Jeudi 06 Août 2015 : 12h03
Source : Asthme & Allergies, Journée mondiale de l’urticaire, communiqué de presse du 4 août 2015.
PUB
PUB
A lire aussi
Une Journée pour reconnaître l’urticairePublié le 01/10/2014 - 07h53

Le 1er octobre se déroule la première journée dédiée à l’urticaire.Parce que l’urticaire n’est pas forcément toujours d’origine allergique, cette maladie fréquente est souvent difficile à diagnostiquer. L’Association Asthme & Allergie propose aux patients d’identifier une...

L’urticaire, ce n’est pas une allergiePublié le 25/09/2015 - 08h23

Cette maladie extrêmement fréquente est considérée à tort comme une allergie par 80% des personnes atteintes, ce qui les désoriente et mène à une errance diagnostique. Les patients souffrant d’une urticaire chronique consultent jusqu’à quatre professionnels de santé avant de...

Urticaire : et si c’était le stress ? Publié le 13/01/2013 - 23h00

Une peau qui démange et qui se couvre de papules ou plaques rouges ressemblant à des piqûres d’orties ? Et si c’était une urticaire de stress ? Il faut y penser lorsque l’on ne retrouve pas de cause précise à une urticaire, notamment allergique…

Éruptions cutanéesPublié le 31/05/2001 - 00h00

Eruption cutanée, ce terme désigne une apparition récente de lésions sur la peau.Il existe trois grands types d'éruptions cutanées :inflammatoires,infectieuses,maladies cutanées.

Plus d'articles