Université d’été de la e-santé : la santé digitale revitalise l’Afrique

L’Afrique Sub-Saharienne est devenue un pôle d’attraction pour les solutions digitales, en particulier dans le secteur de la santé. D’ici à 2020, on attend une couverture cellulaire de 50% de la population, soit un total de 535 millions d’abonnés… L’accès à la santé y voit une solution réelle au bénéfice des habitants de ce vaste continent privé bien souvent des infrastructures élémentaires et de personnel qualifié en nombre suffisant pour informer, prévenir, soigner les maladies. L’université d’été de la E-santé a consacré une conférence aux solutions économiques intelligentes destinées à déployer ce nouveau marché.

PUB

Une économie en pleine expansion

Depuis douze ans, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) développe une stratégie – par l’adoption d’une résolution- en e-santé. Elle implique les innovations numériques venues du monde entier dans la couverture sanitaire universelle en santé pour faire tomber les barrières de l’accès aux soins comme le coût, les manque qualitatif et quantitatif sanitaires, les disparités sociaux-économiques, les distances géographiques, et pour étendre la gamme des services proposés en soins.
En 2013, une étude globale avait d’ailleurs démontré que le taux d’adoption de la m-santé (services touchant de près ou de loin à la santé disponibles en permanence via un appareil mobile connecté à un réseau ) était plus important dans les pays émergents que dans les pays industrialisés.

L’innovation en santé digitale est abondante et en pleine expansion en Afrique : en 2017, le nombre de services de m-santé actifs en Afrique sub-saharienne avait augmenté de plus de 58% par rapport à l’an passé. Opportunité sans précédent pour tout un continent, la santé digitale est également une occasion majeure de créer et développer de nouveaux échanges entre la France et l’Afrique, et ce, dans les deux sens.

PUB

Les grands chantiers à mettre en place

Le développement du marché de la santé digitale en Afrique, soutenu par les valeurs fortes de l’intérêt général qui unissent acteurs publics et acteurs privés en santé, passe par la résolution exhaustive nécessaire des grandes questions qui sont :
• Quel est l’état des lieux de la santé digitale en Afrique ?
• Quels sont les exemples d’innovations en Afrique et les structures qui les soutiennent ?
• Comment structurer et booster des échanges et partenariats scientifiques, académiques et économiques entre l’Afrique et la France dans le domaine de la santé digitale ?

La table ronde, qui réunissait des experts des deux continents, scientifiques, institutionnels, politiques et industriels des télécommunications et de l’économie numérique, sans oublier les incontournables représentants de start-up et leur esprit de conquête en innovation digitale, a posé les premiers jalons de l’immense ouvrage qui devrait aboutir à la revitalisation de l’immense continent Africain dans un avenir toujours plus proche de nous.

Source : https://www.universite-esante.com/ 
http://www.who.int/fr  (site officiel de l’OMS) 
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Santé du futur : que nous réserve le numérique ?Publié le 27/09/2017 - 09h52

La santé du futur, c’est déjà aujourd’hui ! Le Ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier sa stratégie nationale de santé d’ici à 2022. Parmi les chantiers prioritaires figure l’Innovation, notamment avec l’essor du numérique au service des professionnels de
santé, des usagers et des patients. La conférence CATEL Paris 2017 accueille, les 5 et 6 octobre prochains, les grands acteurs impliqués dans la stratégie et la mise en œuvre de l’e-santé en France sur les 5 années à venir. E-Santé est partenaire de l’événement et vous propose
...

Sida : alerte, la pandémie se féminisePublié le 01/12/2004 - 00h00

Depuis le premier diagnostic de sida en 1981, 20 millions de décès ont été enregistrés, tandis que 38 millions de personnes dans le monde vivent avec le virus du sida. Vingt ans plus tard, l'épidémie ne faiblit toujours pas, et de plus, elle se féminise…

Recrudescence de la tuberculosePublié le 24/03/2004 - 00h00

La tuberculose est en recrudescence dans la capitale. Tandis qu'en France on dénombre onze cas de tuberculose pour 100.000 habitants, Paris détient le triste record des cinquante, et dans les foyers de travailleurs migrants, cette proportion monte à six cents. La Journée mondiale de la...

Plus d'articles