Les transformations des cheveux selon les âges

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mardi 22 Septembre 2015 : 17h51
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 15h35

Dès la vie intra-utérine, nous avons des cheveux. Une chevelure qui nous accompagne tout au long de notre vie de façon plus ou moins dense. Le Dr Amar, dermatologue spécialiste du cuir chevelu, nous éclaire sur les grands changements que connaissent nos cheveux de la naissance à la mort.

© Istock

Des cheveux dès la vie fœtale

L’apparition des cheveux se fait dès la vingt-huitième semaine de la vie intra-utérine. "Au cours de la vie fœtale, les cheveux sont fins et peu nombreux", explique le Dr Amar. Des cheveux qui tout au long de notre existence connaissent un mode de vie cyclique : "Le cycle de vie du cheveu est en moyenne de 2 à 4 ans pour les hommes et 3 à 7 ans pour les femmes. La phase anagène (2 à 3 ans) correspond à la phase active de croissance. Elle est suivie de la phase catagène ou période d’involution (2 à 3 semaines), puis vient la phase de chute, appelée phase télogène."

Des cycles qui se succèdent tout au long de la vie et qui permettent un renouvellement perpétuel de la chevelure.

A la naissance, les cheveux sont plutôt fins et le nourrisson risque de les perdre au cours des 6 premiers mois de sa vie. Un phénomène lié au fait qu’à la naissance tous les follicules pileux se mettent au repos en même temps (phase télogène). La couleur peut elle aussi évoluer au cours de l’enfance. Ensuite, jusqu’à l’adolescence, les cheveux vont se renouveler en étant de plus en plus épais.

Les Solutions naturelles

La solution phytothérapie

Considérée comme un probiotique, la levure de bière est très riche en minéraux et en vitamines du groupe B. Elle est traditionnellement recommandée pour améliorer la beauté des cheveux et des ongles. La levure de bière est aussi conseillée aux femmes venant d’accoucher pour prévenir la chute de cheveux post­partum.

Cliquez ici pour découvrir la fiche : "Levure de bière"

Les solutions aromathérapie

De très nombreuses huiles essentielles peuvent améliorer la santé des cheveux. Qu’ils soient plutôt secs, à tendance grasse ou à pellicules, les huiles essentielles de bois de santal, de romarin et d’arbre à thé sont respectivement recommandées. D’autres sont très utiles en cas de chute de cheveux, de cheveux ternes, cassants, etc.

Cliquez ici pour découvrir la fiche : "Huiles essentillees pour cheveux"

L’adolescence, l’âge d’or de notre chevelure

D’après le spécialiste du cheveu, c’est au cours de l’âge ingrat que le cheveu est le plus beau. "A l’adolescence, les cheveux sont dits « terminaux », ils atteignent le maximum de leur éclat et de leur beauté. Cette période se situe en moyenne autour de 11/12 ans pour les filles et 14/15 ans pour les garçons. Les cheveux atteignent le maximum de leur épaisseur, c’est à cette période qu’ils sont le plus forts." Un âge d’or qui va durer quelques années avant de décliner. "Vers 20/21 ans, on entre dans une phase normale, puis au fil des années les cheveux vont devenir moins beaux et plus fins."

Publié par Jessica Xavier, journaliste beauté le Mardi 22 Septembre 2015 : 17h51
Mis à jour le Vendredi 11 Décembre 2015 : 15h35
Source : Entretien avec le Dr Amar le 21 septembre 2015
Hair physiology ; J.J. Stene ; 2004
A lire aussi
Pourquoi perd-on ses cheveux ?Publié le 23/06/2008 - 00h00

Quelles sont les principales causes de la chute des cheveux ? Quand s'inquiéter ? Le point avec le Dr Philippe Abimelec*, dermatologue et spécialiste de ce sujet.

La chute des cheveux : méfiez-vous des traitements " miracles " !Publié le 04/05/2001 - 00h00

Chez l'homme comme chez la femme, la chute des cheveux est souvent mal vécue. Elle peut constituer une réaction à une agression de nature diverse (médicament, problème thyroïdien, stress, carence en fer, etc.), mais il s'agit le plus souvent d'une alopécie androgénétique, liée à l'âge et...

Chute de cheveux, quand s’inquiéter ?Publié le 21/10/2015 - 13h30

Nous perdons au quotidien des dizaines de cheveux. Et à certaines périodes de l'année nous en perdons d’avantage. Quand la chute de cheveux devient plus importante et qu’elle s’installe dans le temps, il peut être bon de consulter un spécialiste. Le Dr Durosier, médécin généraliste,...

Plus d'articles