Ce billet fait partie du blog "Le blog de la Rédaction".

Trop d’alcool fragilise la mémoire

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 27 Janvier 2014 : 08h30
Mis à jour le Lundi 03 Février 2014 : 10h14
-A +A

Boire trop d’alcool tous les jours, surtout à partir de 50 ans, finit par détériorer la mémoire de manière mesurable.

Cette hypothèse, étayée par de nombreux arguments, est maintenant confirmée par l’Inserm qui en apporte la preuve avec une étude ayant suivi plus de 5000 hommes et plus de 2000 femmes sur une dizaine d’années. Un argument de plus pour ne pas boire ou boire de façon modérée, car en dessous de 2 verres par jour pour les hommes, et d’un verre par jour chez les femmes, le déclin naturel de la mémoire n’est pas accéléré.

Le cerveau est un organe fragile dont le fonctionnement peut être altéré par des chocs, mais aussi par excès de drogues, de tabac ou d’alcool. Il avait ainsi été montré que l’habitude de se saouler le week-end (binge drinking) pouvait tripler le risque de faire une démence plus tard. Ce que nous apprend l’étude de l’Inserm et de l'University College London (Royaume-Uni), c’est qu’une consommation de plus de 3 verres d’alcool par jour chez les hommes peut également aboutir à une atteinte mesurable de la mémoire.

Une atteinte mesurable de la mémoire

Pour arriver à cette démonstration, les chercheurs ont suivi sur une dizaine d’années 5054 hommes d’un âge moyen de 56 ans, avec à trois reprises une évaluation de leur consommation quotidienne d’alcool et le passage de tests cognitifs à 5 ans et à 10 ans. La mémoire était mesurée par le nombre de mots que la personne était capable de se remémorer en une minute sur une liste de 20 mots. Le raisonnement logique était évalué par un test approfondi de 65 questions, et la fluidité intellectuelle était appréciée par l’aptitude à restituer, en une minute, le plus de mots possibles commençant par S ou désignant des animaux.

Un risque confirmé chez les hommes consommant plus de 3 verres d’alcool par jour

La bonne nouvelle est que ceux qui buvaient moins de 2 verres par jour, soit au maximum 19 g d’alcool par jour, ne présentaient pas davantage de risque que ceux qui étaient abstinents ou qui s’étaient arrêté de boire.

En revanche, ceux qui consommaient plus de 36 g d’alcool par jour, soient 3 verres et demi, subissaient une accélération de leur déclin cognitif. Cette accélération correspondait à un vieillissement intellectuel d’une année et demie, ce qui est considérable. Cet effet n’était pas retrouvé chez les 2099 femmes suivies, car l’effectif était trop faible et la consommation quotidienne de ce groupe plus faible en moyenne.

Cette étude confirme donc que boire plus de 3 verres d’alcool par jour chez les hommes représente une prise de risque importante pour la santé, alors qu’une consommation modérée peut être sans conséquence, au moins pour la mémoire. Malgré l’absence de résultat dans cette étude, on peut supposer qu’il en est de même pour les femmes au-dessus de 2 verres d’alcool par jour.

Source : Severine Sabia. Alcohol consumption and cognitive decline in early old age. Neurology® 2014;82:1–8. (Publication avancée en ligne)

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 27 Janvier 2014 : 08h30
Mis à jour le Lundi 03 Février 2014 : 10h14
Ce billet fait partie du blog : Le blog de la Rédaction
A lire aussi
L'alcool est-il cancérigène ? Publié le 03/07/2006 - 00h00

La question surprend et pourtant, elle se pose de plus en plus. Pendant longtemps on pensait que l'alcool était cancérigène uniquement en étant associé au tabac. A contrario, à faible dose l'alcool pouvait être considéré comme protecteur. Où est la vérité ?

Un verre d'alcool = +10% de risque de cancer du sein ! Publié le 28/09/2001 - 00h00

Les résultats de l'expertise collective de l'INSERM sur les effets de l'alcool sont consternants ! En particulier, deux « pseudo-nouveautés » y sont annoncées : deux verres d'alcool chez la femme enceinte diminuent de 7 points le QI de l'enfant ; au-dessus d'un verre par jour, le risque de...

Plus d'articles