ANONYME
Portrait de cgelitti
Devant l'abondance d'appel au secours du type "je veux m'en sortir mais je n'y arrive pas", je me sens le devoir de faire un peu de pédagogie et faire partager mon expérience. Pour tous ceux qui sont dépendants à l'héro, subutex ou méthadone, je dis: FAITES UNE CURE.

Une cure, aujourd'hui, c'est 15 jours, 3 semaines maximum, difficiles sur le plan psychologique (supporter untel ou untel qui se vante et qui blablate uniquement de drogue.......etc) mais PAS SUR LE PLAN PHYSIQUE. On ne souffre plus en cure, cette époque est révolue grâce à un médicament génial, le catapressan. En effet, ce médicament est à l'origine prescrit en cas d'hypertension mais on s'est aperçu qu'il avait un effet sur les syndrômes de manque: il élimine 70% du manque!!!! En cure, on vous donnera évidemment ce médicament, c'est extrêmement efficace. Vous serez surveillé, on ne vous laissera pas souffrir. Vous serez "shootés" la première semaine, le programme sera: dodo, dodo et encore dodo. La deuxième semaine, on commencera à diminuer progressivement le traitement et c'est à ce moment que ce sera peut-être un peu difficile. Mais il y a souvent des infirmiers ou infirmières sympas, des psy en cas de déprime, des activités pour s'occuper....

La cure en hôpital peut se prolonger par une "post-cure" dans un établissement spécial pour ceux qui ont trop peur de replonger. La cure, c'est une reconstruction physique et psychologique.

J'espère que ce message en aidera quelques uns...

COURAGE

anonyme
Portrait de cgelitti
Fred, je ne peux que t'encourager dans ta décision. Il faut que tu les contactes et tu demandes à être admis rapidement (personnellement, j'ai attendu 15jours seulement entre mon entretien avec un psychiatre et mon admission). Attends toi tout de même à être un peu fatigué à ta sortie, tu ne seras pas guéri du jour au lendemain (voir sujet subutex=quelle horreur). A ton arrivée, ils fouilleront tes affaires de fond en comble (n'espère pas cacher un joint ou une bouteille, ils trouvent tout). Ensuite, tu prendras des cachets à heure fixe (toutes les 4h), ils te prennent la tension et ajustent ton traitement en fonction de tes douleurs.

Karine, tu préfères faire celà "à la dure"... Les 15 premiers jours de sevrage sont difficiles mais il faut compter environ 1mois pour commencer à revivre normalement. Es-tu prête à souffrir pendant un mois?? Tu parles de faire une cure chez toi, avec ton entourage..... Es-tu consciente que tu feras aussi souffrir ton entourage?? Je pense qu'il ne faut pas qu'ils subissent aussi ta souffrance, mieux vaut rester digne et leur épargner tout ça, non?
Tu dis qu'on est "shooté" en cure. Effectivement, tu es shooté la première semaine et puis, on diminue progressivement le traitement. Tu sors de cure totalement "clean" (juste des somnifères pour aider à dormir le soir et du valium sur une courte période, ça dépend des gens). Et pour ce qui est des psy, ils ne te demandent pas du tout de raconter tes problèmes, ils te posent des questions précises auxquelles tu peux répondre en deux mots si tu veux. Ils te demanderont surtout "comment allez-vous aujourd'hui?" (sur le plan physique et moral), ce sont des psychiatres et pas des psychologues. Et puis, tu as le droit à une visite et des coups de fil quand tu veux.

bibine123, je te trouve bien négative. Il faut savoir ce que tu veux... Personnellement, mes anciens amis je ne les vois plus du tout. De toute façon, ça n'était pas de vrais amis, j'ai fait le tri, il me reste l'essentiel. Si tu veux vraiment t'en sortir, c'est toute ta façon de vivre qu'il faut changer. Pour ton enfant, c'est vrai que ça pose problème mais si tu veux vraiment le faire, tu trouveras bien une solution pour le faire garder (dans ta famille, chez des amis, en colonie de vacances s'il est en âge, que sais-je...). Mon but n'est pas de convaincre, je veux juste informer car je trouve que ce forum manque cruellement de gens qui s'en sont sortis. Pour moi, la solution a été la cure, je ne dis pas non plus que c'est impossible de s'en sortir sans passer par la cure.

val
Portrait de cgelitti
ca fait un peu repetition, mais effectivement ne tester jamais le catapressan tout seul.j aurais plutot tendance a dire que ce medicament est une belle saloperie, plutot qu un produit miracle.en cure je ne sais pas ce que ca vaut, mais tout seul il ne faut surtout pas le prendre.c est ce que les toubibs donnaient il y a une 12aine d années pour decrocher chez soi, mais pour l avoir moi meme testé, je ne le conseille pas.ou alors il faut constamment du monde autour de soi pour surveiller, car surtout a grosse dose il peut faire perdre la boule et avoir des consequences graves.donc attention le catapressan n est pas synonyme de solution miracle. honnetement je ne comprends meme pas que l on puisse encore donner ce traitement
fred
Portrait de cgelitti
en tout cas pour moi je crois que sa va le faire par ce que g fait deux sevrage chez mai parents le premier a duré six jour c'était long mai sa va mai le deuxième a duré quinze jours va expliqué sa a t'ai parent ils on halluciné ils mon dit mai qu'est que tu a va au docteur et moi je leur disait non non c'est rien sa va allé mieux mai je crois qu'il ont compris que je savait ce qu'il m'arrivait mai c'est vachement dur a géré dans un état comme sa ou t'a envie de t'effondré et non il faut resté debout et dire non non c'est rien sa va allé je pourrai plus le refaire et même pour mai parent cette foi ils laisserai pas passé ils me dirai maintenant dit nous ce qu'il y a ou on fait venir un docteur j'avais trop peur qu'il fasse venir un doc qu'il arrive m'ausculte et qui dise IL EST EN MANQUE sa me rajouté un flip supplémentaire enfin en hôpital pour moi sa ira très bien tout le monde sera au courent de se qui m'arrive rien a caché je pourrai me plaindre et tout sa sera bien je dirai a mai parent que je par en vacance pendant 15 jour et que mon portable ne passera pas la ou je serai je leur fait vivre vraiment des histoires de dingue ils doive se pauser beaucoup de question sur moi !!!   
fred
Portrait de cgelitti
salut anonyme moi je vais sûrement en faire une prochainement es-que tu peut m'en parlé un peut plus c'est a dire comment sa se passe qu'en tu arrive quel caché ils te donne ext... merci d'avance
astrid
Portrait de cgelitti
pour info, ne surtout pas essayer decroche seul(hors cure)avc catapressan ai essayer et a ete une cata (trop mal).alors produit miracle...
bibine123
Portrait de cgelitti
ok c bien bo ts sa mais deja pour aller dans un centre de d intox il faut deja avoir une place est c pas facile ensuite si on a des enfants se ki est mon cas et kon a pers poyur s en occuper on fait koi et je conner pas mal de monde ki on essayer cette methode et desole de le dire mais il y a pas autan d encadrement ke tu le anonyme. et kan tu sort c de nouveau pareil car en milieu hospitalier ts es couper diu monde mais kan tu sort la drogue les amis ts est encore la alors je c pas si c si bien ke sa
ANONYME
Portrait de cgelitti
[QUOTE=val] ca fait un peu repetition, mais effectivement ne tester jamais le catapressan tout seul.j aurais plutot tendance a dire que ce medicament est une belle saloperie, plutot qu un produit miracle.en cure je ne sais pas ce que ca vaut, mais tout seul il ne faut surtout pas le prendre.c est ce que les toubibs donnaient il y a une 12aine d années pour decrocher chez soi, mais pour l avoir moi meme testé, je ne le conseille pas.ou alors il faut constamment du monde autour de soi pour surveiller, car surtout a grosse dose il peut faire perdre la boule et avoir des consequences graves.donc attention le catapressan n est pas synonyme de solution miracle. honnetement je ne comprends meme pas que l on puisse encore donner ce traitement[/QUOTE]

Non, le catapressan ne fait pas "perdre la boule". Son grand inconvénient est de faire chuter la tension. Il est également déconseillé aux dépressifs, je ne sais pas exactement pour quelles raisons.
Je ne comprends pas bien celles et ceux qui critiquent ce médicament, c'est grâce à lui que j'ai pu arrêter le sub sans souffrir le martyre. J'ai l'impression que certains d'entre vous ne voient plus aucun espoir de s'en sortir, c'est triste. Mon but n'était pas de parler du catapressan, je voulais juste souligner le fait qu'une cure n'est plus douloureuse aujourd'hui.

Je pense aussi que pour avoir envie d'arrêter la drogue, il faut malheureusement avoir suffisamment souffert... Quand vous aurez assez souffert dans votre tête et dans votre corps, vous envisagerez peut-être la cure comme le seul et unique moyen de sortir de cet enfer. En tout cas, ça c'est passé comme ça pour moi, j'en avais tellement marre que j'étais prête à en finir avec la vie. Dommage d'être obligée d'en arriver là pour prendre enfin sa vie en main...
anonyme
Portrait de cgelitti
Tout à fait d'accord avec Astrid, c'est à ne surtout pas faire!!!! En cure, ils prennent la tension tout le temps donc pas de souci. Par contre; seul chez soi, la tensionh peut chuter et entrainer.............le COMA. C'est un médicament à ne pas tester tout seul, tu fais bien de le rappeler Astrid.
karine
Portrait de cgelitti
bonjour à tous ( salut astrid, comment-tu vas? et le bb?)

A propos de la cure anonyme, je disais qu'il était dur de partir surtout quand on a un petit bout, le mien a 6 mois.En fait mon ami et moi pensions faire ça chez nous et lui me proposait de m'aider, m'épauler, s'occuper du petit.J'avoue que je ne me sens pas prête à faire le légume pendant qq temps et devoir ne rien faire, là c'est dur, surtout que je bosse.
Mais c'est surtout la peur qui prend le dessus sur la motivation.J'ai déjà essayé l'arrêt complet quand j'ai appri ma grossesse et là je me suis rendu compte de ce que c'était.Le premier jour, plus les heures passaient et plus je passais d'un état triste à dépressif, transpiration, sensation chaud-froid, courbature etc...
Et le deuxième jour, je n'ai tenu que jusqu'à la fin de journée, je n'en pouvais plus, alors je sais à quoi m'attendre si je dois faire plus.
En revanche je prend du subu mais je suis contre les cachetons ( le comble hein), oui je déteste tout ce qui est exomil, valium, xanax etc...et devoir les prendre pour arrêter, ça me fait ch..

Bon courage à tous , à bientôt
karine
Portrait de cgelitti
Moi j'avoue que ça me fait peur, on est déjà shooté au subu, alors encore des médocs?En gros, on sort de là comme un légume non? Et je vois bien le genre d'accompagnement des infirmiers ou psy : " alors racontez-nous votre parcours"(devant les autres malades?).C'est clair qu'il vaut mieux se soigner et s'en sortir mais devoir se séparer des gens qu'on aime, vivre dans un truc hospitalier pendant 3 semaines, rendre des comptes au personel, je crois que je préfère faire ça à la dure, comme je l'ai essayé plusieurs fois.
Il suffirait juste que les gens autour de moi soient prévenus et pouvoir ne rien faire pendant qq temps et ça c'est cho.
Mais bon, c'est quand même bien d'en parler
Sujet vérouillé