hf
Portrait de cgelitti
mon mari trés gros fumeur et ayant une opération de talcage avec 2 pneumothorax en 2007 avait arrêté de fumer pendant 9 mois. Il a repris depuis 5 mois et refume 1 paquet 1/2 de gitanes par jour. Il tousse beaucoup et ne tient que grace à l'oxygène la nuit et des broncho dilatateurs la journée. Il a énormément de mal à rsepirer mais ne veut pas arrêter de fumer alors qu'il le faudrait. Que risque t'il ? je ne peux rien lui dire il n'en fait qu'à sa tête. Merci de me dire si vous connsiasez des personnes dans cette situation. J'ai peur . Merci
hf
Portrait de cgelitti
Bonjour Kate,

Je pense que ton mari se complaît dans le rôle de victime. Pour lui, s'il arrête de fumer, plus personne en s'occupera de lui.

Je m'explique : lorsqu'on est malade, le seul endroit où on est "considéré" est dans les hôpitaux ou pendant les consultations externes ou encore par les amis qui vous plaignent en permanence.

On leur accorde du temps, on leur tend une oreille attentive, on leur donne de l'importance....

Si tu enlèves tout ça, la personne malade ne se reconnaît plus. Se sent seule.

Et si cette personne peut se guérir, que fera-t-elle pour qu'on lui accorde de l'importance.

Je ne minimise pas les problèmes de santé mais je dis qu'il faut se prendre en charge un temps soit peu.

Personnellement, je reconnais (avec le recul) que cela me plaisait qu'à l'hôpital on me reconnaisse, qu'on me sourit, qu'on me parle parce qu'on ME CONNAISSAIT.

J'ai compris que mon problème de santé résultait d'un manque d'amour de ma famille.

J'ai failli être sur la liste d'attente pour une greffe coeur/poumon, aujourd'hui mon pneumologue me prend comme exemple à chaque fois qu'un patient se laisse aller.

Alors Kate, bouscule ton mari, secoue-le et comme je sens que ça lui suffira pas........occupe-toi de toi, regarde si toi tu arriveras à assumer de t'oublier pour t'occuper de lui.
Sujet vérouillé