Trois mois de traitement délivrés en une seule fois

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 26 Juillet 2005 : 02h00
Pour certaines affections, notamment celles de longue durée, finis les passages tous les mois à la pharmacie. D'ici l'automne, un décret autorisera l'industrie pharmaceutique à mettre sur le marché des boîtes de médicaments pour trois mois de traitement. Au-delà d'un objectif économique, ce nouveau conditionnement devrait favoriser une meilleure observance des prescriptions et éviter tout mauvais usage du médicament.

Cette mesure concernant le conditionnement trimestriel de certains médicaments était prévue par la réforme de l'assurance maladie. Fin septembre 2005, elle sera effective pour le traitement de certaines maladies de longue durée, comme le diabète de type 2, l'ostéoporose, l'hypertension et l'hypercholestérolémie. D'ici la fin de l'année, elle devrait s'étendre à d'autres traitements de courte durée.

Ce nouveau conditionnement concernerait 200 millions de boîtes par an. Il devrait permettre une économie évaluée à 180 millions d'euros par an dès 2007 (pour la sécu). Elles seront rendues possibles par le fait que les marges des pharmaciens sont dégressives. Par exemple, si un médicament a un prix fabricant de 10 euros et qu'il est vendu en officine 13 euros, le même médicament en conditionnement de trois mois à 30 euros prix fabricant, sera vendu à moins de 39 euros en officine. C'est sur ces marges dégressives que compte l'assurance maladie pour réaliser des économies avec les gros conditionnements. Le ministre de la Santé a même été jusqu'à demander au Comité économique des produits de santé (CPES) de prendre des mesures pour accélérer l'arrivée des grands conditionnements.

Quant à l'industrie pharmaceutique, fair-play, et malgré les adaptations conséquentes qu'elle va devoir réaliser sur ses chaînes industrielles, elle s'est engagée en accord avec les autorités de santé, dans ce combat pour la maîtrise médicalisée des dépenses, mais également pour favoriser une meilleure observance des prescriptions et pour éviter tout mauvais usage du médicament.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 26 Juillet 2005 : 02h00
Source : Communiqué des Entreprises du médicament, Leem, juillet 2005.
A lire aussi
Grand succès pour les génériquesPublié le 20/09/2005 - 00h00

Le recours aux médicaments génériques a fortement progressé. Leur consommation a pratiquement doublé en trois ans. Selon les derniers chiffres publiés par l'Assurance maladie, la part de marché a atteint près de 60% en 2004, contre 35% début 2002. Toutefois, les progrès possibles sont...

Cholestérol : la naissance générique du Zocor®Publié le 23/05/2005 - 00h00

L'anti-cholestérol Zocor® des laboratoires MSD, dont le principe actif est la simvastatine, vient de perdre son brevet. Ainsi tombé dans le domaine public, des versions génériques de ce grand médicament contre le cholestérol, première statine mise au point, sont désormais disponibles en...

Plus d'articles