Le traitement de l'herpès : aciclovir et valaciclovir

Le traitement de l'herpès : aciclovir et valaciclovir

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 25 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 15 Avril 2013 : 13h00
L'herpès se soigne grâce à des médicaments antiviraux. Ils permettent de traiter les crises ou de les espacer. En complément du traitement médicamenteux, un soutien psychologique peut être mis en place afin d'aider à faire face aux difficultés de la vie quotidienne. Pour que la prise en charge soit la mieux adaptée possible, il est en général utile de la réévaluer régulièrement.

Le traitement de l'herpès via le valaciclovir

Depuis 1995, un dérivé de l'aciclovir, le valaciclovir, est disponible en France.

Le valaciclovir a le même mode d'action et le même effet antiviral que l'aciclovir (Zélitrex®). Toutefois, après ingestion par voie orale, il est absorbé dans l'organisme en quantité plus importante, ce qui permet de simplifier la posologie par rapport à l'aciclovir : un comprimé par jour au lieu de 1 à 2 comprimés en une ou deux prises par jour avec l'aciclovir.

Le valaciclovir est disponible uniquement en comprimés.

Ces deux médicaments, l'aciclovir et le valaciclovir sont considérés comme les traitements de référence.

Comment traiter les poussées d'herpès ?

Le traitement des poussées d'herpès doit être suivi pendant plusieurs jours.

Mais il faut savoir que les médicaments (aciclovir ou valaciclovir) sont d'autant plus efficaces qu'ils sont pris au tout début de la poussée, dès lespremiers signes annonciateurs :

  • picotements,
  • démangeaisons,
  • brûlures,
  • douleurs.

C'est ainsi que le médecin fait généralement une ordonnance permettant d'avoir le médicament en réserve pour pouvoir commencer à le prendre dès les premiers symptômes de la poussée suivante.

Le traitement oral dure cinq jours, à raison, par exemple, de deux comprimés de valaciclovir en une prise par jour en cas d'herpès génital.

Attention, si dans le cas de l'herpès labial ou génital, les traitements oraux ont une efficacité solidement établie, en revanche, les traitements locaux n'ont pas montré une réelle efficacité clinique, bien qu'au quotidien, ils semblent apporter un soulagement à un certain nombre de patients.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 25 Janvier 2005 : 01h00
Mis à jour le Lundi 15 Avril 2013 : 13h00
Source : " Combattre l'herpès ", Michel Cymes et Françoise Ramel, guide France info, éditions Jacob-Duvernet.
A lire aussi
Herpès génital : des symptômes à reconnaîtrePublié le 31/07/2006 - 00h00

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux, l'herpès génital touche près de 20% des adultes. Reconnaître les symptômes permet de bénéficier rapidement d'un traitement efficace et de limiter la transmission du virus de l'herpès génital.

Bouton de fièvre, baiser dangereuxPublié le 15/02/2005 - 00h00

Le bouton de fièvre ou herpès du visage, est dû à un virus particulièrement contagieux. Il se transmet très facilement lors d'une poussée, en échangeant un simple baiser. Des facteurs déclenchants aux signes annonciateurs, en passant par les caractéristiques des poussées jusqu'au...

10 conseils pour vivre avec un herpès Publié le 28/01/2008 - 00h00

Pas moins de 3 millions de Français seraient touchés par un herpès. Cette maladie virale hautement contagieuse peut toucher le visage, avec notamment le bouton de fièvre, ou d'autres parties du corps, comme avec l'herpès génital. La vie quotidienne nécessite quelques ajustements. Dix conseils...

Plus d'articles