THYM
Portrait de cgelitti
Voilà, pour résumer, j'ai 46 ans, 2 jeunes enfants et on m'a diagnostiqué la maladie de Parkinson en mars dernier. Seul mon bras gauche était alors atteint de raideurs. Mon neurologue s'est tout de suite montré rassurant en me disant que, si la maladie ne se guérit pas, il existe des médicaments très efficaces qui font disparaître les symptômes et permettre de continuer à vivre normalement pendant plusieurs années. Il m'a alors prescrit du REQUIP LP, en augmentant les doses progressivement jusqu'à la dose maxi (24 mg/j). Au début, j'ai senti une certaine amélioration en retrouvant un usage presque normal de mon bras gauche. Mais très vite sont apparues des douleurs musculaires et tendineuses dans les 2 bras; J'ai mis en doute l'efficacité du médicament, ce qui n'a pas plu au neurologue qui a néanmoins accepter d'y substituer SIFROL LP, là aussi à la dose maxi soit 3,15 mg/j. Cela fait un mois maitenant que je prends cet agoniste et j'ai toujours ces douleurs tenaces dans les 2 bras: crampes fugaces, contractures, douleurs aux tendons...Cela a dégénéré en capsulite au bras gauche qui est maintenant bloqué malgré des traitements lourds chez le rhumato; aucun anti-inflammatoire ou antalgique ne me soulage; je suis en arrêt de travail depuis 2 mois, je ne peux plus faire de sport, tout me fatigue...Par contre, curieusement, je n'ai rien aux jambes. Depuis 15 j, j'ai rajouté Modopar 62,5 à raison de 3 gélules par jour, mais je n'ai guère d'amélioration. Mon généraliste et mon kiné s'étonnent du peu d'amélioration, mon neuro est parti en vacances et je ne dois pas le revoir avant le 15/9 (de toutes façons, il semble vouloir ignorer ces douleurs)...Pourquoi les médicaments n'agissent-ils pas mieux? Faut-il attendre? Y at-il un certain délai avant qu'ils ne soient efficaces? Ou alors se peut-il qu'il y ait un surdosage d'antagoniste?Est-ce que des malades ont connu ce problème en début de traitement?