baboune
Portrait de cgelitti
voilà, je suis ici pour avoir quelques conseils.

en effet, je voudrai savoir ce que vous feriez si vous aviez contracté la toxoplasmose au bout de 2 mois de grossesse.

est ce que vous meneriez cette grossesse à bout ?

on l'a découvert il y a peu de temps et la maman est enceinte de 4 mois, nous ne savons pas quels sont les risques pour le bébé.

merci de votre aide.

baboune
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Vanessa]Devons-nous absolument nous en séparé ?[/QUOTE]

Je ne pense pas que ça soit indispensable de s'en séparer si le chat ne quitte pas l'appartement et n'est pas en contact avec de la terre mais personnellement, si j'étais à ta place, je m'en séparerais quand même. La grossesse ne dure que quelques mois et ça ne vaut peut être pas le coup de prendre de risques. évidemment, on peut avoir un chat toute sa vie et ne pas attraper la toxo mais il existe quand même un risque. C'est comme pour la listériose, on peut manger des fromages au lait cru et ne pas l'attraper ... mais il vaut mieux éviter. Autant s'éviter du stress si on peut ... Ce qui est indispensable en tous cas c'est de ne pas changer la litière du chat. Par ailleurs, surtout faire beaucoup cuire la viande et très bien laver les légumes.
laeti
Portrait de cgelitti
tu ne dois pas t'en séparer.
Moi en tous cas, je ne le ferais pas. La toxo chez les chats se transmets via la terre infectée ou via des autres chats. Donc si ton chat ne quitte pas ton appartement, cela m'étonnerais bcp qu'il l'aie attraper.
tu risques plus d'attraper la toxo via la viande ou via les légumes que via ton chaton.
J'ai eu 2 chats pdt ma grossesse et ben je n'ai rien eu du tout même s'ils sortaient et rencontraient d'autres chats.

Bonne grossesse
Vanessa
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Nous avons un petit chaton et je suis enceinte de plus de trois mois.
Nous l'adorons et nous hésitons à nous en séparer.
Il vit dans notre appartement depuis qu'il est né.
Existe t-il beaucoup de risque que je sois contaminée ?
Je le caresse, il vient dans notre lit nous faire des calins, il arrive qu'il morde ou griffe (moins maintenant je fait attention) mais je ne change pas sa litière (il en met un peu par terre).
Devons-nous absolument nous en séparé ?
Mon gynéco me dit que non mais le médecin nous le conseille.
Merci
imene
Portrait de cgelitti
salut je suis a 14 SA de grossesse et a la premier analyse ke j'ai faite ils on vu ke j'etais pas immunisé contre la toxoplasmose, et a la 2 eme analyse je l'avais, ma gineco ma mi sous antibio rovamicine,et elle ma di kel allé programé une amio, j'ai vraiment peur ke le bb soi contaminé
Céline
Portrait de cgelitti
Apparemment, les risques pour le bébé sont au niveau cardio-vasculaires. Il faut absolument qu'elle prenne contact avec un gynéco et d'autres spécialistes s'il le faut. C'est très sérieux pour la santé du bébé car pour la maman c'est sans risque.
Bon courage.
isa
Portrait de cgelitti
Il faudrait consulter un gynéco spécialisé, faire éventuellement une amniosyntèse, pour voir s'il y a des traces dans le liquide amniotique, mettre la maman immédiatement sous antibiotiques, consulter plusieurs gynécos dans les hopitaux disposant d'un centre de néonatalité, car le bébé va être très suivi, je ne connait pas le pourcentage de risques, il faut surveiller le bébé avec les échographies, éventuellement problèmes neurologiques, cardiaque, aux yeux. Il est très difficile de vous conseiller.
baboune
Portrait de cgelitti
[QUOTE=isa]je ne connait pas le pourcentage de risques[/QUOTE]

Si la contamination se fait avant la 16ième semaine d'aménorrhée, le risque de transmission est important (5 % si la mère est traitée, 15% si la mère n'est pas traitée)

Si la contamination se fait après la 16ième SA, le risque de transmission est maximal (environ 20% entre 16 et 26 SA, environ 50% vers les 30 SA, plus de 90% à terme) mais la gravité de l'atteinte est d'autant plus faible que l'on se rapproche du terme (les lésions cérébrales sont beaucoup plus rares, toutefois les lésions comme les chorio-rétinites sont beaucoup plus fréquentes bien que celles-ci soient inférieures à 10% des nouveaux-nés atteints à condition que le diagnostic soit fait à la naissance et que l'enfant soit traité immédiatement).
Sujet vérouillé