Trouble visuel : tout savoir sur la presbytie

Trouble visuel : tout savoir sur la presbytie
L’arrivée de la presbytie ne marque pas seulement une rupture avec la qualité de la vision de près que l’on avait auparavant. Il s’agit aussi de prendre de nouvelles habitudes de vie dans tous les moments de la vie, au travail, à la maison, et pour les loisirs.
Trouble visuel : tout savoir sur la presbytie

Le choix de la rédaction

Dossier Santé : Presbytie : les conseils du Docteur Olivier Laplace

Presbytie : les conseils du Docteur Olivier Laplace

La presbytie est un défaut de la vision que nous sommes tous amenés à subir avec l’âge. Pour y faire face, il existe différentes solutions correctrices possibles, selon divers critères, à commencer par le confort personnel de chacun. Le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à l’Hôpital des Quinze-Vingt, nous aide à y voir plus clair…

Lire l'article
Dossier Santé : Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ?

Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ?

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à allonger les bras pour lire dès 38 ou 40 ans, tandis que d’autres auront le privilège de bénéficier d’un délai supplémentaire jusqu’à parfois 50 ans. Cette dégradation progressive de la fonction visuelle s’accompagne d’une adaptation plus ou moins bien acceptée mais pour laquelle plusieurs solutions existent : une chose est sûre, ce n’est pas une maladie, et la vie continue comme avant !

Lire l'article
Dossier Santé : Presbytie : conseils et astuces pour bien vivre avec

Presbytie : conseils et astuces pour bien vivre avec

Ca y est, le diagnostic est posé : vous êtes presbyte… Après avoir consulté l’ophtalmologiste pour déterminer la puissance de la correction et le type de verres qu’il vous faut, et d’avoir choisi votre monture chez l’opticien, vous allez devoir apprendre à vivre avec ce problème de vue au quotidien. N’oubliez pas que plus de 26 millions de Français sont presbytes, vous n’êtes pas seul ! Voici donc quelques conseils et astuces pour bien vivre avec la presbytie.

Lire l'article
Dossier Santé : Vieillissement de la vue : la presbytie en 10 questions

Vieillissement de la vue : la presbytie en 10 questions

Vous tenez votre journal à bout de bras ? C’est normal, vos yeux ont des difficultés d’accommodation car votre cristallin vieillit. C’est notre lot à tous, même si la presbytie se manifeste plus ou moins tardivement selon les personnes. 10 questions autour de la presbytie.

Lire l'article

Articles

L’examen ophtalmologique chez le jeune enfant est d’autant plus important qu’un trouble visuel non dépisté peut avoir des conséquences sur son développement psychomoteur, et entrainer un retard dans son éveil puis dans son apprentissage scolaire. Des pathologies associées à une myopie forte, comme le glaucome, peuvent conduire à la cécité. 

lunettes loupe

Passé la quarantaine, c’est inéluctable, la vue commence à baisser : la presbytie s’installe peu à peu. Mais acheter en pharmacie des lunettes loupe, solution pratique au look plus « mode » que les « demi-lunes » d’antan pour lire ou travailler sur ordinateur… est-ce une fausse bonne idée ?

maux de tête

Lorsque les maux de tête -migraines et céphalées- s’installent, entêtants, et que la prise d’antidouleurs n’y fait plus rien, il est temps d’agir. Comment retrouver une qualité de vie ? Les conseils du Pr Lanteri-Minet, chef de service du Département d’Evaluation et Traitement de la Douleur au CHU de Nice.

sexualité en pleine conscience

La vague du « slow » a tout envahi. Slow Food, Slow Design ou Slow Management... ont mis au goût du jour la prise de recul, l’attention, le plaisir, la qualité, la prise de conscience et de responsabilité. Avec le Slow Sex, c’est un peu la même chose. Mais la méditation en pleine conscience ne cherche pas seulement à faire durer le temps érotique : elle est aussi au service des troubles de la sexualité

mémoire

Depuis notre naissance, la mémoire est notre meilleure ennemie. Bien qu’intimement liée au développement cérébral pour tous les humains, nous ne sommes pas égaux face à elle. Et lorsque nous avançons en âge, les choses se compliquent ! Mais pas de panique : si nous passons notre temps à perdre nos lunettes ou nos clefs, si nous sommes incapables de nous rappeler le titre du film de la veille, rien de grave, il suffit juste de muscler notre mémoire au quotidien grâce à ces 10 conseils accessibles à tous.

Maladie de parkinson

Dans l’esprit du grand public, la maladie de Parkinson est une affection qui fait trembler, ralentit les mouvements, voute le dos… Cette image d’une personne grabataire est bien éloignée de la réalité : l’âge moyen au moment du diagnostic est de 58 ans, chez de jeunes seniors souvent actifs. D’où l’intérêt des techniques de rééducation intensive, surtout lorsqu’elles sont adaptées aux différentes disciplines -ergothérapie, orthophonie, kinésithérapie, stimulation cognitive - au sein d’un programme complet.

Travailler de chez soi

Travailler de chez soi efficacement sans mettre sa santé en danger, ça ne s’improvise pas ! Pourtant, salariés en télétravail, autoentrepreneurs, indépendants, free-lances, artistes, étudiants, chercheurs d’emploi… sont de plus en plus nombreux à travailler à domicile. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre, comment organiser son temps, son espace, rester sociable, ménager sa vie privée, bien manger et lutter contre la sédentarité ? Un vaste programme dont l’objectif est de maximiser les avantages de ce cadre de travail !

Presbytie et verres progressifs

La presbytie est un événement marquant dans la vie d’une personne à l’approche de la cinquantaine. Certaines personnes n’avaient jamais eu besoin de porter des lunettes auparavant, et elles découvrent qu’il faut intégrer désormais dans leur vie des consultations régulières chez le médecin ophtalmologiste et chez l’opticien. Comment accepter ce nouveau trouble de la vision, qui dérange et qui peut inquiéter ? Le Dr Olivier Laplace, médecin ophtalmologiste et chirurgien aux Quinze-Vingt, répond à vos questions sur ce nouveau parcours de soins.

Verres progressifs

L’usage des verres progressifs pour les personnes concernées  par la presbytie est une question qui vous a beaucoup mobilisés. L’apparition de la presbytie est un nouveau paramètre dont il faut tenir compte, désormais, dans tous les moments de la vie. La poursuite des activités de tous les jours telles que la conduite,  la pratique sportive et l’utilisation des écrans, lorsque l’on devient presbyte, nécessite une adaptation visuelle particulière. Il faut rétablir une vision nette pour des objets en mouvements qui se succèdent dans les champs de vision éloigné, intermédiaire ou rapproché. Notre expert le Dr Olivier Laplace vous apporte les réponses aux questions que vous nous avez posées directement sur E-santé.

La presbytie est un défaut de la vision que nous sommes tous amenés à subir avec l’âge. Pour y faire face, il existe différentes solutions correctrices possibles, selon divers critères, à commencer par le confort personnel de chacun. Le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à l’Hôpital des Quinze-Vingt, nous aide à y voir plus clair…

Vision scintillante et déformée, fourmillements, difficultés à s’exprimer… le phénomène de la migraine avec aura concerne un quart à un tiers des migraineux. Ces troubles visuels, parfois sensitifs, annoncent l’arrivée imminente d’une céphalée. Que signifient-ils ?

Ca y est, le diagnostic est posé : vous êtes presbyte… Après avoir consulté l’ophtalmologiste pour déterminer la puissance de la correction et le type de verres qu’il vous faut, et d’avoir choisi votre monture chez l’opticien, vous allez devoir apprendre à vivre avec ce problème de vue au quotidien. N’oubliez pas que plus de 26 millions de Français sont presbytes, vous n’êtes pas seul ! Voici donc quelques conseils et astuces pour bien vivre avec la presbytie.

Toutes les personnes souffrant d’épilepsie ne se ressemblent pas, les crises d’épilepsie non plus. A ceux pour qui l’épilepsie n’évoque rien d’autre que des convulsions spectaculaires, le Dr Gilles Huberfeld, neurologue au CHU Pitié-Salpêtrière (Paris) raconte cette maladie, à l’occasion de la Journée Nationale pour l’Epilepsie qui se tient le 17 novembre. Avec, en fil rouge, l’histoire de Sophie, jeune femme épileptique.

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à allonger les bras pour lire dès 38 ou 40 ans, tandis que d’autres auront le privilège de bénéficier d’un délai supplémentaire jusqu’à parfois 50 ans. Cette dégradation progressive de la fonction visuelle s’accompagne d’une adaptation plus ou moins bien acceptée mais pour laquelle plusieurs solutions existent : une chose est sûre, ce n’est pas une maladie, et la vie continue comme avant !

L’hypertension artérielle d’origine médicamenteuse ou toxique est fréquente. Parmi les médicaments à risque, certains sont en vente libre comme les anti-inflammatoires ou les décongestionnants nasaux. D’autres sont prescrits couramment, comme des antimigraineux, des antidépresseurs ou des contraceptifs. Sans oublier la phytothérapie et l’alcool qui peuvent agir sur la pression artérielle.

Les repères pour ne pas se laisser prendre au piège.

Un tiers des Français se plaint de troubles du sommeil, de mal dormir ou de manque de sommeil. Comment réparer cette part secrète de nous-mêmes, qui, la nuit, lumières éteintes, consolide nos fonctions notamment la mémoire ? Depuis une quinzaine d’années, on connaît mieux les nécessaires effets du sommeil sur la physiologie humaine et les dégâts qu’occasionne son insuffisance. Dormir et rêver sont essentiels à notre santé physique et psychique.

Enquête menée auprès de psychiatres, neurobiologistes, et somnologues. 

L’obésité n’est pas qu’un tour de taille ou une considération esthétique. Etre obèse est une maladie en soi, source de bien des maux. Si l’on connait le diabète, l’hypertension artérielle ou l’arthrose, on ignore souvent la réalité du risque de cancer lié à l’obésité mais aussi de syndrome des apnées du sommeil ou de lithiase biliaire.

Revue de détail avec le Pr Jean-Michel Oppert, chef de service de Nutrition à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

DMLA et maladies de la macula : pensez à montrer vos yeux

Du 27 juin au 1er juillet ont lieu les premières journées nationales de la macula. Si vous avez plus de 50 ans, avant de boucler vos valises et de partir en vacances, pensez à aller voir un ophtalmologue surtout si vous n’y êtes pas allé depuis longtemps. Objectif : dépister d’éventuelles atteintes de la macula souvent silencieuses au début, dont la dégénérescence maculaire (ou DMLA). Petit tour d’horizon.

Chirurgie du regard, blépharoplastie : des indications esthétique et santé

Quand on pense "chirurgie du regard", on pense avant tout à l’esthétique. Mais il serait réducteur de s’arrêter à la seule préoccupation d’un regard jeune ou lumineux. Les chirurgiens ophtalmologistes spécialisés en oculoplastie s’occupent aussi de tous les problèmes du contour de l’œil qui peuvent impacter la vue, comme un vieillissement des paupières avec la blépharoplastie (chiurgie des paupières), les tumeurs ou les malformations congénitales.

L’autisme aujourd’hui : améliorer le dépistage pour mieux soigner

Après avoir été longtemps assimilé à une pathologie mentale, l’autisme est aujourd’hui considéré comme un trouble neuro-développemental. La journée nationale de sensibilisation du 2 avril est l’occasion de rappeler que cette maladie, qui affecte les capacités de communication verbales et sociales, est toujours mal prise en charge en France.

En France, 20 millions de personnes seraient concernés par la presbytie. Ce défaut visuel dégradant la vision de près, est causé par le vieillissement du cristallin qui ne permet plus une bonne « mise au point » de l’œil. Chirurgie, lunettes, lentilles, implants ou encore gymnastique oculaire… Plusieurs solutions existent, mais lesquelles choisir ? Voici la description de ces méthodes et leurs intérêts.

Vous avez des difficultés à voir de près ? A lire un livre sans le tenir à bout de bras ? N’ayez aucune honte, ce trouble de la vision, en particulier du cristallin, appelé presbytie, touche 20 millions de Français et d’après le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à Paris : « on y passe tous un jour ou l’autre ! ». Vous allez comprendre pourquoi on devient presbyte avec l’âge et vous saurez quelle attitude adopter face aux premiers symptômes. 

Douleur articulaire : les nouvelles approches

Des activités physiques plus appropriées, des anticorps comme nouveaux médicaments, une personnalisation du traitement de l’arthrose avec la santé connectée… les recherches progressent tous azimuts dans les douleurs articulaires avec des avancées attendues à court terme. Tour d’horizon de ces nouvelles approches, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la douleur, lundi 19 octobre 2015.

Comme son nom l’indique, le virus de l’hépatite C infecte le foie, entraînant des complications hépatiques telles que cirrhoses puis cancers du foie. Mais pas seulement : les porteurs de ce virus sont aussi plus à risque de développer des complications extra-hépatiques de type infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, insuffisance rénale,  diabète ou même dépression. La bonne nouvelle est qu’en France, les 65% de porteurs du virus qui se savent infectés peuvent potentiellement bénéficier des tout nouveaux traitements, lesquels sont non seulement très efficaces avec 90% de guérison, mais aussi prescrits pour des durées relativement courtes (12 semaines) et bien tolérés. Dans ces conditions, il convient d’insister sur le dépistage : le Pr Patrice Cacoub* recommande à tous de se faire dépister au moins une fois.

Symptômes alzheimer

Inattentions fréquentes, pertes d’objets répétées… la maladie d’Alzheimer semble une évidence. Pourtant, très souvent, ces signes sont simplement le reflet du vieillissement normal de la mémoire. Savoir repérer la maladie, c’est permettre un diagnostic précoce. Ou, à l’inverse, et le plus souvent, arrêter de s’inquiéter sans raison. Comment trier le vrai du faux, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Pourquoi et comment protéger les yeux des enfants face à un écran ?

Dès leur plus jeune âge, nos enfants passent de plus en plus de temps devant un écran (télé, ordinateur, tablette, smartphone, console de jeux). Nombre de parents se demandent si cette habitude peut à la longue affecter leur vision et si la lumière bleue émise par ces écrans comporte des risques avérés. En bref, quels sont les risques des écrans et comment protéger les yeux de nos enfants, et les nôtres ?

Le point avec le Dr Oliver Laplace, chirurgien ophtalmologiste au Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingt à Paris.

Cannabis, ecstasy ou nouvelles drogues de synthèse… un retour en force ?

Le cannabis et les substances stimulantes, comme l’ecstasy et la cocaïne, séduisent de plus en plus. La consommation encore confidentielle des nouvelles drogues de synthèse -près de 400 déjà identifiées dans l’Union européenne- semble se développer. Un éclairage sur ces nouvelles tendances, et autant de réels dangers pour la santé, à l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation à l’overdose, le 31 août 2015.

Mal des transports, comment en venir à bout ?

Déboussolé, l’organisme fait parfois vivre un vrai cauchemar aux voyageurs. En voiture, en train, en avion ou en bateau, les solutions pour voyager en toute tranquillité. Fréquent en particulier chez les 3 à 12 ans, le mal des transports n’épargne cependant personne. Petits ou longs trajets peuvent alors se transformer en périple quand le corps fait des siennes. La cinépathie (nom scientifique du mal des transports) n’est pas donc pas du cinéma, mais une réaction de l’organisme.

Un(e) orthoptiste, ça sert à quoi ?

Vous n’avez peut-être jamais entendu le mot orthoptiste. Mais si vous êtes déjà allé(e) dans un grand cabinet d’ophtalmologues, ou dans un service d’ophtalmologie à l’hôpital, vous en avez sûrement croisé ! Zoom sur le rôle bien particulier de ce professionnel de la santé des yeux.

La chirurgie de la cataracte est une des opérations les plus pratiquées en France. La presbytie (difficulté à lire sans lunette après 40 ans) étant elle aussi une affection visuelle liée au vieillissement, il est aujourd’hui possible de corriger en même temps ces deux pathologies, grâce à la mise au point d’implants intraoculaires de plus en plus performants.

Le point avec le Dr Pierre Bouchut, chirurgien ophtalmologue spécialiste de la cataracte et de la chirurgie réfractive à la clinique de Thiers à Bordeaux.

Pages