dominique
Portrait de cgelitti
Je souffrais de dépression depuis 1 an (anxiété, envie de ne rien faire) et maintenant je suis hyperactive, n'arrête pas de bouger, j'ai des obsessions, des manies dont je ne peux me détacher. Le médecin me met sous dépakote 500 gr mais quelqu'un m'a conseillé d'aller voir un accuponcteur qui serait plus utile. Quelqu'un a-t-il eu cette expérience ?
MOLLARD Jean-Paul
Portrait de cgelitti
Le trouble bipolaire (ou psychose maniaco dépressive), s'il est avéré, est une assez maladie classée par l'Organisation mondiale de la santé au 6ème des handicap pour les jeunes adultes. C'est une psychose, et non pas une névrose, elle est donc d'origine génétique et potentiellement héréditaire. Elle est difficile à diagnostiquer. Le traitement de base est fort connu (depuis les années 30 en URSS), c'est le lithium. Le DEPAKOTE, beaucoup plus récent, est aussi très efficace. Attention : aux phases euphoriques succèdent des phases dépressives très sévères pouvant conduire à des actes violents envers soi ou envers les autres. Cette maladie multiplie par 2 ou trois le risque suicidaire. Pratiquement 20% des malades bipolaires passent à l'acte. Le traitement ne doit jamais être arrété. Les conseils de Anne et suivant sont dangereux, voire criminels dans la mesure où les suivre peut conduire aux plus graves conséquences. Si vous n'avez pas confiance en votre psychiatre, changez, mais n'arrêtez surtout pas votre traitement. Il existe aussi des associaions de malades qui peuvent vous conseiller, demandez-moi les coordonnées par mail. Jean-Paul.Mail : pmdjp@aol.com
Anne
Portrait de cgelitti
avez-vous des chats ?? ces animaux sont merveilleux ils ont la faculté de "prendre" nossouffrances si je puis dire. vous avez vu les grands écrivains avaient souvent un chat couché près de leur papier ou tout simplement sur la table - lorsqu'on écrit les chats sont près de nous - ils semblent être des esprits - peut être ceux qu'on a aimés et qui ne sont plus là - qui sait ???
Francine
Portrait de cgelitti
Message à Eva :

Ma soeur a accouché d'un bébé avec de graves malformations, elle prenait également un traitement de cheval mais pour une autre maladie.

Je peux te dire qu'il vaut mieux éviter d'avoir un bébé malformé dont tu es obligée de t'en occuper 24h sur 24.

Les gens ne le savent pas mais beaucoup de médicaments pris durant la grossesse provoque de graves lésions sur le foetus.

Soignes ta maladie et essaye peut-être un peu plus tard une nouvelle grossesse. Bon courage à tous .

Francine
anne
Portrait de cgelitti
bien sûr - je pense qu'on est tous à peu près pareil - surtout à partir d'un certain âge : moi, c'est toujours la peur de la mort qui me déséquilibre sans cesse - en effet soit des moments d'hyperactivité - stress etc...soit des périodes de dépressions et pas envie de rien - juste se laisser vivre et très peur de tout; angoisses, anxiété etc... enfin c'est juste cette peur qui doit déclancher ces problèmes - moi, en plus j'ai la phobie des médicaments - alors pas facile - impossible de me soigner - je dois me "reprendre" si je puis dire de moi même - en essayant de ne pas trop penser - et puis les plantes, les trucs naturels - je crois aussi que je vais essayer d'écrire : les mots sont éternels - voilà une partie de la réponse - personnellement j'aimerais tellement vivre éternellement _ la vie est trop belle - surtout avec les animaux - regardez les chats, les chiens etc... regardez la nature et les fleurs - il est vrai que tout celà étant si beau - on arrive pas à imaginer quitter tout celà et un jour ne plus vivre - c'est ma seule angoisse !!! Anne
catherine
Portrait de cgelitti
je suis en arrêt de travail depuis 1 mois à présent,suite à des crises d'angoisses très invalidantes, il y avait certes les sensations d'étouffements, de vetiges, de malaises eminents, d'envie de fuir mais j'arrivais à me maitriser alors il y a eu des diarrhées très très violentes ; c'est devenu l'enfer, il faut que je repète les sanitaires quand je vais quelque part, je ne peux plus prendre le bus, aller chez le coiffeur car il faut attendre et cela je ne peux plus; j'ai vu un gastro antérologue : ras ; il y a un mois mon généraliste m'a prescrit de effexor, je ne l'ai pas supporté (ma tension est passée de 9 à 15.9 puis à 8.5 en l'espace de 24h), alors j'ai testé le zoloft : pas supporté (idées suicidaires très violentes) ; puis l'athymil : un comprimé et j'ai dormi presque 24 h avec des spasmes nerveux très violents, donc les antidépresseurs ce n'est pas pour moi. J'ai vu un ostéopathe mais il faut du temps, je suis suivie par un homéopathe mais là aussi il faut du temps ; là on m'a prescrit du dépakote 250 mg à prendre 3 fois par jour et après deux prises il a fallu que j'aille me coucher, j'étais totalement assomée. Je commence à peiner pour sortir de chez moi et lorsque quelqu'un vient me rendre visite c'est la panique à bord. Là je prends de temps en temps du lexomil mais n'y a-t-il pas un remède efficace. Je suis en psychothérapie aussi car mon adolescence fut un enfer et les causes de mon mal être puisse certainement ses sources ici mais je veux retrouver travailler hors je n'en suis pas capable. Que faire ? merci de votre réponse mais surtout ne me dites pas il faut vous secouer (je suis comme un prunier en hiver) ou alors avec de la volonté....
Eva
Portrait de cgelitti
Je suis bipolaire depuis toujours. A l'annonce de ma grossesse, mon psychiatre m'a arrêté mon traitement, je l'ai écouté. 4 mois et demi plus tard, j'étais dans un état inexplicable avec des troubles graves. J'ai dû interrompre ma grossesse, mon médecin ne voulant pas que je reprenne un traitement pour ma maladie. (prozac, lexomyl et depakot).
Je souffre maintenant de la perte de mon bébé et je ne supporte plus les médecins. J'ai appris que certaines femmes dans mon cas avait pu suivre une grossesse avec un traitement sans pour autant mettre le bébé en danger. Je suis d'autant plus en colère que jamais.
Pourquoi certains médecins sont si imcompétents et vont jusqu'à "tuer" pour leur soi-disant précaution.
Thierry
Portrait de cgelitti
[QUOTE=MOLLARD Jean-Paul] Le trouble bipolaire (ou psychose maniaco dépressive), s'il est avéré, est une assez maladie classée par l'Organisation mondiale de la santé au 6ème des handicap pour les jeunes adultes. C'est une psychose, et non pas une névrose, elle est donc d'origine génétique et potentiellement héréditaire. Elle est difficile à diagnostiquer. Le traitement de base est fort connu (depuis les années 30 en URSS), c'est le lithium. Le DEPAKOTE, beaucoup plus récent, est aussi très efficace. Attention : aux phases euphoriques succèdent des phases dépressives très sévères pouvant conduire à des actes violents envers soi ou envers les autres. Cette maladie multiplie par 2 ou trois le risque suicidaire. Pratiquement 20% des malades bipolaires passent à l'acte. Le traitement ne doit jamais être arrété. Les conseils de Anne et suivant sont dangereux, voire criminels dans la mesure où les suivre peut conduire aux plus graves conséquences. Si vous n'avez pas confiance en votre psychiatre, changez, mais n'arrêtez surtout pas votre traitement. Il existe aussi des associaions de malades qui peuvent vous conseiller, demandez-moi les coordonnées par mail. Jean-Paul.Mail : pmdjp@aol.com[/QUOTE]
claire
Portrait de cgelitti
je suis bipolaire et soigne avec du lithuim
mon ami et mopi meme sommes en train de faire un bebe et les medecin ne ferrons que c eque l on voudra bien
j ai 42 ans 4 enfants et lui aucun
le manque d amour est une des cause de suicide !!!!!!!!!!!
dominique
Portrait de cgelitti
[QUOTE=MOLLARD Jean-Paul] Le trouble bipolaire (ou psychose maniaco dépressive), s'il est avéré, est une assez maladie classée par l'Organisation mondiale de la santé au 6ème des handicap pour les jeunes adultes. C'est une psychose, et non pas une névrose, elle est donc d'origine génétique et potentiellement héréditaire. Elle est difficile à diagnostiquer. Le traitement de base est fort connu (depuis les années 30 en URSS), c'est le lithium. Le DEPAKOTE, beaucoup plus récent, est aussi très efficace. Attention : aux phases euphoriques succèdent des phases dépressives très sévères pouvant conduire à des actes violents envers soi ou envers les autres. Cette maladie multiplie par 2 ou trois le risque suicidaire. Pratiquement 20% des malades bipolaires passent à l'acte. Le traitement ne doit jamais être arrété. Les conseils de Anne et suivant sont dangereux, voire criminels dans la mesure où les suivre peut conduire aux plus graves conséquences. Si vous n'avez pas confiance en votre psychiatre, changez, mais n'arrêtez surtout pas votre traitement. Il existe aussi des associaions de malades qui peuvent vous conseiller, demandez-moi les coordonnées par mail. Jean-Paul.Mail : pmdjp@aol.com[/QUOTE]
dominique
Portrait de cgelitti
je suis bipolaire j aimerai connaitre des endroits ou lieux por discuter avec des perssonnes comme moi merci

Pages

Sujet vérouillé