Toux : pas de suppositoires terpéniques chez les bébés

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 16 Février 2012 : 10h13
Mis à jour le Vendredi 17 Février 2012 : 11h20

En novembre 2011, les autorités sanitaires ont décidé de contre-indiquer les suppositoires contenant des dérivés terpéniques chez les enfants de moins de 30 mois. C’est ainsi que depuis le 15 décembre dernier lesspécialités strictement destinées aux bébés sont en cours de retrait.

© getty

Contre-indication des suppositoires terpéniques chez les bébés

Ces suppositoires contenant des dérivés terpéniques (menthol, huiles essentielles d’aiguille de pin, eucalyptus, térébenthine, camphre, cinéole, niaouli, thym sauvage, terpinol, terpine, citral, menthol) sont indiqués dans le traitement d’appoint des affections bronchiques aiguës bénignes et des congestions nasales. Or ces produits ont été associés à des complications neurologiques (convulsions, somnolence, agitation) en particulier chez l’enfant, en raison de l’immaturité du système nerveux central. L’âge de l’enfant et des antécédents d’épilepsie ou de convulsion fébrile ont été identifiés comme étant des facteurs de risque de troubles neurologiques. Par ailleurs, ces médicaments n’ont pas clairement démontré leur efficacité dans cette population. Le rapport bénéfices / risques n’étant plus favorable, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de contre-indiquer les suppositoires contenant des dérivés terpéniques aux bébés de moins de 30 mois et aux enfants ayant des antécédents de convulsion fébrile ou d’épilepsie. Cette décision prenait effet à compter du 15 décembre 2011, date à partir de laquelle on procède au retrait des produits exclusivement destinés aux nourrissons.

A destination des parents, les autorités ont réalisé un dépliant expliquant comment traiter la toux aiguë chez le nourrisson : http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/9a3f2dfff9296ea15d5581db5041cd60.pdf

En pratique, les parents ne doivent pas systématiquement traiter leurs enfants avec les mêmes médicaments. Les traitements dépendent de l’âge de chaque enfant.

PUB

Médicaments retirés du marché, qui étaient spécifiquement destinés aux bébés

  • BRONCHORECTINE AU CITRAL NOURRISSONS, suppositoire (Laboratoires MAYOLI SPINDLER)
  • TERPONE NOURRISSONS, suppositoire (Laboratoires ROSA PHYTOPHARMA)
  • BRONCHODERMINE NOURRISSONS, suppositoire (S.E.R.P)
  • TROPHIRES COMPOSE NOURRISSONS, suppositoire /TROPHIRES NOURRISSONS, suppositoire (SANOFI AVENTIS)

$$Médicaments désormais contre-indiqués chez les enfants de moins de 30 mois et chez l’enfant présentant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions fébriles

  • PHOLCONES BISMUTH ENFANTS, suppositoire (COOPERATION PHARMACEUTIQUE FRANÇAISE)
  • COQUELUSEDAL ENFANTS, suppositoire (LABORATOIRE DES REALISATIONS THERAPEUTIQUES ELERTE)
  • EUCALYPTINE ENFANTS, suppositoire (LABORATOIRE HEPATOUM)
  • BRONCHORECTINE AU CITRAL ENFANTS, suppositoire (Laboratoires MAYOLI SPINDLER)
  • TERPONE ENFANTS, suppositoire (Laboratoires ROSA PHYTOPHARMA)
  • BI‐QUI‐NOL ENFANTS, suppositoire (MERCK MEDICATION FAMILIALE SAS)
  • BRONCHODERMINE ENFANTS, suppositoire (S.E.R.P)
  • TROPHIRES COMPOSE ENFANTS, suppositoire / TROPHIRES ENFANTS, suppositoire (SANOFI AVENTIS)
  • OZOTHINE ENFANTS 30 mg, suppositoire / OZOTHINE A LA DIPROPHYLLINE ENFANTS, suppositoire (ZAMBON France)
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 16 Février 2012 : 10h13
Mis à jour le Vendredi 17 Février 2012 : 11h20
Source : Afsapps, novembre 2011.
PUB
PUB
A lire aussi
Retrait des médicaments contenant du phénobarbitolPublié le 05/03/2001 - 00h00

L'arrêt de la commercialisation des médicaments contenant du phénobarbitol pour des indications (insomnie, petites anxiétés …) autres que l'épilepsie vient d'être décidé par l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS). Leur retrait des pharmacies sera...

Plus d'articles