Traitement du diabète : comment prévenir les complications ?

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 19 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 26 Novembre 2010 : 11h53
-A +A
Le diabète est une maladie bien connue qui se caractérise par une élévation trop importante du taux sanguin de sucre et qui est peu parlante par elle-même, d'où la difficulté à se rendre compte de sa gravité. Quand les complications du diabète surviennent il est souvent un peu tard. C'est pour cette raison que les traitements, régimes et bilans de surveillance du diabète doivent être scrupuleusement respectés afin de maintenir un équilibre du taux de sucre dans le sang le plus parfait possible.

Le diabète est une maladie silencieuse... qui entraine souvent des complications

Le diabète est une maladie fréquente en France. Il y a deux sortes de diabète, celui qui nécessite de l'insuline et celui qui peut se traiter par régime seul ou médicaments (antidiabétiques oraux). Le diabète est une maladie silencieuse dont on ne se rend compte que lorsqu'il y a des complications. Les complications du diabète peuvent se voir dans les deux types de diabète. Elles font toute la gravité de cette maladie. Puisque la maladie est peu parlante par elle-même, il est indispensable de prévenir ses complications.

Diabète : il existe plusieurs types de complications

On peut distinguer dans le diabète deux types de complications : les complications métaboliques et les complications organiques. Les premières sont la conséquence d'un déséquilibre rapide de la glycémie (taux de sucre dans le sang), pouvant entraîner un coma lorsque la glycémie est trop haute, ou trop basse, ou une déshydratation intense (acido-cétose). Les secondes sont les conséquences à long terme de l'hyperglycémie, sur l'ensemble de l'organisme, mais surtout sur les vaisseaux sanguins qui se bouchent, et les nerfs qui ne fonctionnent plus. Par exemple, quand les artères de l'oeil sont atteintes, il y a un risque important de cécité, ou quand les nerfs sensitifs des jambes sont atteints, les lésions cutanées ne sont pas ressenties et s'aggravent rapidement. D'un point de vue plus général, les diabétiques ont une sensibilité accrue aux infections.

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 19 Novembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 26 Novembre 2010 : 11h53
A lire aussi
Lantus® : l'insuline liberté Publié le 15/10/2003 - 00h00

Les laboratoires Aventis lancent Lantus® le premier analogue lent de l'insuline (traitement du diabète). Une seule injection par jour pour une action constante sur 24 heures. Un vrai progrès pour les diabétiques.

Diabète de type 2 : comment mieux gérer son taux de glycémie Publié le 12/11/2007 - 00h00

Trop de personnes souffrant de diabète sont « insuffisamment contrôlés ». Que signifie cette expression ? Les personnes atteintes de diabète n'arrivent pas à maîtriser leur taux de glycémie, malgré leur traitement. La faute à qui ? L'hémoglobine glyquée est méconnue et donc trop peu...

Plus d'articles