Tout sur la toux

Publié par Magazine Bien-Etre Santé le Lundi 13 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Lundi 13 Janvier 2014 : 12h44

En hiver, rien de plus banal que de tousser. Mais il y a toux et toux.

Sèche ou grasse ? C’est ce qu’il faut savoir pour pouvoir la traiter correctement.



Toux sèche, toux grasse

L’hiver, rhume, laryngite, bronchite et grippe sont les causes les plus fréquentes. Mais toutes les toux ne se soignent pas de la même façon. Ce n’est pas si simple.

Votre toux est-elle sèche ou grasse ?

C’est toujours la question posée par le pharmacien quand vous lui demandez sirop ou pastilles.

Toux sèche

Une toux sèche ne produit pas de glaires, les voies respiratoires sont irritées, mais il n’y a pas de mucus qui encombre les poumons. Irritante et fatigante, elle survient au début d’un rhume, d’une otite ou d’une laryngite, ou est provoquée par une allergie ou de l’asthme. Elle entraîne douleur, fatigue, insomnie.

  • Apaiser c’est tout

    Le pharmacien conseillera un sirop antitussif. Les sirops et pastilles classiques agissent directement au niveau du bulbe rachidien du cerveau, centre nerveux qui commande le réflexe de la toux. Apaisants, ils ne soignent pas la cause qu’il faudra rechercher qui peut faire consulter.

  • Connaître les contre-indications

    À base de codéine ou de dérivés opiacés (à faibles doses),ils sont à éviter en cas de grossesse, d’asthme et d’insuffisance respiratoire et peuvent rendre somnolent.

    Les sirops homéopathiques n’ont pas ces inconvénients.

Toux grasse

Si vous ne crachez pas après avoir toussé, c’est une toux grasse, productive de sécrétions, mélanges d’eau et de mucus épais et collant, fréquente dans bronchite ou rhume à un stade avancé.

  • Choisissez un sirop fluidifiant ou des pastilles expectorantes pour favoriser l’évacuation des glaires et des crachats qui encombrent les poumons.

    Plusieurs fois par jour pendant 4 ou 5 jours.

Si la toux persiste, parlez-en à votre médecin car il est important de trouver la cause sans retard.

Conseils du pharmacien

Une toux persistante ou qui gêne la respiration peut être due à une maladie grave :

  • Pneumonie ou coqueluche.

    Les quintes ressemblent à celles d’une bronchite. Ou tuberculose.

  • Reflux gastro-œsophagien (RGO).

    C’est la cause de remontées acides, d’irritations de la gorge, de voix enrouée et de toux sèche, souvent nocturne.

  • Broncho-pneumopathie chronique (BPCO) ou cancer du poumon.

    Deux maladies dues essentiellement au tabac.

  • Certains médicaments antihypertenseurs.

    Ils peuvent donner des accès de toux.

  • Corps étranger coincé dans la gorge.

    Cela se produit en particulier chez les jeunes enfants et c’est une urgence.

  • Origine psychologique.

    En cause : tension, stress, angoisse.

Publié par Magazine Bien-Etre Santé le Lundi 13 Janvier 2014 : 08h00
Mis à jour le Lundi 13 Janvier 2014 : 12h44
Source : Article "Tout sur la toux" du magazine Bien-Etre & Santé n°307 de décembre 2013 et janvier 2014
A lire aussi
Toux grasse, toux sèche : découvrez ce que cache votre toux...Publié le 15/03/2012 - 17h49

Aaah qu'elle est pénible cette satanée toux !  Grasse ou sèche, on a beau la soigner à grand renfort de sirops, elle tarde à nous laisser tranquille. Et pour cause : la toux ça ne se soigne pas, c'est à sa cause qu'il faut s'attaquer !

ExpectorationsPublié le 31/05/2001 - 00h00

En théorie, une personne en bonne santé ne crache pas. Les expectorations (crachats ou sécrétions) sont produites à la suite d'une réaction de défense de l'organisme face à une quelconque agression due à un problème interne ou en provenance du milieu extérieur.

Rhume, mal de gorge, toux : les solutions simples et efficacesPublié le 14/10/2005 - 00h00

L'hiver s'accompagne de sa cohorte d'infections qui bien que bénignes nous mettent à plat : rhume, laryngite, toux.... D'où l'importance d'agir dès l'apparition des premiers symptômes afin d'éviter d'une part que ces petits maux ne s'aggravent et, d'autre part, de contaminer les autres.

Plus d'articles