La toux des chenils, une maladie à prévenir

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 29 Août 2005 : 02h00
-A +A
Lorsqu'il se rend dans des lieux fréquentés par un grand nombre de ses congénères, votre chien s'expose à une maladie contagieuse appelée «toux des chenils». Ce risque peut-être fortement réduit si votre animal est régulièrement vacciné contre les différents microbes impliqués.

Virus et bactéries unis pour induire la toux des chenils

Il existe plusieurs virus capables de se multiplier au sein de l'appareil respiratoire de votre chien. Ces virus provoquent une inflammation de la trachée et des bronches et favorisent la contamination ultérieure par d'autres virus et bactéries. Cette surinfection est responsable de l'apparition des symptômes respiratoires de la toux des chenils. Les virus impliqués dans cette maladie sont principalement le virus parainfluenza canin, l'adénovirus canin de type 2, le virus de la maladie de carré et l'herpèsvirus canin. La principale bactérie impliquée est Bordetella bronchiseptica.

La toux des chenils est une maladie très contagieuse qui se transmet par contact direct de chien à chien, les microbes la provoquant ne survivant pas dans le milieu extérieur. Votre ami risque de la contracter lorsque vous l'emmenez dans des lieux où séjournent des groupes de chiens (animaleries, refuges, dressage, expositions). En outre, il n'est pas rare d'acheter dans une animalerie un chiot déjà contaminé. En effet, lorsqu'ils ont perdu l'immunité conférée par leur mère mais n'ont pas encore été vaccinés, les chiots sont particulièrement vulnérables aux maladies contagieuses.

Des symptômes respiratoires

Le virus de la maladie de carré et l'adénovirus canin étant impliqués dans le développement de la toux des chenils, les symptômes développés par un chien correctement vacciné contre ces virus se limiteront à une toux sèche persistant 1 à 3 semaines. Par contre, si le chien n'est pas vacciné contre ces maladies, le syndrome sera de gravité plus sévère avec l'apparition de fièvre et d'écoulements nasal et oculaire. Si la toux des chenils est en général une maladie peu grave, elle peut néanmoins causer une broncho-pneumonie sévère voire la mort de jeunes chiots. En outre, des chiens vieux ou affaiblis peuvent développer une bronchite chronique.

En fonction de la gravité de la maladie, un antitussif, des anti-inflammatoires et des antibiotiques permettront de vaincre l'infection dans la plupart des cas. L'antitussif est important car il permet de réduire l'excrétion des microbes par la toux et donc la contagiosité de la maladie. Enfin, lorsque les symptômes ont disparu, l'animal peut rester contagieux encore plusieurs semaines. Il faut donc éviter tout contact entre le convalescent et d'autres chiens non vaccinés.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 29 Août 2005 : 02h00
A lire aussi
Santé animale: Vous aimez votre chien? Protégez-le ! Publié le 07/07/2008 - 00h00

Grâce à des méthodes de prévention simples, il vous est possible de protéger efficacement votre chien contre de nombreuses maladies virales, parasitaires et bactériennes. Il profitera dès lors d'une existence longue et confortable à vos côtés!

Plus d'articles