cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous,

je me trouve actuellement en Chine, et serai amené dans deux semaines à dormir et loger chez des gens, soit des amis soit en coach surfing, le problème est que me suspectant moi-même être potentiellement tuberculeux latent, je n'ose pas me rendre chez eux de peur de les contaminer.

Je viens donc sur ce forum pour que vous m'aidiez à évaluer la probabilité de ma possible infection à la tuberculose, et savoir si je suis potentiellement dangereux pour autrui ou non, je m'explique...

Il y a 3 mois et demi, juste après mon arrivée en Chine, j'ai eu une période d'environ une semaine où j'étais pris d'une sensation de fatigue continue, je rentrais le soir du travail et "tombais" littéralement sur le fauteuil, sans énergie aucune. Durant la même période, j'ai eu deux ou trois nuits avec sueurs nocturnes, la première fois que ca m'arrivait, le dos et le drap trempé, j'étais surpris. Depuis, plus jamais eu de sueurs nocturnes.

Ensuite, j'ai été enrhumé pendant deux semaines, et ai toussé (toux sèche) pendant 4 semaines, même après guérison.

Un mois et quelques plus tard, je suis encore une fois enrhumé, et tousse de la même toux sèche pendant 3/4 semaines après guérison. J'ai eu quelques accès de fièvre pendant cette période.

Entretemps (avant mon deuxième rhume et après le premier), il est arrivé au travail une collègue qui à l'examen de santé pour le visa a présenté un point noir au poumon, les médecins la suspectant d'avoir la tuberculose.

J'ai du lui faire au tout et pour tout une ou deux fois la bise, sans la cotoyer davantage, elle est depuis rentrée en France, je n'ai jamais connu les suites de son diagnostic, était-ce la tuberculose? Je ne sais pas.

Depuis que ca se sait qu'elle était potentiellement tuberculeuse, j'ai commencé à avoir des doutes sur cette toux sèche que j'ai conservé si longtemps et que tant de gens ont remarqué chez moi. Ayant hésité pendant quelques semaines, je me suis décidé aujourd'hui à aller à l'hôpital faire une radio, et à vrai dire ce qui m'inquiète le plus n'est pas ce que j'ai écris précédemment mais ce qui va suivre...

C'était ma première fois dans un Hôpital du Peuple, comme ils s'appellent presque tous ici, et je commence à me dire que je n'aurais jamais du aller faire cette radio, la probabilité d'y tomber malade étant plus importante que la probabilité de s'y faire diagnostiquer quelque chose...

Les gens/les patients crachent par terre, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur, ils ne portent pas forcément de masque, ils toussent et éternuent sans prendre de précautions pour éviter de propager des postillons contaminants ici et là, les patient s'amassent dans la même salle d'attente ou dans le même bureau/cabinet; souvent mal aérés ou pas du tout.

J'arrive à l'hosto, je prends un numéro et paie, puis me rends au stand "tuberculose", un petit bâtiment en préfabriqué ressemblant plus à un stand de fête foraine qu'à un bâtiment d'hôpital public. Les gens qui vont s'y faire scanner les poumons s'y enchainent l'un après l'autre, sans que le personnel de santé ne prenne apparemment le temps de désinfecter le matériel et la salle après chaque patient. Je pose la question et ils me rassurent en me disant que c'est désinfecté chaque jour et en me montrant un climatiseur qui a l'air éteint.

D'un des bureaux "tuberculose" sort un patient qui tousse violemment sans mettre la main devant la bouche, je peux voir les expectorations et postillons sortir de sa bouche et tomber quelque part très près de mon sac à dos (peut être carrément dessus) qui se trouve sur sa trajectoire. La veste que je porte a du en prendre aussi quelques uns par la même occasion... le type crache par terre, puis s'en va.

Après 30 minutes arrive mon tour, je rentre dans le préfabriqué où s'amassent les potentiels tuberculeux, traverse la salle d'attente et rentre dans la salle où on fait les radios. Je pose mon sac à dos et ma veste, m'allonge sur ce qui ressemble à un IRM, un grand anneau en plastique qui encercle tout le dispositif sur lequel je suis allongé coulisse vers ma tête pour se positionner à environ 15/20 centimètres de mon nez. Sur cet anneau je crois remarquer des traces d'expectorations des tuberculeux qui s'y sont fait radiographier juste avant moi, ils ont du tousser pendant qu'on leur faisait la radio et leurs expectorations ont atteint l'anneau de plastique qui est maintenant juste à 15 centimètres de mon nez. Je reste allongé sur le truc pendant environ 4 minutes, puis ressors et quite les lieux, jette mon masque à la poubelle et vais acheter une bouteille d'alcool pharmaceutique, ainsi que de la poudre javel.

Je me barbouille vite fait le visage d'alcool, me dinsinfecte les mains (après un lavage de mains à la sortie de l'hosto), et rentre chez moi. Une fois arrivé, je remplis un seau d'eau tiède, y verse de la poudre javel, et y laisse mariner mon sac à dos vidé, ma veste, ma chemise qui a été en contact avec le lit de radiographie, la chemise à manche courtes que je portais en dessous, ainsi que mon jean. Je laisse les trucs mariner environ 10 à 20 minutes chacun, puis les mets direct à la machine à laver, et effectue un lavage sans lessive d'abord afin de retirer la javel. N'ont pas été désinfectés: le T shirt que je portais sous la chemise à manche courte (couche de vêtements à même le corps) qui n'est pas entré en contact direct avec le lit de radiographie, mon slip, mes chaussettes et mes chaussures. Mon sac à dos ayant probablement reçu des expectorations contenait à ce moment là mon manteau ouaté, je ne l'ai pas désinfecté car enferme dans le sac... devrais-aussi le mariner à la javel? Devrais mariner TOUT le contenu du sac?

Pour ce qui est du corps, je me suis encore une fois barbouillé vite fais sans aller dans tous les recoins mon visage d'alcool à 70-75 degrés, je m'en suis mis dans les cheveux, puis me suis lavé (douche). Bien sur, j'ai respiré toutes les vapeurs que ce soit celles de l'alcool dinsinfectant, celles de l'eau de javel où marinaient mes vêtements potentiellement contaminés, ainsi que celles de la douche qui pouvaient peut être aussi contenir du bacille de Koch?...

J'ai du, à l'hôpital, certainement marcher sur des crachats (yen a partout par terre) sans faire attention, j'ai ensute marché avec ces mêmes chaussures dans ma salle de bain et ma cuisine pour remplir le seau d'eau et le ramener dehors pour désinfection des vêtements, je n'ai pas tout désinfecté à l'alcool. Aussi, lorsque je me chargeais de la marinade, j'avais les mains trempées du bain mari de javel et de bacilles, et avec ces mains la j'ai touché certaines choses chez moi, devrais-je les désinfecter également?

Je dois retourner demain dans ce lieu (l'Hôpital) pour y récupérer mes radios, je n'ose pas y retourner car je devrai encore une fois tout désinfecter, gaspiller 3 heures de temps et encore une fois y risquer ma santé...

En chine, les gens crachent beaucoup par terre, il peut aussi arriver de partager des repas avec des inconnus où tout le monde se sert avec ses propres baguettes dans le même plat, naturellement, on ne pose pas la queston "Dis moi, t'as pas la tuberculose?" avant de manger... Aussi, en jetant des choses aux poubelles publiques, on ratte parfois sa cible, on doit ramasser par terre pour retenter le panier, et souvent les gens crachent à proximité des poubelles... ensuite on s'arrête pour manger et entretemps on ne s'est pas lavé les mains... juste cet aprèm j'ai ramassé un truc que je voulais jeter à la poubelle et me suis rendu compte qu'il était tombé dans une "trace" mouillée par terre que ma main a du toucher...vieux crachat? Quelques minutes plus tard, ayant oublié ce détail, je continue avec les mêmes mains non lavées à éplucher et manger mes mandarines...

Maintenant j'ai froid, je suis sous trois couches de T shirts, je sais pas si c'est de la fièvre, si c'est psycho somatique ou si c'est simplement parce qu'il fait froid...

Enfin, voilà plus ou moins ce qui m'est arrivé, je voudrais savoir si je suis potentiellement contagieux pour les autres? Puis-je aller habiter chez des amis sans m'inquiéter de leur transmettre la tuberculose? Que dois-je faire?...

Je précise, j'ai 21 ans, ne fume pas et ne bois quasiment pas, ne pense pas avoir jamais eu de problèmes d'asthme...

En vous remerçiant de vos réponses, et en vous priant d'y spécifier si oui ou non vous êtes médecin, infirmier/ère, etc.

Florent