Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 07 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 08 Janvier 2014 : 08h27
-A +A

Ce trouble neurologique apparaît généralement tôt dans l'enfance, vers l'âge de cinq ou six ans.

Il n'a rien à voir avec l'autisme, un faible quotient intellectuel ou un trouble du comportement résultant d'une personnalité opposante. Il consiste principalement en un trouble de l'attention dans lequel l'enfant éprouve des difficultés à se concentrer pendant de longues périodes. Cette limite de l'attention doit être évaluée en fonction de l'âge de l'enfant.

Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité : Comprendre

Beaucoup plus fréquent chez les garçons que chez les filles, le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité frappe 3 % à 5 % des enfants d'âge scolaire, ce qui équivaut environ à un enfant par classe. Il s'atténue généralement à l'adolescence, mais peut aussi parfois persister à l'âge adulte.

Ce trouble déficitaire peut être accompagné des manifestations suivantes :

  • Agitation plus ou moins grande selon le cas et les circonstances.
  • Impulsivité très marquée.
  • Trouble de motricité fine qui se manifeste surtout dans l'écriture (caractères plus grands ou plus petits que la normale et appui exagéré du crayon), le découpage (difficulté à découper en spirale) et le coloriage (dépassement des lignes).
  • Maladresse (l'enfant renverse des objets sur une table, bouscule les gens par inadvertance, etc.).

Trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité : Causes

Hérédité

On ne connaît pas les causes exactes du trouble déficitaire de l'attention, mais on retrouve souvent des antécédents familiaux.

Complications périnatales

Les enfants nés prématurément sont plus à risque à cause d'un retard dans le développement du cerveau.

Le manque d'oxygène à la naissance, qui a pu entraîner des troubles cérébraux chez le nouveau-né, est également mis en cause, mais cela n'est pas confirmé scientifiquement.

Facteurs environnementaux

Les expositions prénatales à certaines substances toxiques (alcool, tabac, plomb, pesticides, etc.) notamment peuvent dans certains cas jouer un rôle dans l'apparition de cette affection.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 07 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 08 Janvier 2014 : 08h27
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2001.
A lire aussi
Interview : Mon enfant est-il hyperactif ? Publié le 17/09/2003 - 00h00

Trop remuant, turbulent ou réellement hyperactif ? Comment s'y prendre ? A-t-il besoin d'un traitement ? Quels sont les dangers ? Comment l'aider à s'intégrer ? A s'épanouir ? Le Dr Marie France Leheuzey, médecin psychiatre, répond à ces questions.

Plus d'articles